Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Cadeau de fin de semaine… | Page d'accueil | Moi, mes lunettes et moi... »

04/12/2006

Vers 16h30…

Je ne sais pas si ça vous le fait aussi. Mais vers 16h30, je pense tous les jours à la même chose. C’est presque une obsession.

Je suis assise à mon bureau. Je fixe la porte et j’attends. J’attends cet instant. Je sais qu’un jour, cela arrivera.

J’aimerais tellement qu’un jour, l’on frappe tendrement à la porte de mon bureau et que ce soit ma maman. La plus belle des mamans (n'en déplaise à Luis Mariano), ma maman à moi que j’aime tant qui soit venue spécialement m’apporter mon petit goûter. Je l’imagine. Elle me déposerait délicatement mes Choco BN qu’elle aurait pris soin de disposer dans leur boîte verte en plastique d’antan pour ne pas qu’ils se brisent. Elle s’approcherai de moi pour me passer la main dans les cheveux et en profiter pour me recoiffer puis elle laisserai glisser sa main sur ma joue comme seule sait le faire ma maman. Elle déposera un doux baiser sur mon autre joue tout en me susurrant : « A demain mon petit oiseau des îles… ». Et puis elle sortirait comme ça, comme elle est venue, par surprise.

Il est 16h34, ma maman n’est pas venue. Peut-être qu’elle est arrivée trop tard pour prendre l’avion…  

 

Déjà lorsque j’étais enfant, elle était toujours la dernière maman à venir me chercher. Je lui ai toujours reproché. Et puis aujourd’hui, j’ai compris que c’était parce qu’elle se saignait aux 4 veines pour mon frère et moi.

 

medium_Moi_enfant.3.JPG
Même dans la cour des grands, il y aura toujours une place pour toi maman. Alors avec mes yeux d’enfants qu’elle aime tant, je me suis dis que c’était à moi de lui offrir son goûter on ne peut plus mérité. J’ai eu envie de la surprendre comme lorsque j’étais enfant et comme il m’arrive encore tant de fois de le faire maintenant…

Alors, aujourd’hui à 16h30, j’ai fait livré ce goûter au travail de ma maman :

 

Le Goûter d'Enfants

medium_gouter_ete06_150.2.gifJ’ai fait accompagner ce cadeau d’un mot bouleversant ainsi que des paroles de cette chanson de Marie Lafôret : « Cadeau » :
podcast

{Chanté: Marie Laforêt:}
Pour neuf mois de patience et douze heures de souffrance
CADEAU
Pour tant de nuits de veille, surveillant ton sommeil
CADEAU
Pour les tours de manège, les jouets, le collège
CADEAU
Et quand on fait le tour, le total de mon amour,
C'est CADEAU

{Parlé: Marie Laforêt:}
Quand il a eu fini de lire, il avait un gros chagrin dans les yeux.
Il a levé la tête et a dit :

"M'Man, je t'aime très beaucoup"

Il a repris son papier, l'a retourné, et en grosses, grosses lettres,
a marqué :

"CADEAU"

Et puis, j’ai eu besoin de faire une pause. Je me suis rendue dans le café le plus proche et j’ai commandé un chocolat viennois. Des fois, j’aimerai bien être encore une enfant…

Dis ma maman que j’aime tant, un jour, tu viendras m’apporter mon goûter? Je t’attends maman…

16:45 Publié dans Hommage | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : sexe, blog, gay, séduction, politique, Sarkozy, Zazie

Commentaires

Pour m'avoir infligé cette chanson de Marie-Laforêt : 1 franc.
Pour m'avoir offert ta charmante bouille à 7 ans : je te dois 1 franc.
On est quitte.

(Bon, sauf que maintenant je suis obligé de déménager, les voisins ont cru que j'égorgeais leur chat alors que j'avais juste mis la musique un peu fort.)

Écrit par : Comme une image | 04/12/2006

Belle Amazone, je t'ai élue à l'unanimité, "Reine de la relèche paternelle " ôte moi d'un doute, ce n'est pas ...intéressé ce que tu dis là haut, dans le titre.....:D))
Pour causer de l'article, Je suis sure que ta maman a été très heureuse de ce geste d'amour de son petit oiseau des iles. :-)

Écrit par : Lilou | 04/12/2006

ta maman ..... ta maman ...... chérie c'est toi ????

Écrit par : Koyotte | 04/12/2006

C.U.I.: Non, je me vois dans l'obligation de rectifier pour m'avoir fait autant rire à la lecture de votre commentaire, je vous dois au moins 15francs (j'espère que De Villiers ou Le pen passeront en 2007, parce que je n'ai plus de francs moi et j'aime pas avoir des dettes!!). C'est vrai que Marie Laforêt, c'est pas le top, mais c'était pour mieux vous faire apprécier Zazie!!!

Ma très chère Lilou: Oui ma maman a été touché pas par le cadeau mais par le mot.
Si ma démarche vis à vis de papounet est intéressée, c'est uniquement (par) pour vous. J'aimerais tellement pouvoir vous offrir l'objet de vos désirs: (moi) l'appareil photo numérique... Oh appelez-moi encore mon petit oiseau des îles, j'aime beaucoup l'idée que vous puissiez me le susurrez juste en dessous de l'une de mes branches de lunettes Chanel!! Merci Lilou

Koyotte: déjà que ça part dans tous les sens, on va pas en plus commencer à draguer les mamans. je ne veux même pas penser que tu ai pu imaginer ma maman. C'est une femme mariée et respectable qui n'a pas de relations sexuelles, si elle m'a eu c'est la cigogne qui ait venu me livrer!! (c'est ma maman, c'est sacré une maman, s'il te plaît, oublies là). Maman, je suis désolée que ce monsieur ait voulu t'importuner, c'est le monsieur qui m'a recueilli mais il ne faut pas te sentir obligée de vivre avec lui...

Écrit par : l'Amazone | 04/12/2006

« si elle m'a eu c'est la cigogne qui ait venu me livrer!! »
ERKKKK !

Alors pour celles-là, 3 d'un coup, tu me dois au moins 20 francs en carambar.

Écrit par : Comme une image | 05/12/2006

C'est vrai que j'ai oublié la règle d'or : pas la famille et pas les vêtements !

Je te livre toutes mes excuses (dites le avec des fleurs ...)

Écrit par : koyotte | 05/12/2006

Alors moi, je voulais vous laisser un commentaire désagréable à souhait, un peu de brutalité dans ce monde de finesse.

Quelques bougonneries de bûcheron, un soupçon de mauvaise foi, et pourquoi pas une petite insulte ou deux, comme ça, pour le principe.

Mais je vais m'incliner, cédant sous le poids de la fraîcheur de votre humour et de la douce folie de vos écrits qui m'ont enchantés, attendris, revigorés.

Alors merci pour l'ensemble de votre oeuvre, pour ce "je ne sais quoi" qui m'a donné le sourire pour au moins..... Ouais, au moins !

Quand à savoir si je suis sûr que ce soit intéressant, Dieu merci je ne me pose pas la question ! Si il fallait toujours être sûr....

Écrit par : lamawet | 05/12/2006

Je suis arrivé avec une idée en tête et puis le téléphone a sonné, du coup j'ai oublié ce que je voulais écrire, une connerie certainement... je te fais juste une bise alors.

Écrit par : 4largo | 05/12/2006

Comme Une Image: je suis désolée et le pire c'est que je ne les retrouvent même pas. C'est grave là quand même, non? Promis, je potasse le BLED à fond toute la semaine. Merci en tout cas...

Koyotte: J'ai reçu les excuses mais pas les fleurs, c'est normal?

Lanawet: vous ne seriez pas le frère jumeau de Yoann? Non, parce que je vous adore tous les deux. Merci beaucoup vous êtes un amour et vos compliments me touchent particulièrement. vous avez raison de ne pas vous poser la question de savoir si votre commentaire était intéressant, il est INDISPENSABLE. Lanawet, merci infiniment et le plus sincèrement du monde. Vous voyez quand je vous disais que ma vie est difficile, j'ai beau recevoir des compliments en permanence, je ne réussis pas à m'habituer ou pire à me lasser. J'éprouve la même chose pour la beauté mais je préfèrerai développer le sujet avec Lilou, bien que je sois sûre que vous soyez le plus bel homme de l'univers aux côtés de Yoann, 4largo, Koyotte et Comme Une Image (vous battez pas, vous êtes tous aussi resplendissants, j'ai dit). Je vous embrasse et vous dit à très bientôt Lanawet, je l'espère, tout du moins...

4Largo: J'en étais sûre, 2 actions en même temps, c'est trop pour toi, mon entremetteur!!! Si tu retrouves ta connerie, n'hésites pas, c'est tjrs 1 plaisir de te lire. Et puis t'arrêtes pas à la question: "T'es sûr que c'est intéressant?". Parce que là comment aurais-je pu vivre sans une bise de mon grand maître 4largo? T'es un radin de bisous toi aussi?? Je t'envoie des milliards de baisés 4largo... Dis, elle vit où Lilou??? Oh Lilou, Lilou, Lilou, c'est donc ces 2 syllabes qui m'ont hanté toutes la journée...

A tout le monde: je vous interdis de vous rendre sur le blog de Lilou ou si vous vous y rendez, par pitié ne regardez pas ces magnifiques jambes mises merveilleusement en valeur par des bottes qui lui vont à ravir. Eh mais, vous n'y allez pas, c'était pas pour vous faire envie, c'est juste parce que cette image m'obsède... Et vous verriez ces jambes, vous comprendriez! (Je vois un seul d'entre mes petits-chéris chez elle et je vous blackliste d'ici, c'est bien compris?). Dîtes Lilou pour les jambes, je pourrais toucher aussi? Vous savez ma vue a encore diminué. Je dépose un baiser sur chaque millimètre de chacune de vos jambes pour débuter et puis...(ça y est, vous m'avez encore séduite Lilou...)

Écrit par : l'Amazone | 05/12/2006

AVANT « si elle m'a eu c'est la cigogne qui ait venu me livrer!! »
APRÈS « si elle m'a euE c'est la cigogne qui EST venuE me livrer!! »

Et alors, dans ta réponse, mais tu veux ma mort diiiiis ?, dans ta réponse tu lâches : « je ne les retrouvENT même pas. ».

Quand je pense que j'envoie ton e-mail à L***...
Ah vraiment, le niveau baise.

;-)

Écrit par : Comme une image | 05/12/2006

Mon petit oiseau des îles, si tu savais combien il est agréable de s’entendre dire de tels compliments, compliments que jamais un homme,… enfin bref, passons. L’expérience que j’ai des hommes, c’est qu’ils pensent avec leur b… (Enfin, pas tous, du moins, je crois, j’espère…). Donc, si le cœur t’en dit, ne t’arrêtes pas, j’aime, j'aime… je suis très sensible à tes flatteries, qui ne le serait pas, d’autant que tu n’as jamais vu ma tronche…
Fut un temps, où je l’avais mise sur le blog, à l’emplacement prévu à cet effet, et là, désastre, plus de coms, plus de visites, nada… Tu devines la suite, je me suis retirée. Peut être qu’un jour, elle réapparaîtra, pour le moment, je me contente de dévoiler mon corps avec parcimonie (lui ou un autre, …) prochainement, tu pourras contempler une autre partie, non, pas mes seins, pas tout de suite, le plaisir est dans l’attente, celle qui se situe juste au dessus de mes jambes, tu vois d’où je veux parler ? N’oublions pas que nous avons attaqué l’avant, donc vous verrez l’arrière…
Largo, lui a une longueur d’avance sur toi, il a déjà vu ma frimousse, et il est resté, …ouf. J’ai même cru comprendre qu’il avait du mal à résister à l’appel de mes gambettes, (c’est vrai, hein Largo ?)
Pour conclure, sans jeux de mots aucun, je suis heureuse que tu m’ouvres un nouvel horizon, avec peut être au bout, une lumière, un feu d’artifice, un p’tit coin de paradis, n’est ce pas mon oiseau de paradis, mon ibis, mon ange. Sommes nous dans la quatrième dimension ?

Écrit par : Lilou | 05/12/2006

lilou> je l'ai pas écrit chez toi, je le fais ici : laisse tomber le patch, je laisse tomber la chambre d'ami ! Je suis sûr que notre chère amazone comprendra...

Écrit par : 4largo | 05/12/2006

> 4largo au rapport : qu’est-ce que tu faisais (avec tes petits yeux de pervers!) chez ma douce Lilou??? Et ton commentaire m’a légèrement EXASPERE mais bon rêves, rêves tu as raison, Lilou tu ne l’auras pas… (je voulais te menacer de t’ôter la vue, mais après je me suis rappelé que t’étais nettement plus balèze que moi et puis je ne voudrais pas te doter d’une paire de lunettes, tu ferais bcp trop intellectuel pour un universitaire!! Non, ne me frappes pas, stp !). Par contre, je suis désolée mais je n’ai pas compris ton allusion au patch… Je ne suis qu’une fille, ne soit pas trop présomptueux sur mes capacités de compréhension!

> Comme Une Image : Oulala, je suis vraiment désolée. On a qu’à faire comme si je dictais mes notes et commentaires à ma secrétaire et que c’est elle qui rajoutent les fautes (mais quelle conne, celle là? Vous avez vu, même lorsque je l’insulte, elle tape quand même, elle est vraiment bête, c’est pas de ma faute à moi, tu vois?) J’essaierais de faire des efforts CUI. Pour l***, tu peux la faire patienter encore un peu stp, d’une, ça lui fera les pieds («SI elle souhaite donner suite», non mais ça va pas ou quoi?!!) et de deux, je ne suis pas une machine comme toi, entre «Elle» et Lilou, je ne m’en sors pas déjà…


>>> Lilou ---> MERCI.
Merci d’exister, merci de vivre, merci pour ton enthousiasme, merci pour ta joie de vivre, merci pour ta drôlerie, merci pour m’avoir offert la vision de tes sublimes jambes élancées, merci pour avoir nourri le secret espoir de pouvoir contempler la suite de ce corps sublime dans son intégralité incessamment sous peu et ce de mes propres yeux, (si mes mains parviennent à se contrôler, j’en doute fort!!). Pour tout ça et le reste aussi, merci, merci, merci Lilou…
Vous avez raison les hommes ne pensent qu’à eux, à leur plaisir à eux et à leur b*** (pour bouche, n’est-ce pas?). N’espérez rien d’eux!! (bon désolé, les gars de casser le marché comme dirait Koyotte, mais c’est chacun pour soi!) Prenons un exemple totalement arbitrairement et avec une mauvaise foi sans nom, étudions le cas (pathologique?) «Comme Une Image», cet homme, n’est pas un homme mais une machine, une sexe-machine même et le pire c’est qu’il vient encore me narguer parce que oui, monsieur Comme Une Image va encore baiser ce soir (comme tous les soirs, matins, après-midi et nuit d’ailleurs, mais enfin bref passons, je n’ai plus de Lexomyl sous la main, c’est pour ça que je préfère pas m’appesantir sur (sa chance) son cas. C’est la maîtrise de l’orthographe qui les attirent toutes ou quoi, CUI?). Oui parce que monsieur Comme Une Image digne représentant de la gente masculine baise alors que la petite Amazone frêle, fragile, douce et si tendre aime et fait l’amour. Pour toute personne qui ne saisirait pas la différence des ateliers pratiques vont être mis en place!! (je me demandais, l***, c’est pour indiquer que la donzelle ne couche que dans des hôtels 3 étoiles comme le Sofitel ou une 106kid!). Ne cherchez plus la perle rare, le prince charmant, ils n’existent pas et n’ont jamais existé par contre moi, je suis là, à cœur ouvert devant vous, très chère Lilou…

Écrit par : l'Amazone | 06/12/2006

Chère Amazone,
J'ai trois bonnes nouvelles et une mauvaise.

Je commence par les bonnes :
1/ Je ne baise pas tous les jours (bon, certes, ce soir oui, mais hier, par exemple, rien)
2/ L*** (qui mérite ses 3*, en cours d'homologation pour la 4e) devrait, dans un geste d'altruisme que tu es sommée d'apprécier à sa juste valeur, daigner t'adresser un mail.
3/ T'en veux encore, une 3ème bonne nouvelle, après cette deuxième ? T'es carrément gonflée toi, du genre impossible à satisfaire, ça promet.
Bon alors, une bonne nouvelle pour toi : il me reste une bonne partie de ma boîte de lexomil
(cf. http://minilien.com/?1HjkZKLosQ )

Bon, la mauvaise nouvelle annoncée :
Lilou n'est qu'une plouc de province. Enlève tes lunettes et laisse tomber. Après tu t'étonnes d'être en manque !

Écrit par : Comme une image | 06/12/2006

Merci beaucoup pour cette mane d information.

Écrit par : Travail a Domicile | 09/08/2013