Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2006

Mon plus grand fantasme (3/3)

Yeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeessssssssssssssssssssss!!!!!

medium_200376234-007.jpgTinlin. J’AI MES LUNETTES. Ça y est. Mes 3 paires. Je suis officiellement en possession des plus belles lunettes au monde depuis hier soir 21h08. Heure à laquelle, je suis sortie de la boutique Afflelou des Champs. Ma vendeuse préférée n’était pas là. (Enfin préférée, celle de la dernière fois, je vis pas non plus dans la boutique quoique tous ces miroirs partout, me voir chaque seconde dans un miroir différent ne cesse de provoquer orgasme sur orgasme. Non mon égo malgré mes nouvelles lunettes, je ne te délaisse pas, par contre ma modestie un peu!!) Nathalie, je vous aime. Je vous fais pleins de bisous et vous dit à très bientôt. Bon comme Nath n’était pas là. J’ai dû négocier un geste commercial avec un autre vendeur. Question de principe : l’Amazone négocie toujours. Attendez, je leur fait déjà l’honneur de me rendre dans leur boutique, c’est tout de même normal que je les force incite à m’offrir un truc. Non mais et puis quoi encore, bientôt il faudra que je paye le prix indiqué sur l’étiquette!!! Je suis pas la cliente lambda tout de même, je suis l’Amazone. Et puis, ce n’est pas lui qui me vend un truc mais moi qui vient lui acheter des lunettes, c’est moi qui devrait toucher une commission presque! Bon, je vais écrire une lettre à Alain (Alain Afflelou) pour lui annoncer qu’à titre exceptionnel les 3 paires que je me suis vendue, c’est cadeau, totalement grâcieux… Je suis la commerciale bénévole de ma propre personne!! Oui, je sais ce que vous dites, ça doit être chiant de m’avoir comme cliente. Et ben non pas tant que ça, en fait, je suis exigeante certes, mais toujours souriante. Et puis comme je l’ai toujours pensé : le travail du commercial commence à partir du moment où le client/prospect a dit non. Avant, il a fourni, une bonne prestation, tout au plus…

 

Enfin bref, revenons à l’essentiel : MES MINETTES. Qu’est-ce qu’elles sont belles. Je les adore. Ce sont mes petits poulains (en tout cas, elles sont montées comme des chevaux et puis qui veut voir loin, ménage sa monture! Excusez-moi, je devais la faire, autrement je savais pas quand j’aurais pu la placer!) Avec chaque paire, j’ai vraiment l’air d’une pétasse (c’est pour ça que je les ai achetées). Le Pétasse Power est en moi. Toi tu bouges, je t’allume.

 

Je sors de la boutique mes 3 paires à la main dans leurs petit sac Chanel. Je vous ai déjà dit que j’avais pris des Chanel??? Oui, ah bon!

 

J’étais heureuse, si heureuse. Je vais bien, la vie est belle, le drame est proche!! Je m’arrête pour mettre une paire de lunette. medium_200327023-001.jpgMais laquelle??? Je fais comment pour choisir parmi les 3, moi ??? pour pas faire de jalouses, je vais mettre en place un planning et les porter à tour de rôle. Je chausse mes Chanel. Qu’est-ce que je suis belle. Je remonte les Champs-Elysées décorés spécialement pour l’occasion. SI, ils ont été illuminés que pour moi, je vous dis!!! Pour fêter l’obtention de mes lunettes. Je me demande bien qui les as prévenus ?!! Oh Alain Afflelou, t’es vraiment fou, fallait pas faire tout ça, mais merci!

 

medium_57269465.jpgPar contre, je vais pas les porter tout le temps mes lunettes, je crois. Pourquoi???  J’ai pas envie d’être à l’origine d’un génocide, un véritable carnage, aucun homme ne résiste. J’ai mes lunettes depuis à peine 20 sec que je me fais déjà aborder par un charmant jeune homme. Je me dis, c’est normal, je me fais toujours draguer sur les Champs. Avant de parvenir à la station de métro, 5 jeunes hommes tentent leurs chances. Whaaaaaah, elles sont bien ces lunettes!! Je rentre dans la bouche de RER, un homme s’approche de moi pour me dire que je suis resplendissante et qu’il souhaiterait m’offrir un verre. Bon, je me dis, je me fais toujours draguer dans le métro, c’est normal. Et puis tous les hommes me suivent du regard. Oula, je suis obligée d’admettre que c’est la pétasse touch là qui attire. Pourquoi elles attirent que les hommes, ces putains de lunettes??? Bon, c’est décidé, mes lunettes, je les mettrais qu’au travail. Je voudrais pas non plus que ce soit considéré comme une incitation au viol.

 

medium_56459014.jpg                                 medium_56459017.jpg

Maintenant que j’ai mes lunettes, je vais pouvoir faire ce dont j’ai toujours rêvé. Je vais, tout d’abord, me laisser pousser les cheveux. Et puis après, je me ferais un beau petit chignon. Et là… Et là. Aïe, Aïe, Aïe. Je resterais au travail tard le soir, j’appellerais ma plus belle collègue pour lui poser une question sur un dossier. Et là… Je détacherais mes cheveux d’un mouvement sec de la tête, j’enlèverais mes lunettes, je balaierais l’ensemble de mon bureau d’un geste de la main. Et là, j’aurais assouvi mon plus grand fantasme…

Ce soir: After-work aux Salons du Louvre...

28/11/2006

Mon plus grand fantasme (2/3)

18h18, vendredi 24 novembre 2006, j’emprunte la rue de Courcelles. Il fait déjà nuit. Je contemple les décorations de Noël. Je repense à mon enfance. Je veux skier. Tout est là : le froid, la nuit, l’agitation du week-end ainsi que les illuminations de Noël. J’aimerais qu’il neige. Je souhaiterais que le Père Noël  surgisse de nulle part avec son traîneau et ses reines pour me proposer de me déposer au 138 directement parce que là je commence à avoir vraiment mais vraiment mal aux pieds avec ces putains de talons. Pourquoi ce sont jamais les chaussures qui se font à mes pieds mais mes pieds qui se font, après des mois d’infâmes barbaries, à mes chaussures? Hein, pourquoi ? Pourquoi Adriana Karembeu n’a jamais l’air de souffrir le martyre lorsqu’elle défile? Le monde est vraiment trop injuste! J’ai envie d’un chocolat viennois pour me réconforter. Mes yeux s’attardent sur la façade du Monoprix. Je me dis que la devanture doit devenir un support supplémentaire de communication à la marque, un moyen de se différencier. Elle doit pouvoir afficher son identité. Le contenant a bien souvent beaucoup plus d’importance que le contenu. Je pense à l’expression «théâtralisation du point de vente». Et puis comme ça faisait un petit moment que j’avais dépassé le Monoprix, je me suis surtout dis que j’étais en week-end (par pitié Lorie ne surgit plus dans mes pensées, tu me fais peur!) et que le Monoprix pouvait se théâtraliser comme il voulait ça n’allait pas changer ma vie. En fait, je crois que je cherchais à me raccrocher à n’importe quoi pour ne pas éveiller mon anxiété. J’aperçois une boîte à musique en vitrine du 152, j’en cherche une depuis des mois.  Oui, je sais, elle est longue cette rue de Courcelles!! Je sais que vous vous en foutez de savoir si le 17ème est bien décoré ou pas et patati et patata. Je le sais mais j’aime bien jouer avec vos nerfs. Tout ce que vous voulez c’est que si cette histoire a une fin que j’y vienne rapidement, c’est ça? Que je vous raconte une histoire de cul bien ficelé. Que j’arrive au 138, que je sonne et en fait que Le Nautilus, le 2plus2, le No Comment, le Donjon ou les Chandelles aient déménagés. Et faîtes pas comme si vous ne connaissiez aucun de ces clubs échangistes, vous n’êtes pas du tout crédible!! Mais désolée pas d’orgie, pas de Gang-bang, pas de trucs bien hard ou gore à vous raconter. Juste un rêve, mon rêve d’enfant.

 

 

J’arrive au 138 (enfin!!) Je sonne. Un homme me répond. La même voix qu’au téléphone. Je pousse la porte. Mon cœur bat la chamade. Le sol semble s’écrouler sous mes pieds. (En fait, je viens de rater la marche et me retrouve à terre. Je me relève avec tout le panache qu’on peut avoir dans ce genre de situation et cesse bizarrement de me répéter cette phrase : « On n’a jamais une seconde occasion de faire une première bonne impression». Le Dr Boudon m’attend sur le pas de la porte. Il se présente. Me fait signe d’entrer. Je suis aux anges. Il me laisse dans son cabinet en me priant de bien vouloir me mettre à l’aise. De moi-même, j’ai pensé qu’il suffisait que j’ôte uniquement mon trench-coat et ma veste de tailleur, même si j’avais bien envie de tout enlever moi. Il revient. Je suis son dernier RDV de la journée, celui dont il se souviendra toute sa vie aussi. Il s’installe à son bureau.

-          Alors ma jolie, qu’est ce qui vous amène si jeune à venir me voir ?

-          J’ai souvent des maux de tête le soir et je me disais que c’était peut-être lié au fait que je passe beaucoup de temps devant l’écran de l’ordinateur.

-          On va regarder ça…

 

Il m’installe dans un autre fauteuil. Je sais qu’il va me faire passer le grand examen. Je révise depuis des mois sur :  La Bible.

J’ai revu les bases de l’optique, je connais tous les troubles de la vision et j’ai même appris par cœur les erreurs à commettre pour obtenir le diplôme. Il me fait lire les lettres avec l’œil droit d’abord. Je foire totalement le 1er examen. Résultat : 13/10ème à l’œil droit. Aucune erreur. J’ai les mêmes problèmes de vue qu’un pilote de chasse. Je me ressaisis. Je me dis que je n’ai pas nagé toute la semaine sans lunettes pour rien, que je n’ai pas totalisé à peine 8h de sommeil en 5 jours pour rien, que je n’ai pas 3g d’alcool dans le sang pour rien. Alors, je me concentre pour me souvenir des lettres à inverser : N et H, B et D, P et B. medium_dior_cd3051_t54_thumb.2.jpgJ’essaie de me tromper. Un peu mais pas trop non plus parce qu’ai pas envie de porter un verre blanc à droite et un verre à double foyer à gauche, non plus! Il n’est pas dupe. Alors, je lance l’opération séduction. Je lui dis tout. Je lui révèle que porter des lunettes est mon plus grand rêve. Je le supplie. J’en rêve depuis que j’ai 4 ans. Mais par une malformation génétique, j’ai très vite compris que mes yeux ne se verraient jamais attribuer de magnifiques lunettes. Alors, j’ai attendu mon tour. J’ai fait de longues études dans l’espoir de bénéficier uniquement d’une excellente mutuelle. J’ai lu la nuit, pas pour m’instruire mais seulement pour détériorer ma vue de lynx. Moi aussi, j’ai le droit de contribuer à creuser le trou de la sécu merde. C’est vrai quoi. La dernière fois que je suis allée chez le médecin, c’était l’année dernière et encore c’était le médecin du travail. Y a pas de justice face à la maladie, moi, je vous le dis!! Il craque face à mes yeux de petit bichon du Guatemala. Il me propose ses lunettes sur lesquelles, il est possible d’apposer les différents verres correcteurs. J’en veux pas moi. Je veux pas de ces lunettes orthopédiques. Je veux des Dior ou des Chanel. Monture rectangulaire avec des branches un peu épaisse. La classe quoi! ça fait des mois que je consulte tous les catalogues de lunettes, que je me rends chez les différents opticiens pour comparer. Je veux cet accessoire de pétasse qu’il me manquait. Je suis là pour ça et je ne lâcherai rien. Je crois qu’il a fini par l’intégrer. Pendant que je suis là et parce que je sens que c’est presque gagné, j’attends avant de lancer la conclusion de la transaction.

 

-          Je ne suis pas sûre du terme, mais est-ce que vous pouvez vérifier le parallélisme s’il vous plaît, le médecin du travail m’avait diagnostiqué, une légère divergence.

-          D’accord, je vais regarder le parallélisme comme vous dites et puis après, je regarderais les jantes!

 

medium_aregard_1_.3.JPG

 

 

Bien évidemment, je n’ai ni problème de divergence, ni de convergence. Mais ça me permet d’amener le thème de l’obtention de mon diplôme de la biglerie délicatement. Il me dit que c’est la 1ère fois de toute sa carrière qu’on le supplie pour avoir des lunettes, d’habitude les personnes tirent des gueules de 3km de long. Il prend son stylo et note mon nom sur le diplôme. Ça y est, je l’ai. Je suis bigleuse. Ouuuuuuuuiiiiiii. J’ai envie de l’embrasser. Je lui demande si je peux lui faire la bise pour le remercier. Je suis FOLLE de joie. 24 ans que j’attendais ce moment. Dr Boudon, je vous aime. Merci, merci, merci, merci beaucoup… Vous ne savez pas ce que ça représentait pour moi. C’était mon plus grand fantasme. Enfin si vous le savez un peu, quand même lorsque vous m’avez demandé 80€ et que vous m’avez dit : Réalisez son rêve n’a pas de prix, ma jolie!! Je l’ai réembrasser, l’ai remercié un demi milliard de fois. Je suis sorti mon diplôme à la main et j’étais la plus heureuse au monde. J’ai couru pour remonter la rue. J’avais envie de crier, j’avais envie d’embrasser tout le monde. Ça y est moi aussi, j’allais porter des lunettes. Je croise ma coiffeuse avec ses lunettes, celle qui a provoqué un attentat capillaire sur mes petits cheveux, je lui dis que ce n’est pas la peine de faire sa crâneuse avec ses lunettes, je vais avoir les mêmes, non des mieux demain. Elle me regarde interloquée. Je m’en fous, j’irais plus jamais la voir cette connasse et puis ses lunettes ne lui vont même pas très bien, nananère. Bon ce week-end, je reste à Paris. J’appelle Elle pour lui dire que je l’ai fait, j’ai assouvi mon plus grand fantasme, je suis officiellement bigleuse. Elle me répond que je suis folle. Oui folle d’elle et de mes futures lunettes aussi. Avis à tous les opticiens de Paname, alerte générale, l’Amazone arrive…

27/11/2006

Mon plus grand fantasme (1/3)

Vendredi soir, j’ai assouvi mon plus grand fantasme. J’ai longtemps hésité. J’en ai beaucoup parlé avec Elle. J’avais besoin de son consentement. Elle ne me comprend toujours pas. Elle a peur qu’elle ne me suffise plus. Pourtant, ce n’est pas mon amour pour Elle qui est en jeu. C’est juste une envie, un désir qui m’anime depuis très longtemps, déjà. Je ne saurai pas vous dire pourquoi j’ai attendu si longtemps. Mais une chose était sûre, cette fois, j’étais prête, prête à aller jusqu’au bout.

 

 

medium_56323283.jpgJ’ai préféré un homme à une femme. Moins pudique, sans doute, plus ouvert, aussi certainement, à ma demande un peu farfelue. Une fois décidée, j’ai eu envie que tout aille très vite. Foncer pour ne plus pouvoir reculer. Je me concentrai pleinement à la sélection de l’homme qui allait assouvir mon plus grand fantasme. Internet me paru la solution la plus adaptée puisqu’elle présentait l’avantage d’être la plus simple, la plus rapide mais aussi et surtout la plus anonyme.

 

 

Après un premier échange téléphonique, nous tombons d’accord pour nous rencontrer vendredi 24 novembre à 18h30, chez lui. Je note précautionneusement son adresse tout en sachant que je ne pourrai m’empêcher de la mémoriser automatiquement : 138, rue de Courcelles – RDC Porte Droite. J’avais besoin de matérialiser l’existence de cet homme, en inscrivant en lettres capitales son adresse sur mon agenda.

 

 

La crainte et l’envie se mêlent. J’ai envie de lui plaire, de le séduire. J’ai envie d’obtenir de lui tout ce que je veux, que la scène se déroule telle que je l’imagine. J’en rêve la nuit. J’ai besoin qu’il assouvisse mon fantasme. J’ai envie de laisser mon corps s’exprimer. Je ne veux pas lui parler. Je ne viens pas pour ça. Il m’intrigue.

 

medium_200433209-001.jpg

 

 

La semaine passe à une vitesse jusqu’alors inégalée. Nous sommes vendredi, je ne peux plus reculer. Etonnamment, je parviens à quitter mon bureau à 18h. Il me faut compter à peine 10 minutes pour m’y rendre. Je veux profiter pleinement de ces minutes si précieuses, ces minutes dont je me souviendrai toute ma vie puisqu’elles auront précédées l’assouvissement de mon plus grand fantasme…

 

 

(A suivre)

 

 

En attendant la suite, vous pouvez essayer de l’imaginer et/ou me livrer votre plus grand fantasme. (Ma modestie me pousse à accepter les 1ers rôles de vos scénarios!!)

24/11/2006

Samedi: SHOW COLAT...

 

23/11/2006

Du pur bonheur…

Je suis comme ça, je donne, je donne, parfois, il ne me reste plus rien, je suis épuisée, vidée mais heureuse d’avoir provoqué ne serait-ce qu’un sourire ou mieux un rire. Ma passion : contribuer au bonheur des autres! Alors j’ai décidé que vous aviez suffisamment cotisé à la caisse nationale du bonheur pour en recevoir un peu…

Oyé, Oyé, avis à la population, le jour de gloire est arrivé. Préparez-vous… 

Chaussez vos lunettes* et commencez à écarquiller vos yeux, l’Amazone se dévoile, se dévêtit, se livre entièrement pour votre plus grand bonheur. Aujourd’hui est et restera le plus beau jour de votre vie (c’était inscrit dans mon rail de cocaïne de ce midi…)

* Si vous en avez, si vous n’en avez pas, c’est pas la peine d’aller en acheter et revenir. C’est pas comme pour l’éclipse, vous ne risquez pas de perdre la vue non plus, quoique!!! Si obnubilé(e) par ma beauté, j’étais amenée à devenir l’objet de tous vos fantasmes, soyez sympa, tenez-moi au courant que je mette en place un planning pour tous vous satisfaire lors d’une grande tournée ou tournante, comme vous voulez…

Avertissement : Ne pas laissez ce blog à la portée des enfants et à la vue de personne trop sensibles pour être en mesure de recevoir tout ce bonheur d’un coup.  Comme, je ne voudrais pas non plus que vous épuisiez totalement votre capital bonheur à la vue de ce petit film et de cette photo, j’ai décidé de vous ménager un peu et de créer une campagne d’accès au bonheur en 2 temps :

- 1ère phase : « Mais comment fait-elle pour être aussi belle ? »

- 2ème phase : « Whaaaaah, mais comment fait-elle pour être aussi belle ? »

Puisque je vous dois bien ça, voici la réponse :

Pour les garçons : je fais un tout petit peu de sport et je prends soin de moi.

Pour les filles : Absolument rien, c’est naturel. Je suis née comme ça. Les kilos et la graisse n’ont pas de prise sur moi. Je peux manger tout ce que je veux, je ne prends pas un gramme. Disons que la nature m’a doté d’un métabolisme exceptionnel et d’un physique plus qu’avantageux. C’est dommage pour toi, avec 20 kg de moins et un look moins «Modes et Travaux 1962 », t’aurais presque été récupérable. Non, mais j’exagère pas, tu verrais ce qu’ils font à la casse avec des tacots qui ne ressemblent plus à rien, tu serais surprise. Bon, c’est vrai que ça ne ressemble toujours à rien après, mais… Pourquoi tu pleures, faut pas te vexer, la vérité est dure à entendre mais gardes espoir ou vas plutôt à Lourdes, on ne sait jamais…Excusez-moi pour cette digression mais solidarité féminine oblige!!! Ah un instant s’il vous plaît, je viens de m’apercevoir dans le miroir, il me faut toujours 2 à 3 minutes pour m’en remettre : « Oh maman, pourquoi tu m’as faîtes si belle??? » Alors ready??? A vos pacemakers, prêt, admirez…

(Roulements de tambour – hola générale – mouvements de foule – cris et sifflements – rupture d’anévrisme et explosion de cathéters)

5 – 4 – 3 – 2 – 1 , let’s gooooooooooooooooo :

Voici la grande, la seule, l’unique, la magnifique, la triomphante, la resplendissante, la tellement modeste Amazone :

(bon là, je voulais mettre comme illustration sonore pour les malentendants, Et c’est parti pour le show de Nadiya mais mon ordinateur et mon blog viennent de se liguer et réclament leurs droit à la dignité, je suis vraiment désolée, mais si vous voulez vous pouvez chanter dans votre tête : « Et c’est parti pour le show, et c’est parti pour le show… » Whaaah, on vous a déjà dit que vous chantiez super bien? Non? C’est normal! Et puis merde quoi, il y a des gens qui meurent de froid et de faim (je sais que ça n’a rien à voir, mais c’est parce que je fais super bien Emmanuelle Béart, je voulais pas vous en priver!!). Pour les malvoyants : vous vous démerdez ou vous venez constatez de ma beauté en braille. Oui, je suis en forme…au pluriel!!! (Pour ceux qui se poserait la question, non je ne me drogue pas, je viens juste de finir une bouteille de liqueur algérienne : «La saveur du désert», un pur régal et puis ça n’a aucun effet sur moi!!)

Allez THE photo :

medium_anni_juju_et_caro_058.jpg

Si c’est moi. Je porte bien le Levi’s non? Et puis l’avantage c’est que je suis facilement transportable. (Précision : la photo n’a pas été tournée). Qu’est-ce qu’il est photogénique mon petit popotin. Je l’adore. En même temps, j’en prends soin, c’est lui qui me fait vivre, c’est même mon principal outil de travail. Je vous laisse aussi admirer la sangle abdominale nécessaire pour tenir cette position (position dîtes de l’Amazone complètement bourrée dans le Kamasutra).

Et comme, je ne recule devant aucune (demande) connerie et que je me tape pas 3h de sport par jour pour rien et encore moins pour ne pas en faire profiter mes proches, ceci est pour vous, du bonheur à l’état pur, allez-y profitez, admirez, fantasmez. Et comme disait Dieu juste après m’avoir créé : Whaaaah, la pauvre Adriana Karembeu, je l’ai bâclé à côté de toi » et à qui je répondis : « Wesh gros, t’inquiète, je saurai rester modeste mais juste : Aimez-moi les uns les autres,  regardez ceci est mon corps, bavez ceux-ci sont mes seins!! »

Petites précisions : Les personnes situées à la gauche de l’écran ne sont pas mes amis. Par conséquent, je ne cautionne absolument aucune de leurs tentatives (de suicides) humoristique. On va juste dire qu’ils n’ont pas un sens de l’orientation très développé et qu’ils sont exactement à l’opposé du sens de l’humour. Par ailleurs, le prénom mentionné a été choisi complètement aléatoirement et ne correspond absolument pas au mien! Mais bon, ne vous dispersez pas et n’oubliez pas de vous concentrez, uniquement, sur moi.

Allez profitez, installez-vous confortablement, vous n’êtes plus qu’à un clic de l’orgasme!

 

anni_juju_et_caro.zip

 

Un WE ordinaire…

medium_200332164-001.jpgElle s’approche de moi, son verre à la main. Je regarde la mer. Elle passe ses doigts dans mes cheveux. Je prends sa main, la réchauffe entre les miennes. Sa bouche est douce et chaude dans ma bouche. Elle m’emmène par le bras, suavement, dans la maison. J’ai l’impression d’être ailleurs, de me regarder, de nous regarder. Son corps est si beau.

 

(Ellipse)

 

Après l’amour, sur le lit, sa tête sur mon ventre. Nous ne nous regardons pas, c’est plus facile pour parler, smedium_imsis520-002.jpge dire les choses. Elle partage ma vie. Je la partage avec son mari. Nous parlons beaucoup, juste pour nous dire que nous nous aimons. Elle a besoin de se justifier. Je l’écoute obnubilée par sa beauté. Pour la première fois, je lui dis que je l’aime elle, que je la comprends tellement quand elle m’annonce qu’elle aime aussi son mari. Je pense que l’on peut aimer plusieurs personnes différemment mais en même temps. Elle est la preuve que l’amour n’est pas exclusif. Nous faisons l’amour à nouveau. Avant de nous endormir nues, enlacées, emmêlées, les cheveux mouillées sous les couvertures.

 

Le lendemain matin, elle va se baigner. Elle est nue. Ses seins sont magnifiques, ses fesses aussi. Avec son visage, c’est ce que j’aime le plus. J’ai envie de les toucher tout le temps, de les embrasser, de la medium_5971-000347.jpgremercier d’être aussi belle. Elle sort de la mer ruisselante d’eau. Elle est bleue par endroits, les lèvres violettes. Elle s’est écorchée un genou. Elle s’approche de moi, les bras croisés sur la poitrine, claque des dents. Je l’assois entre mes jambes. Elle est frigorifiée. Elle se retourne, m’embrasse à pleine bouche et sa bouche, elle, est chaude.

 

Je la regarde, assise sur le bord de la baignoire. Sa beauté me touche, je la trouve désarmante.

 

medium_71472163.jpg

 

Elle a fait sa maligne à vouloir se baigner, je lui dis. Elle rit : « C’est vrai, je voulais t’épater. C’est comme la robe rouge, je voulais te plaire». Elle rit encore. J’aime son rire, son rire d’enfant. J’aime son sourire aussi, sa voix un peu medium_200384325-005.jpgcassée, ses seins, ses fesses et ses yeux dont je ne me lasserai jamais d’évaluer le nombre de dégradés de bleus qu’ils contiennent. Ses yeux sont un océan de bonheur dans lequel je ne cesse de plonger. Elle aime ma tendresse, ma maturité, ma drôlerie, ma douceur, ma folie aussi, je crois. Mais ce qu’elle préfère par dessus tout, c’est ma spontanéité et mon imprévisibilité. J’aime la surprendre, lui prouver que je l’aime. J’ai besoin de ça, de cette intensité. C’est le seul moyen que j’ai trouvé pour qu’elle tombe et retombe amoureuse à chaque fois qu’elle me voit. J’ai besoin d’aimer avec la peur de perdre. Ce qui m’a, tout de suite, plu chez elle, c’est l’excès. L’excès d’agitation, l’excès de bruit, l’excès de féminité, l’excès de mystère, l’excès d’évidence.

 

Elle aime quand je lui parle dans d’autres langues. « Ana Arabia, ouhibbou; ouhibbou al-houbba ». Elle a l’impression de voyager à mes côtés. Elle aime l’expression de mon visage juste avant de l’embrasser. J’aime lorsqu’elle ne parvient pas à me dire : « Je t’aime » et que je réussis à entendre qu’elle le pense. Que restera t’il à ma vie si elle pars?

 

Nos regards se croisent. J’ai terriblement envie d’elle. Elle aussi. Je la laisse appeler son mari. Elle me rejoint dans le lit. Cette nuit, nous appartiens…

 

medium_6137-000188.jpg

Je l’embrasse suavement, lui ôte son chemisier. Je veux délivrer ses seins. Ma langue est occupée là, mes mains pleines du reste. Accrochée à son cou, à sa bouche, éperdue de plaisir, du plaisir charnel et du plaisir d’être avec elle, avec elle. Puis, je me laisse faire goulûment, mon corps n’est plus que délire orgiaque. Alors que je jouais comme un enfant, elle jouait comme un Dieu. J’étai sa créature. Et je n’ai cessé de la remercier de m’avoir fait exister…

 

medium_6160-000164.jpg

 

- A suivre… -

21/11/2006

Pour faire plaisir à 4largo!!!

medium_Carnaval_2_copie.jpg medium_mariage2_copie.jpg medium_Carnaval_3_copie.jpg 
Quoi??? Je suis plus âgée là!!!
Oh, qu'est ce que je suis mignonne, je m'aime à la folie!!! Vous avez déjà vue quelqu'un d'aussi cutissime???
Les vraies photos de moi arrive, je vous laisse juste le temps de vous préparer, j'aimerais pas être la cause de ruptures d'anévrisme et de milliards de demandes de divorces simultanées, c'est tout!!!
Et puis bon, l'inconvénient quand on est aussi mignonne, c'est que je ne sais pas quelle photo choisir, j'ai beau chercher, je n'en trouve aucune où je serai susceptible d'être moche!!!
Elles arrivent, c'est promis...
(Quelle campagne de teasing!!! Allez demain, j’enlève le bas, si la fréquentation n’augmente pas, je sais pas quoi faire, là. Si je propose de coucher avec toutes les personnes qui me laisseront un commentaire, ça marche??? Ou il suffit que j’écrive un truc intéressant???)

14:00 Publié dans Hommage | Lien permanent | Commentaires (2)

20/11/2006

Tout se joue avant 6 ans…

Mais bien sûr Dr Dodson.

Si tout se jouait avant 6 ans. Je serai clown ou teneuse d’un bordel, un peu à la manière de Madame Claude, c’était medium_200433279-002.jpgmon rêve quand j’étais petite. Ben quoi ? C’est quand mon père rentrait de ces voyages et qu’il venait dans ma chambre, il me disait toujours, c’est quoi ce bordel ? ou t’as pas bientôt fini ce bordel ? Pfff, si on peut même plus jouer de la guitare à 3h du matin, alors! Si bien que moi, je pensais que le bordel était un lieu magnifique où on pouvait faire tout ce qu’on voulait et où on pouvait adopter un mode de rangement aléatoire ou proche de l’inexistant sans aucun problème, un peu le paradis en somme. C’est juste quand j’en ai parlé lors d’un cours de catéchisme, qu’ils ont pas vraiment eu l’air de me suivre. Parce que leur paradis à eux, ça à l’air d’être un endroit ennuyeux à mourir peuplés par des personnes assorties. Alors que teneuse de bordel, ça c’est la classe, la grande classe. Tu fais quoi dans la vie, l’Amazone ? Oh, je tiens un bordel et là immédiatement, vous en imposez. Un « oh » de stupéfaction ne se fait jamais attendre. Mais, comme j’ai eu la malchance d’avoir fait des études, des vraies et donc pas à la fac (spéciale dédicace 4 largo !!!), j’ai dû, contrainte et forcée, prendre une autre voie. Déjà là, la théorie du Dr Dodson ne fonctionne pas pour moi.

medium_Arnold5.jpgEt puis moi quand j’étais petite, je voulais vivre avec Arnold , d’Arnold et Willy ( il me faisait craqué) et aussi épouser le Prince des Prince de Lu comme ça j’aurais toujours eu du bon goûter tous les jours. Et ben aussi surprenant que cela puisse paraître, ni Arnold ni le Prince de Lu ne partagent ma vie.

J’ai jamais crû à cette théorie, moi, je me disais, le pauvre Dr Dodson, c’est encore un enfant illégitime de Françoise Dolto qui a mal tourné et au lieu d’être raciste comme son frère Carlos, il s’est dit, je vais écrire un petit livre comme maman et puis comme ça ça rattrapera les chansons de mon frère. Mais moi, je n’étais pas dupe, j’avais tout compris…

Enfin, je le pensais, jusqu’à ce que je tombe sur cette photo de moi enfant :

medium_Robin_des_bois_copie.jpg

medium_RB2_copie.2.jpgLe petit bout de chou en bleu, c’est moi. Je suis trop mignonne, je sais. Oui, le stade du miroir, chez moi dure 30 ans et alors ? Si vous étiez aussi beau ou belle que moi, vous comprendriez la chance que j’ai et que l’on ne puisse jamais se lasser de s’admirer mais je ne voudrais pas vous décourager et vous laisse vous complaire dans votre médiocrité!!! Des fois même j’attends exprès que mon ordinateur se mette en veille pour pouvoir m’admirer sans que cela passe pour du narcissisme (le pire, c’est que c’est vrai!! C’es grave docteur???). Au départ, je voulais mettre un miroir face à mon bureau et puis déjà que les 40 photos de moi enfant me font passer pour l’égocentrique de service, j'ai pris sur moi. Alors que je ne suis pas du tout égocentrique, je leur fais juste profiter de ma beauté pendant mes absences, c’est tout!!

 

Ø       Voilà, tout ça pour dire qu’à 4 ans, j’étais déjà l’Amazone, je n’ai rien inventé, vous voyez, le Dr Dodson avait raison finalement…

16/11/2006

C'est la fin du monde, j'en suis sûre...

Nous sommes le 16 août 2006, c’est à dire en ETE, il est 15h40 et 56sec GMT (à peu près) et IL PLEUT. Je voudrais pas vous affoler mais c’est pas très bien normal quand même. En plus, je suis allée vérifier sur le site de Météo France l’année dernière : ciel totalement dégagé et températures estivale. En 2004 : soleil persistant et comme ça pour les 567 dernières années. Je crois que l’on nous cache des choses. Peut-être que c’est la fin du monde et que je suis la seule à l’avoir remarqué. Dorénavant, appelez-moi Nostra Dama ou Erin Brokovitch (si, en plus, une fois, un monsieur m’a confondu avec Julia Roberts, ça m’avait fait très plaisir, jusqu’à ce que je comprenne que ses lunettes noires et sa canne blanche signifiaient qu’il était aveugle!!! Mais bon, c’est pas grave, ça veut peut-être dire que j’ai le même parfum que Julia Roberts : du Chérie de Miss Dior, j’en ai bientôt plus d’ailleurs alors si vous voulez m’en offrir pour me remercier de vous avoir fait échapper à l’apocalypse et bien il est en vente chez tous les parfumeurs, enfin, je dis ça au passage…).


D’ailleurs, je pense que c’est Nicolas Sarkozy qui est à l’origine du termps pourri d’aujourd’hui. Il est en train d’organiser la fin du monde tranquillement dans son coin, j’en suis sûre. Et en plus j’ai un argument indiscutable : il a la tête a ça. Et ça on ne peut pas le discuter tellement c’est indiscutable…



Mon plan d’action : On boycotte ce sale temps et on limoge Sarkozy.


medium_Sarko2.2.JPG



Qui me suit ? Allez unissons-nous, révoltons-nous, avançons main dans la main. On fera de grandes banderolles : Marchons, Marchons pour que la pluie n’abreuve plus nos sillons et puis on ira manifester à travers tout l’univers pour que le soleil revienne. Et puis, le plus mieux bien du boycot, ce serait qu’on sorte tous en T-Shirt, en Short et en tongs. C’est bon, tout le monde s’est changé ? On chausse nos lunettes de soleil et on roule les fenêtres ouvertes… Tout le monde est prêt ?



Bon ben commencez, je vous regarde…Moi, je suis déjà un peu enrhumée, parce qu’en fait ça ne me dérange pas plus que ça la pluie mais pas quand je mets ma petite robe à fleurs. Je me sens un peu seule, du coup. La prochaine fois que je voudrais mettre ma robe, vous pourrez me prévenir s’il vous plaît, allez s’il vous plaît…



PS : Si vous êtes UMPiste, je suis désolée … pour vous. Et mais qu’est ce que vous faîtes ici??? C’était une erreur, ça ne se renouvellera plus, allez on se dit au revoir maintenant, on ne se retourne pas et on se voit plus jamais, de toute façon, je vous aimais pas beaucoup, beaucoup… Oui, je suis très tolérante, c’est juste que je tolère plus facilement qu’on ait les mêmes idées que moi.

En même temps, ça pourrait grandement agrémenter ma journée voire ma vie si j’avais contribué à changer le vote d’une seule personne aujourd’hui, peut être que ça m’aiderait même à ne pas mettre fin à mes jours aujourd’hui. Mais c’est comme vous voulez si vous préférer voter pour le voleur de soleil et vivre sous un parapluie à vie ou me promettre de voter pour François Mitterand et sauver ma vie. Je vous ai déjà parler du fait que j’avais contracté une Leucémie très, très rare en allant en Italie et que ma toute dernière volonté avant de mourir dans d’atroces souffrances, ce serait que Sarkozy ne passe pas le premier tour. S’il vous plaît. Allez s’il vous plaît. Par pitié. Et puis si vous ne le faîtes pas pour moi, faîtes le pour Dieu, il vous le rendra…Si, il l’a promis. Des fois, il me parle dans l’oreille et c’est lui qui m’a expliqué tout ça… Vous voyez, c’est pas n’importe quoi...

 

 

L'Amazone qui imagine la France d'après sans Sarkozy...

15/11/2006

Je ne peux vivre sans toi...

J’ai dû me rendre à l’évidence, l’admettre une fois pour toute : je l’aime, je suis amoureuse même. Il m’obsède. Il accapare toutes mes pensées. Notre relation est aussi bien charnelle que passionnelle. Je l’aime comme je le désire, dans l’excès. Nous nous livrons à des corps à corps d’une sensualité jusqu’alors inégalée.

Mon amour,

Je t’aime. Je t’aime profondément. Je t’aime comme je n’ai jamais aimé. Excuse-moi pour la dernière fois. J’ai terriblement envie de toi, de te prendre dans mes bras, de t’enlacer, de te faire tourner, de te humer jusqu’à ne plus pouvoir inspirer, de te couvrir de baiser.

J’ai froid sans toi, je te supplie, réchauffe-moi. Accorde-moi, une dernière étreinte.  Je parcourrai le monde entier pour te retrouver, pour t’embrasser, pour laper jusqu’à la dernière goutte de ta semence. Je crois que je ne peux plus me passer de toi. Je suis possédée. Par pitié, délivres-moi de ton emprise. La vie n’a plus de sens. Sans toi, rien n’a de sens. Pourquoi me lever si ce n’est pour te retrouver? Je t’aime. Je t’aime mon trésor, crois-moi. Je n’ai jamais été aussi sincère qu’avec toi. Rien n’a jamais été aussi intense qu’avec toi. Je suis en manque de toi. Tu m’as propulsé si près des étoiles. Tu ne peux me laisser chuter. Je ne veux pas. Je ne peux pas. Accorde-moi une dernière chance, un minuscule bout de chemin vers le bonheur. Accorde-moi ta confiance. Je t’ai trompé, certes. Mais je ne te l’ai jamais caché. Je n’ai jamais cessé de te désirer. J’avais besoin de mettre en danger notre amour pour être sûre de ne pas rêver. Je t’aime. Je ne les ai jamais aimé.

Je te présente toutes mes excuses. Tu sais comme je peux m’emporter. Tu me semblais si différent. Tu avais tellement changé. Tu as changé de parfum, sans doute pour te dissimuler, que je ne puisse plus te reconnaître parmi des milliers. Ma réaction était disproportionnée. Je suis désolée. Je crois que j’ai eu peur. Peur que tu en aimes une autre. Peur que tu ne m’aimes plus surtout. Alors, je t’ai quitté sans un mot. J’ai voulu t’oublier. Et puis, j’ai oublié de t’oublier. Je n’ai pas pu. Tu continues à occuper l’ensemble de mes pensées. Tu as peut-être douté de mon amour parfois. Mais aujourd’hui, j’ai eu envie de le crier à la face de l’humanité : « Je ne peux vivre sans toi, mon chocolat viennois !!! » Et peu importe si le serveur m’a regardé comme si j’étais folle à lier lorsqu’il m’a tout simplement demandé ce que je voulais commander. Mon chocolat viennois, entre toi et moi, il n’y aura jamais, plus jamais de petites aventures à côté. Je ne suis même plus tentée par l’idée de te tromper avec un café viennois, tu vois, je ne guérirais jamais de mon amour pour toi…

L’Amazone

14/11/2006

Miss Ponctualité ou l’art de se faire désirer…

(Comme me le conseillait Miss CRM ou Miss Chapelet anal, au choix, lors de notre grand pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle, La Mecque , le mur des lamentations, les caves d’Epernay!!! I believe in medium_LInstant-Taittinger-Print-C10071903.jpegTaittinger, Piper, Mumm et Mercier! Je précise que c’était avant les dégustations. Bref, elle me conseillait de raconter ma vie, ici, plutôt que de me faire chier m’amuser à imaginer des histoires. Pendant que je m’adresse à Miss Chapelet Anal, dis tu sais lire, mais on t’as appris à écrire aussi??? Parce que je te rappelle que j’ai des photos de toi qui pourrait nuire à ton intégrité et toute tentative de fidélisation de clientèle, alors je veux un commentaire de ta part et maintenant. Casse moi s’il te plaît, ça fait tellement longtemps que ce n’est pas arrivé, j’ai oublié quel effet, ça fait!!)

 

Bon, je sens que ça va être super long là, soyez patient s’il vous plaît, vers la fin, il est possible que cela constitue un intérêt ou pas, vous verrez bien!!! Si vous voulez, vous pouvez arrêter de lire maintenant. (je vous aimais pas de toute façon). Ah vous lisez encore, en fait vous savez pas ce que vous voulez! Bon à partir de là, si vous lisez cette phrase, vous vous engagez à lire la suite et à laisser un commentaire. La lecture de cette phrase vaut pour accord.

 

C’est parti : Ma journée de travail d’hier : Y a des jours comme ça ou tout ne va pas pour le mieux… (un petit hommage en passant!).

 

medium_200296086-001.jpgJe ne suis jamais la dernière pour arriver en retard. Mais je crois que j’ai compris pourquoi, je confonds l’heure d’arrivée et l’heure de départ. Et puis comme je suis de nature optimiste, je pense toujours que je vais rattraper mon retard, que le chauffeur de taxi connaît des raccourcis inconnus jusqu’alors et puis en fait non, on finit toujours dans les bouchons. Même le conducteur du TGV n’est jamais prêt à tutoyer la vitesse du son. Et puis comme la malchance s’abat sur moi, y a jamais eu une faille spatio-temporelle qui s’est présentée. Je suis maudite, je crois. Mais si je suis en retard, c’est pas vraiment de ma faute, vous voyez. Moi, je suis juste partie un peu, en retard, mais personne ne s’est montré suffisamment compréhensif pour risquer sa carrière, la prison et sa vie. Pfff, on vit vraiment dans un monde égoïste!!

 

Bon, il est vrai aussi que tous les matins, je suis à l’heure voire en avance à 7h à la piscine, mais là, je vois pas d’autres explications à part le fait que ma glande qui sécrètent les hormones du retard fait encore du dodo. medium_71444974.jpgEn fait si vous me fixiez un RDV à 4h ou 5h, ben je serai à l’heure. C’est vrai, c’est quoi cette manie de toujours fixer les RDV professionnels pendant les heures de boulot. Pff, vraiment aucune originalité. En fait, je vous rend presque service, en arrivant en retard et en rompant votre programme et votre emploi du temps réglé à la minute près. Non, de rien, ça me fait plaisir!  

 

medium_57300699.jpgMais ça c’était avant. Aujourd’hui est un grand jour, un jour exceptionnel même. Ce lundi est le 1er lundi où…je suis arrivée à l’heure voire même un peu en avance. Un vrai miracle. 35 ans que je travaille, jamais vu ça! (NDLR : là, c’est censé être (un peu) marrant parce que je n’ai que 24 ans et que je ne suis pas née en Chine, je n’ai donc pas pu travailler 35 ans, qu’est-ce qu’on rigole, ahahah!!! Et dire qu’il est d’usage d’admettre que lorsque que l’on est obligé d’expliquer une blague, c’est qu’elle n’était pas drôle, rassurez-moi, ce n’était pas le cas, là?!!). Autant, les autres jours, je n’ai aucun problème pour arriver à l’heure les cheveux encore mouillés par 1h15 de natation, autant le lundi, j’ai beau essayé, je n’y arrive pas. Mon record jusqu’alors était 10h30 et encore, j’étais la dernière. Mais qu’est ce qu’ils ont tous aussi à arriver aux aurores??? Je suis sûre que c’est une machination pour révéler au grand jour que mon système génétique est totalement dénué du gène de la ponctualité. Mais aujourd’hui après une organisation de plusieurs mois (comprenant surtout l’oubli de changer l’heure de mon radio-réveil), j’ai enfin réussit : je suis arrivée à …. 9h22. Allô, le Guisness Book des Records, j’ai un record à faire homologuer là. Comment ça, c’est pas un record, des milliards de personne le font chaque jour. Et alors??? C’est un record personnel…

 

 

medium_879146-007.jpg

Là, il est 9h23, mon instant de gloire est tout proche. Si, je ferme les yeux, je me vois sur la 1ère marche du podium, la Marseille retentissant en mon honneur. Mais là, je garde les yeux ouverts parce que j’ai peur dans le noir!!

 

(Bon comme tout ça n’est le récit que d’une seule petite minute, je me disais que j’allais peut-être séquencer le récit de ma journée. C’est mieux, non? Oui, je me disais aussi…

 

Alors surtout ne ratez pas :

-          Moi, en faire trop ? Jamais!!

-          Un grand, très grand moment de solitude

-          L’Amazone : Starfuckeuse mais aussi Starcasseuse

-          Ma fille, ma bataille, fallait pas qu’elle s’en aille

-          Oh, maman pourquoi tu m’as faîtes si belle?!!

 

medium_bldcacolin148.jpg

Et si vous êtes sage, je reviendrai à l’essentiel, le seul sujet de conversation que je maîtrise, la chose la plus importante au monde, ma raison de vivre et le motif de mon existence : du SEXE, yeeeeesssssss!!!

13/11/2006

Attention 2ème rappel!!!

Bonjour mesdames, messieurs,

Nous avons bien reçu votre demande de participation financière au bien être de l'Amazone à l'occasion de sa 25ème année.

Souvenez-vous ce 1er février 1982 à 20h00...

Ah cette date inoubliable, certainement le plus beau jour pour l'humanité et vous voulez corps et âme (comment pourrait-il en être autrement) que le 1er février 2007 devienne le plus beau jour de ma vie.

Malheureusement, vous ne savez comment procéder. Je vous rassure ce n'est qu'une question de chiffres sur un chèque. Le montant symbolisant votre amour à mon égard. (N'oubliez pas les frais de dossiers et les frais de port).

Pour ceux qui préféreraient me faire un cadeau. Plutôt que de vous causer des tracas en vous obligeant à trouver un cadeau qui me satisferait, je vous adresse un extrait de ma liste (les fichiers de 50 Mo ne passant malheureusement pas dans un seul e-mail), je ne vous envoie qu'une seule idée, (en attendant les suivantes) :

 

medium_z4-2.2.JPG

Et pour compléter (parce qu’un seul cadeau, c’est mesquin !) :

medium_suzuki_gsxr1000.jpg
Excellente journée,

Stef

PS: Aucun cadeau soldé ne sera accepté.

09/11/2006

Trois minutes...

Toutes les 3 minutes, une personne se fait larguer en France.

Il y a 3 minutes, c’était moi.

 

medium_BU009272.jpgJe me suis désignée. Je viens presque de sauver l’humanité, là. Si ce n’avait été moi, ça aurait pu être vous. Je viens de vous sauvez la vie, en fait là. Au moins celle de votre couple. Et moi, altruiste comme personne, je ne vous demande rien. Je vais allez profiter de mes 3 minutes de gloire avant que le sort ne s’abatte sur quelqu’un d’autre. Trois minutes pour comprendre que l’on ne peut pas prétendre être fidèle et galocher tout paname. Trois minutes pour trouver une autre réponse que : « Et alors, on peut très bien être fidèle ET polygame ». Trois minutes pour essayer de me remémorer son prénom. Trois minutes pour comprendre que cet appel ne m’était pas destiné. En fait, je viens de comprendre que vivre en couple équivaut à signer un contrat moral, physique et éventuellement matériel pour 3 minutes. Un contrat reconduit tacitement ou pas…

 

 podcast

(Je ne suis pas satisfaite de ma chute, alors je propose d’instaurer « la note dont vous êtes le héros ». Vous avez la trame, à vous de compléter…)

08/11/2006

Le 11 Novembre sera Miss Tic ou ne sera pas…

medium_int-MissT-1G.jpg                  medium_int-MissT-6G.jpg         
     - Parcours missticien commenté dans le 13ième. Apportez votre appareil photo. Il y aura un concours de la photo la plus originale (avec cadeau...)
Rendez-vous Place de Rungis à 15h15 ; départ à 15h30. Arrivée une heure et demi plus tard environ vers la Porte d'Italie.


- Soirée privée de vernissage-dédicace
à la Galerie Lélia Mordoch, où la Miss expose ses tableaux en ce moment, à partir de 18h30, 50 rue Mazarine à Paris. Apportez vos livres, et en particulier le dernier paru : Parisienne

- Dîner du Miss.Tic Fan.Club à
21h dans un restau près de la galerie. Le restau sera choisi en fonction du nombre de participants.

Absolument Urgent:

NB (sans aucun rapport avec ce qui précède) : Si vous êtes une femme et que vous répondez à (l’un de) ces critères :

-          Vous avez moins de 35 ans

-          Vous avez toujours été une femme

-          Vous êtes séduisante et raffinée

-          Vous êtes intelligente

-          Vous êtes prête à devenir ma maman

-          Vous êtes suffisamment humble pour savoir que vous ne serez jamais aussi jolie, drôle et brillante que votre fille (ie moi).

-          Et avoir des rapports sexuels ne constitue pas pour vous une profession

Si vous répondez à un seul de ces critères, vous êtes fait pour vivre avec mon papounet : Koyotte, le tombeur de ces dames, en personne. N’hésitez pas à le contacter et à lui laisser votre numéro de téléphone: http://koyotte-world.hautetfort.com/. Si vous ne le faîtes pas pour lui, faîtes le pour moi, j’ai pas mangé depuis samedi dernier, mes deux joues commencent à se toucher, par pitié, aidez-moi!!

06/11/2006

Nooooooooooooooooooooon...

 

medium_3232-000007.jpg              medium_s_f_cri.jpg
Je suis désolée de faire une note aussi tragique, mais j’ai besoin d’en parler.

 

medium_56503584.jpgNoooooooooooooooooon.

 

Pourquoi ??? Pourquoi lui ? Pourquoi si vite ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi, je n’ai pas eu le temps de lui dire au revoir ? Pourquoi, je n’ai pas eu le courage de lui dire que je l’aimais comme je n’ai jamais aimé ? Pourquoi, je n’ai pas osé lui dire tout le bonheur qu’il m’a procuré ? Pourquoi ? Pourquoi lui ? Pourquoi la vie me l’a ôté ? Pourquoi ?

C’est arrivé ce matin en pleine nuit. Je pense qu’il n’a pas trop souffert, c’est arrivé tellement subitement. J’étais encore avec lui hier, il paraissait si bien, si fort, si plein d’avenir. Je n’aurais jamais pu imaginer ça. Ce fut aussi violent qu’une méningite foudroyante. J’ai vraiment compris aujourd’hui, ce que signifiait : « la brièveté de la vie ».

Hier soir, je venais, à peine, de revenir à Paris, j’en ai profité pour me promener, profiter de la ville, de la vie, de cette agitation que j’aime tant.

Et tout à coup, le silence. Ce silence de la mort qu’aucune langue. Absolument aucune ne peut traduire. C’est le silence des eaux profondes lorsqu’une main surgit de nulle part, nous saisit violemment la nuque pour nous maintenir la tête sous l’eau. J’ai beau me débattre. Je ne réussit plus à respirer. L’oxygène vient à se raréfier. Je commence à m’asphyxier. Les sons me parviennent d’en haut. Ces sons sont les cris émis par ceux qui respirent encore, ils me parviennent comme un simple brouhaha à peine audible.

Malgré, cette tragédie, je suis quand même venue travailler. Parce que c’est la vie qui doit reprendre le dessus. Il ne faut pas se laisser affecter.

medium_CA18866.2.jpg

Vous vous demandez, certainement, qui est mort? C’était quelqu’un qui m’était très proche et avec qui j’ai passé 2 jours inoubliables, c’est…, (excusez moi, je sèche mes larmes et essaie d’étouffer mes sanglots). La personne qui m’a quitté ce matin, très tôt, c’est… le Week-End!!!!

 

Quoi ????

Vous faîtes comment vous pour faire passer 2h de retard à votre chef? Ma grand-mère est déjà morte 15 fois, j’ai épuisé 3 fois le Vidal, même les maladies qui normalement ne sont pas transmissibles à l’homme, ma serrure est restée bloquée une vingtaine de fois et les fuites d’eau qui nécessitent l’intervention d’un plombier (bien évidemment) aurait réussit à elles seules à épuiser les réserves d’eau de toute la planète. Du coup, j’avais pensé à dire qu’il y avait une grève de la RATP , mais comme, c’est un peu facilement vérifiable. J’ai essayé de mobiliser 2 ou 3 guichetiers et conducteurs pour les informer qu’ils n’étaient pas essayé payer et que le meilleur moyen de se faire entendre était une grève immédiate qui commencerait maintenant, tout de suite. Mais comme, c’était un peu tôt : 11h05, ils venaient d’arriver et ne se sentaient pas vraiment mobilisés. Bonjour la solidarité!!! De toute façon, je les aime pas trop, même quand je suis un tout petit peu (1h), en retard, y a jamais un conducteur compréhensif qui veut bien sauter 2 ou 17 arrêts pour me déposer directement à mon arrêt à moi. Je m’en fous, la prochaine fois, j’organiserais un attentat à Saint-Michel, mais ce matin, j’ai pas trop eu le temps comme j’avais déjà 2h de retard, je me suis dit que j’allais pas rajouter 3 ans pour apprendre à piloter faire décoller un avion ou même commander le coffret « Chimie 2000 »  et m’apercevoir qu’ils n’expliquent même pas comment organiser un attentat sans se blesser soi-même. Pfff, c’est quoi l’intérêt d’acheter cette boîte alors…

Bon, ben voilà, tout ça c’était juste pour vous informer que le week-end est mort hier soir, Plus de rage, plus de carnage, le week-end est mort hier soir, dans la jungle, terrible jungle…

Juste, au passage, ça marche vraiment bien. Personnellement, j’ai pas réussi à pleurer, mais avec un bon entraînement et une demi-heure de plus, je devrais pouvoir y arriver lundi prochain…

03/11/2006

La croisière du Paradis, c’est SAMEDI !!!!!!!!!!!!!

Parce que tout le monde n’a pas la chance d’être lesbienne!, j’ai LA SOIREE qu’il vous faut… Aucun commentaire ne sera accepté Miss C (oui, je fais du matraquage publicitaire, et alors ? Son blog le mérite, c’est tout...).

 

 

Juste un avant goût: Open Bar Champagne, DJ Azya et la Chicha. Oh la Chicha , je te veux, si tu veux de moi. Danse avec moi!!! En plus, c’est presque gratuit. Pourquoi, je suis pas là samedi, moi???

 

Le Pass:

 

 

medium_1741-1162006663.jpg

Le 04/11/06 - La Croisière du paradis @ Rivers King - Paris 16ème

 

La Croisière du Paradis !

Ce Samedi 4 Novembre.

A partir de 20h, sur le Bateau River's King (Passy – 16ème)

20:00 à 23:30 :


- Apéro Dînatoire
- Croisière sur la Seine (De 22h30 à 23h30)
- Open Bar Champagne (pendant la Croisière )
- Open chocolat blanc & noir
- Open douceurs sucrées

23:30 à l'aube :


- Ouverture du Dancefloor
- Stand massage (By Asia'n Relax)
- Stand Tatoos au henné 
- Open Chupa Chups
- Stand Shooting Photos
- Service Chicha (All Night Long)

Les personnes de la before peuvent rester pendant la soirée.

Musique :
DJ AZYA
Mixes :
Disco, House, R'n'b, Rock …

Consos & bouteilles à prix discount, 3 € le verre et la bouteille 60 € ! Rien que ça ! Service Chicha 10 €

Tarif Filles:
10 € avec le pass (Valable All Night Long) sinon 15 €
Tarif Garçons:
10 € avec le pass (Valable avant Minuit) sinon 15 € 

Dress code : Tenue correcte exigée

Bateau River's King
100 avenue du président kennedy - 75016 Paris - Métro 6 Passy
Entrée par la station service agip – Face à Maison de la Radio


02/11/2006

Vous faîtes quoi samedi???

Juste par pur copinage!!!

 

NB suite à l’intervention de Miss C : Pour toutes les lesbiennes analphabètes, cette soirée est le Samedi 4 Novembre parce que Maxim’s n’est pas seulement le lieu où est organisé la Pinky Boat , si si je vous assure, c’était même déjà un peu connu, un tout petit peu avant. C’est pourquoi la Pinky Boat a lieu la veille soit le vendredi 3 Novembre. Pour plus d’informations, vous pouvez aller sur l’unique, le seul, l’incontournable blog, vous l’avez déjà reconnu, il s’agit bien là du Blog de Miss Chacalita, LA partenaire officielle de la soirée. Ahhahaaaaaah (désolée, mais c’est impossible de ne pas rire :

                                                            ROYAL PINKYBOAT avec:
 
                                                                 LA DIXIEME MUSE
medium_ROYALPINKNOVEMBRE.jpg   LWORDFRANCE

PINK TV
TETU
GAYVOX
LPOURL
DOLLHOUSE

LESBIEN RAISONNABLE
LEZLIFE
MISS CHACALITA !!!!!!!

 NLUV

 

Ahaahah (je peux pas me retenir, c'est juste à cause de cette... supercherie!!!).

 

Cherchez l’erreur ??????????????????

 

Si vous trouvez, Miss Chacalita s’engage à vous offrir une coupe de champagne et une nuit inoubliable (elle se réserve, tout de même, le droit d’avoir certains critères de sélection. Si vous êtes juriste ou avocate, biiiingooo vous venez de décrochez le gros lot, vous avez gagné 2h, vous ne passez pas par la case: je dois me taper toute la vie de Miss C, en faisant semblant de l'écouter!!! pour atterir directement à la case, je me suis tapée Miss C, par contre vous ne gagnez pas 20.000, oh c'est pas le Monopoly mais la vie là, faut arrêter de rêver!).

Papa Koyotte, désolée mais t’as pas le droit de jouer comme tu fais partie de la famille de l’organisatrice. Mais soit pas triste, tu as Foot+!!!