Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Mon plus grand fantasme (3/3) | Page d'accueil | Cadeau de fin de semaine… »

01/12/2006

La Classe, c'est mon deuxième prénom!!!

Comme, je suis tout de même la fille de Koyotte et que nous sommes tous des tombeurs dans la famille depuis 4 générations. Je vous laisse admirer le travail :

 

 

medium_WA5171-001.jpgDimanche dernier, je suis allée courir avec Elle (qui affiche les mêmes mensurations que Lilou, c’est à dire une bombe sexuelle prête à exploser à tout instant!!). A peine, arrivées au Jardin du Luxembourg, nous sommes témoins d’une altercation entre 4 ados (attention, cet élément peut avoir son importance dans la suite de l’histoire ou peut-être pas, suspens!!) Nous courions déjà depuis une demi-heure, 30 min de pur bonheur pour moi et 30 minutes d’atroces souffrances pour Elle qui a chaque minute écoulée me détestait un peu plus. Comme mon but dans la vie n’est pas de prendre du plaisir en la voyant souffrir mais plutôt en lui donnant du plaisir. Je m’arrête de courir. La prend dans mes bras et l’embrasse tendrement pour lui donner du courage lui signifier que je vais encore courir pendant 1h30. Les ados continuent à se chamailler. Un des quatre est pris à partie par les 3 autres. Ils l’insultent, le traite de tous les noms  et notamment de « petit puceau ». Le garçon est blessé intérieurement et ça se voit, ça se sent. J’espère pour lui qu’il ne va pas pleurer, cela ne ferait qu’aggraver les choses. Elle éprouve de l’empathie pour lui. J’ai une idée… je fonce.

 

 

Moi (au garçon) : Oooh, ça va ? ça fait longtemps, tu m’as manqué. Ça me fait vraiment plaisir de te voir…

 

 

(le garçon se demande un peu ce qui lui arrive, cherche où il aurait pu me rencontrer)

 

 

Je m’approche de lui, très rapidement. Sans réfléchir. Je glisse mon bras dans son dos, le plaque contre moi. Et l’embrasse goulûment. (Suffisamment pour aller scruter ses amygdales).

 

 

Et vas-y que je le galoche. Ses amis sont dans mon champ de vision, bouches bées. medium_71936601.jpgContrairement aux nôtres!! Mon compagnon de galochage me ramène à des temps immémoriaux, son inexpérience me touche. J’ai envie de lui demander de se laisser aller, de chercher ma langue avec la sienne, de ne pas se figer. Il prend, au fil des secondes, confiance en lui. Sa main droite s’approche de mon sein. Je plonge mes yeux dans les siens et c’est fou comme mon regard peut être expressif et réussis à traduire ma pensée d’alors : « N’y penses même pas, petit con. T’effleures un seul de mes seins et je te casses tes 2 bras après t’avoir démonté la clavicule, vu? Wais, c’est ce qui est arrivée à la Vénus de Milo ». Et ben le gamin pas farouche, il a plaqué sa main le long de son corps bizarrement! Pour le remercier, je lui mordille la lèvre inférieure avant de mettre un terme à notre contrat buccal. J’aperçois Elle, un immense sourire aux lèvres et les yeux remplis d’admiration à mon égard. L’Amazone : ten points. Note artistique : 10/10. Note technique : 10/10. Capacités d’improvisation : 18/10. Pouvoir de séduction : 46/10. Probabilités de passer une folle nuit avec Elle : 198%.

 

 

medium_BEA_022.jpgLes magnifiques yeux bleus d’Elle brillent de milles feux. Elle me bouleverse. C’est mon premier public, celle pour laquelle, je me surpasse. Celle que j’ai besoin de surprendre sans cesse. Je soigne ma sortie de scène, pour Elle.

 

 

Il est toujours contre moi. Si proche que je ressens la révolution hormonale qu’il vient de subir, le pauvre est sous tension. Il ne parvient plus à se contenir. L’érection de son sexe en ma direction vient former une sorte d’Aqueduc entre nos 2 corps. Je plonge mon regard dans le sien tout en lui passant ma main dans ses cheveux (gras!) et assène suffisamment fort pour que les autres entendent : « Tu embrasses toujours aussi bien mais je n’ai jamais eu autant de plaisir que lorsque tu me fais l’amour. (les sifflements de ses copains ne tardent pas à se faire entendre) Tu me retrouves ce soir, chez moi. J’ai terriblement envie de toi mon amour ». (Et je le réembrasse mais fiça là parce que je commence à perdre mon rythme en course)  

 

 

medium_200436841-001.jpg

 

 

 A peine, le dos tourné, j’entends : « Mais tu la connais d’où ? Pourquoi tu nous l’as jamais présenté ? En fait, c’est ta copine ? T’as déjà fait l’amour avec elle ? Mais elle a quel âge ? et ces milliards de questions qui allaient faire de lui la star de son collège… Mission accomplie.

 

 

Je rejoins Elle. Séduite. Conquise. Elle me regarde. « Tu sais que tu viens de changer la vie de ce garçon, là? Tu sais que j’ai eu très peur de ce que tu allais faire lorsque tu t’es approchée de lui ? Tu sais que je suis folle amoureuse de toi ? Et que pour le coup, j’ai terriblement envie de toi ? ». Mes probabilités viennent toutes d’être multipliées par 100. Ahh, c’est fou l’imagination qu’il faut déployer pour réussir à faire courir Elle pendant 2 heures!!! Pendant les 1h30 qu’ils nous restaient, je n’ai plus entendu aucun gémissement, reproche ou motif de tentative d’abandon. Non plus rien. Et même sur le chemin du retour, c’est Elle qui me fait remarquer que le monsieur à 20 cm de moi au feu n’est autre que Renaud. (Je crois que le feu devant la Closerie des Lilas est le plus hype de Paris entre Michou, Philippe Sollers, Bacri et Renaud, il est plus que people ce carrefour. A l’occasion, je dirai à ma grand mère qu’elle abandonne les thés dansants et qu’elle squatte ce feu, il y a du potentiel intéressant pour elle!) Elle était tellement enthousiaste. Presque triste de voir mon quartier se profiler (en exagérant un tout petit peu!). Du coup, j’ai préféré attendre que l’on soit chez moi pour lui annoncer que je filais nager dans un quart d’heure et que le « je » en fait désignait « Elle et moi »…

 

 

Alors, vous avez déjà vue une telle abnégation??? En plus, j’ai peut-être bouleversé sa vie à ce garçon, il est certainement devenu le meilleur ami des 3 autres et cette histoire à fait le tour de sa classe. Mais comment je fais, moi, pour l’oublier, hein, comment, je fais pour oublier son léger duvet, son acné et son haleine caféïnée. Cette image me poursuit. Il m’a dégoûté. Comment je fais pour embrasser Elle sans penser à lui ? Je crois qu’il a gâché ma vie. Ah si, si je pense à la nuit qui a suivie, bizarrement, je ne pense plus du tout à lui!!! (4largo, c’est pour toi, ça « folle nuit », allez fais un effort souviens-toi, mais si il y a 15 ans!! Je compatis 4largo!!)

 

medium_57441731.jpg

 

 

Voilà Koyotte, alors tu as raison, la classe ça ne s’achète pas et pour le reste, il y a Eurocard Mastercard. Du coup, je me demandais, tu as commandé une Eurocard-Mastercard??!

 

 

medium_BB4808-010.jpg

 

(Si une faute d’orthographe ou grammaticale s’était, fortuitement, glissée dans cette note, je vous prierais d’en référer à Comme une Image parce que là, le pauvre est totalement débordé avec ces plans Q qu’il délaisse un peu l’Académie Française!)

 

11:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : sexe, blog, gay, séduction, politique, Sarkozy, Zazie

Commentaires

Après cela, ne vient pas te plaindre si des rixes éclatent à tout bout de champs au jardin du Luxembourg dès que tu cours !!!

Perso, j'aurai kiffé qu'on me fasse cela étant ado, ça m'aurait certainement facilité la vie à l'époque.
Quel dévouement, je te tire mon chapeau miss !

Enfin, pour info, j'ai pris la Gold Mastercard comme ca je pourrais siffler les femmes dans la rue, les appellez Mademoizelle et leur dire "Hez, bien ou bien ? z'y va, remène ton petit boule par là que j'te cause ! N'aie pas peur, je vais pas manger ta culotte ! Laisses toi faire coquine (ma préférée)! Mais nan, mes potes sont là juste pour voir si t'es bonne ou pas !!! "
Ahhhhh que de souvenirs !!!!!

Écrit par : koyotte | 01/12/2006

Bah dis donc...
Bon je serais sur le quai de la gare montparnasse aux alentours de 17h45, y a personne pour venir changer ma vie??

Sinon tu cours?

Écrit par : Frogita | 01/12/2006

Oh ça va hein ? 15 ans pffff ! t'y vas quand même un peu fort ! 15 jours ou 15 semaines...

Fatche ! ça va lui faire des souvenirs au p'tit gars. C'est sûr ado j'aurais donné tout l'or du monde pour un truc pareil mais bon j'ai de la chance en veillissant c'est devenu banal... je sais pas... mon charme peut-être. Quoi je suis pas chez l'Amazone ? Alors ! je m'adapte aux coutumes locales moi ! Et si en plus c'est vrai... ;-)

Écrit par : 4largo | 01/12/2006

Moi ado , un type serait venu me faire ça , je lui remontais pretement mon genoux entre les jambes histoire de lui exploser les valseuses , bon je dois dire qu'a l'époque je ne m'interessait qu'au sexe opposé ^^

Écrit par : TAJ | 01/12/2006

Koyotte : Oui, c’est vrai que le quartier de Saint-Germain des Prés, c’est là où se réunissent tous les gangs!!! La dernière fois, j’ai même vu une petite racaille (Non Nicolas ne le nettoyez pas au Kârcher, ça va pas être la peine !), un vrai rebelle le jeune, presque punk, il n’avait pas de boutons de manchettes! Si c’est pas incroyable, ça de nos jours monsieur mon père!! Et les filles, faîtes pas attention au coup : « J’ai eu une adolescence difficile et patati et patata ». C’est juste un moyen de se faire consoler et qu’il vous amène visiter sa cave avec 4 ou 87 cousins à lui. Ah mon papa, je vois que nous avons les mêmes références, tu traînes où, toi ? Moi, j’aime bien Barbès, La Courneuve et Porte de Clignancourt. Tu veuux une Rym. Rym-Rym, cigarettes, cigarettes (c’est peut-être plus une blague visuelle, en fait, mais bon vous m’imaginez le faisant et puis vous n’oubliez pas de rire aux larmes à la fin, juste pour me faire plaisir s’il vous plaît !). Excellent WE mon petit papounet et n’oublies pas de venir demain à mon mariage avec Yoann. T’embêtes pas pour le cadeau de mariage, tu me laisses ta Gold Mastercard et on se débrouillera mon mari et moi…

Frogita : Alors… Dimanche ? Dimanche, attends j’ai la vie d’Adriana Karembeu à bouleverser à 13h, piscine à 15h. Bon ben en me débrouillant bien, je pourrais être dispo pour 17h45. A moins qu’un charmant jeune homme (comme Koyotte par ex se décide à se bouger le popotin pour qu’on fête Noël avec ma nouvelle maman. Tu sais Frogita, il a eu une adolescence difficile. Ça c’est censé te faire craquer!). Et au pire, tu me laisses 10 minutes, le temps de prendre une douche, enfiler ma tenue de course, me coiffer, me maquiller, m’admirer devant chaque miroir, embrasser mon reflet, fermer la porte de chez moi, t’acheter un magnifique bouquet de fleurs ainsi qu’un ballotin de chocolat, parcourir les 2km qui me séparent de la gare Montparnasse et je vais te la changer moi ta vie ma petite Frogita, c’est promis…

4largo : t’es fou toi, pas 15 ans, 13 tout au plus, tu sais tout le monde n’a pas quadrupler la 6ème comme toi!!! Ah ben voilà, tu assumes, enfin, ton charme fou… Tu faisais ton timide, t’es le plus beau, t’es le plus beau, je suis bien obligée de l’admettre. Bon, on coupe la France en 2 : toutes les plus belles filles en-dessous de Marseille, c’est pour toi et puis le reste c’est pour moi!! Tout ce qui est inscrit, ici, est vrai mon cher 4largo, des fois un peu exagéré mais réel…

TAJ : Et maintenant, tu lui ferais quoi??

Écrit par : l'Amazone | 01/12/2006

Oh, ben non j'ai pas regardé l'orthographe (au passage : j'ai vu quelques com' signés de ton papounet, je vois que tu ne tiens pas de lui que son humour ravageur), je pensais avec nostalgie à l'époque où, quasi puceau, j'allais faire ma petite demi heure de jogging au Luco du temps où j'étais étudiant à Saint-Louis...

Écrit par : Comme une image | 01/12/2006

:-)

Écrit par : Samy | 03/12/2006

He bé.

C'est où qu'on envoie le chèque pour faire partie du fan club?

Je vote pour plus de filles comme toi.

Écrit par : Arkk | 13/12/2006

La méga-classe.

Écrit par : Mat | 21/12/2006

Ca tue. Effectivement, ça aurait certainement changé un petit bout de ma vie qu'une chose pareille arrive ! Quand on voit la banalité de ce geste maintenant, ça en est presque dommage !

Mais quelle classe fille de Koyotte !!

Écrit par : Silphi | 23/12/2006

>CUI : Quoi?? Toi mon maître, tu as été « quasi puceau » un jour? C’était le jour de ta naissance non? Sinon pour l’orthographe tu as raison, papa koyotte a préféré que je ne perde pas mon temps à l’école alors que pendant ce temps là, je pouvais lui ramener de l’argent en faisant le trottoir si bien que je me suis instruite en regardant les chiffres et les lettres mais je me suis plus concentré sur les chiffres parce que ça me servait plus pour le boulot et que j’avais pas besoin de lui réciter du Verlaine, Racine ou Mocky pendant que les messieurs venaient faire leur petite affaire… C’est pour ça! Sinon, c’est où Saint-Louis? Il y a une école d’ingénieur là-bas? C’est une école de seconde zone presque une ZEP?Ou alors, t’es carrément issu de la fac?

>Samy : Merci

>Ark : je galoche gratuitement pas la peine d’envoyer d’argent… ou autrement il faut adresser le chèque directement à Koyotte qui fera suivre (ou pas). C’est bien de vouloir voter et en plus pour une femme comme moi, ça me fait plaisir mais ça serait encore bcp plus utile si c’était pour Ségolène en avril ou tout autre candidat qui ne soit pas Le Pen, Sarkozy, à droite, d’extrême droite ou d’extrême gauche. Tu vois je suis tolérante, je te laisse le choix… Mais Ségolène, c’est bien quand même, non?

>Mat : Merci infiniment…

>Silphi : Tu vis où??? Au bois de boulogne? Dans une maison close? Ou que ce soit, tu me donnes juste le nom de la ville et je déménage instantanément, je voudrais pas passer à côté de la ville où galocher à tout va est devenu banal! Pour la classe, je n’ai aucun mérite, c’est papa koyotte qui m’a tout appris…

Écrit par : l'Amazone | 02/01/2007