Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La note dont vous avez toujours rêvé... | Page d'accueil | Moi, mon week-end et moi (8795/8796) »

11/12/2006

Moi, mon week-end et moi (1/8796)

Bonjour tout spécialement à toi personne éminnament cultivée qui me lis en ce moment,

 

Nous sommes lundi (oui, je me lance dans l’information maintenant, à venir la météo et l’éphéméride. Eh, je plaisante, vous pouvez continuer à venir, hein. Non, je préfère continuer à regarder Louise Bourgoin, Evelyne Dhélia, Isabelle Martinet ou Nathalie Rihouet dans leurs petites jupes (d’ailleurs pourquoi, elles font jamais tomber un stylo ou leurs fiches, je suis sûre que ça ferait monter l’audience et les températures) m’annoncer que demain, il va faire -15°C et que c’est pas encore demain que je vais pouvoir mettre ma jolie petite robe blanche qui m’a coûté 4 bras (oui, j’ai dû emprunter) que je pensais mettre pour mon mariage avec Yoann mais ce dernier a préféré faire le coup de «ah tiens, j’ai jamais fumé de ma vie, mais je vais aller m’acheter un paquet de 10 Malboro» (non, ne lui dites pas que les paquets de 10 n’existent plus, comme ça il reviendra peut-être si le buraliste lui demande si ses parents sont au courant qu’il fume, on ne sait jamais) et puis en même temps, c’est pas mal de ma faute à moi, le mariage ça fait rêver les petites filles, les femmes et aussi les mamies mais c’est le fruit d’un long conditionnement depuis toute petite, «toi ma petite fille chérie, tu te marieras avec un beau jeune homme quand tu seras grande» et la petite fille, en général répond, «oui mais moi, je préfèrerais continuer à jouer avec mes poupées et puis avoir un poney plutôt que de me marier parce qu’ils sont bêtes les garçons, ils font medium_200442965-001.jpgqu’à m’embêter». C’est là qu’intervient le rôle de la robe. Parce qu’en fait les filles, ce n’est pas se marier qu’elles veulent mais devenir une princesse, parce que la vie de princesse dans les livres, elle a l’air plutôt cool, du style, moi, j’ai plein d’argent alors je paye ma nourrice pour aller à l’école à ma place et puis pendant ce temps là, moi je vais à Euro Disney ou dans des clubs échangistes pour échanger mes images Paninis. Alors les parents, les livres et les dessins animés, ils font tout pour vous vendre que si vous acceptez de vous marier avec un garçon qui fait rien qu’à m’embêter et ben pendant toute une longue journée de 24 h ainsi que pendant tous les préparatifs (5ans, en moyenne), la petite fille sera une princesse dans sa belle petite robe de mariée.  Oui pendant un jour, elle aura été une princesse et puis la coutume veut qu’on prenne pleins de photos de cette journée parce que ce choix là, elle va le payer toute sa vie, alors dès le lendemain, elle sera bien contente de regarder les photos de comment elle était jolie en princesse, le temps d’une si courte journée. Et mais c’est qui celui à côté, ah oui son mari, celui qui va partager sa vie parce qu’un jour elle a dit oui. Enfin bref passons, moi, j ‘ai résolu le problème, je suis allé Bd Magenta essayer une robe, une amie a pris une photo et puis ça m’a fait gagner du temps et bon nombre de désillusions…

 

Enfin bref, nous sommes lundi comme je le disais un demi milliard de lignes au-dessus, c’est à dire le début de la semaine, si vous savez bien, la semaine, cette période transitoire entre 2 week-ends. J’ai plutôt passé un bon week-end (même si je n’étais pas à Nancy, ce qui n’aurait pu que l’améliorer, Lilou. Ah Nancy, cette magnifique ville où l’effervescence sur la place Stanislas me fait penser à l’affluence que l’on peut retrouver un 24 décembre au soir dans n’importe quel magasin de jouets, sauf que là, le magasin a fermé depuis 3h, c’est tout! Non, je plaisante Lilou, je viens d’une toute petite ville beaucoup plus petite que Nancy et je me moque juste du parisianisme ambiant qui veut nous faire croire qu’après le périph’, nous nous retrouvons directement en Creuse profonde où veaux, vaches et cochons constituent la majeure partie de la population. Et puis de toute façon, si j’étais venue à Nancy, ça n’aurait pas été véritablement pour converser avec les Nancéens mais uniquement pour vous et aussi un tout petit peu pour vos magnifiques yeux bleus qui rien que d’y penser me mettent en danger, effectivement. Tout comme le galbe de vos jambes si agréablement élancées qu’elles me donnent l’envie de les toucher, de les découvrir, de prendre le temps de les parcourir jusqu’à ce qu’elles me conduisent…enfin vous voyez quoi…).

 

Donc, reprenons nous sommes lundi et le week-end fut fort agréable puisqu’en compagnie d’Elle, non en fait d’elleS mais on va faire comme si je me consacrais qu’à une seule personne à la fois sinon ça va être trop long. (D’ailleurs Pupuce, vous savez que vous êtes très belle même sans vos Guccis, alors j’ose à peine imaginer avec. Je tiens à préciser que là, j’ai pas dragué, juste fait un compliment rien de plus, un compliment respirant la sincérité et ne visant qu’à établir un constat sur la beauté de la très belle personne susmentionnée, c’est tout).

Donc, nous sommes lundi, même lundi matin pour être plus précise (NDLR : données qui peuvent éventuellement évoluer suivant le jour et l’heure de votre lecture, précision qu’il était je pense indispensable d’apporter puisque je ne souhaite pas avoir de procès pour publicité mensongère d’une personne qui devait absolument se rendre à l’hôpital mardi pour une greffe du cœur et puis pam, le mec, il lit mon blog (oui, ça serait un type bien, comme tous ceux qui me lisent et toi aussi si tu veux devenir un type bien ou une femme exceptionnelle, lis-moi. En même temps, je prends pas trop de risques, je m’adresse qu’aux personnes qui me lisent. Vous savez que vous êtes exceptionnels, enfin surtout toi qui me lit à cet instant précis où j’écris ce mot «précis». Oh, il s’agit de moi, ça me fait trop plaisir que j’ai pensé à me féliciter, ça y est même si nous sommes lundi, eh ben j’ai réussi à regonfler mon égo et puis un peu le vôtre, n’est-ce pas mes lecteurs tous un peu plus exceptionnels les uns que les autres) Enfin bref, le type le cœur sur la main, si vous savez celui dont je vous parlais qui justement va avoir le cœur sur la main au sens propre comme au sens figuré, il me lit demain donc mardi, il se dit bon nous sommes lundi, j’ai encore toute une journée avant de me rendre à l’hôpital demain donner mon cœur.medium_200398590-001.jpg(Oui, bon déjà, le mec, il est un peu con à la base parce qu’il est bien gentil de vouloir donner son cœur mais il va faire comment pour vivre lui parce que c’est quand même son cœur qui assurait ses fonctions vitales et a fortiori du fait qu’il n’avait pas vraiment l’usage de son cerveau, peut-être que c’était un cadeau récent et qu’il voulait pas l’abîmer en s’en servant, un peu comme Estelle Lefébur. Et puis du coup, le mec, il rate son RDV pour donner son cœur et celui qui devait le recevoir décède. Bon, vous me direz, c’est pas grave, je conserve un lecteur et l’autre ne me lisait pas donc c’est pas trop grave qu’il ait claqué, en même temps, c’est pas trop gentil de dire ça mais c’est vous qui l’avez dit!).

 

Enfin bref, nous sommes lundi et je vais vous raconter mon excellent week-end aux côtés de ma douce et tendre « Elle » aux yeux étincelants. Enfin, quand je dis étincelants, c’est pas non plus comme des bâtons magiques, ils ne lancent pas vraiment des étincelles, c’est une image, non, je précise pour 4largo et Koyotte parce qu’ils sont universitaires. D’ailleurs ça me fait penser à lorsque j’étais en prépas où j’avais comme sujet de khôlle : la météo et voilà pendant 15 minutes, il fallait que je brode et que je raconte des trucs en 3 parties pour faire comme si la medium_200421284-001.jpgmétéo, c’était ma plus grande passion dans la vie, que des fois, je me réveillais la nuit pour ne pas rater la présentation de la météo à 2h du matin pour être bien sûre que le temps annoncé à 20h50 soit toujours le même pour demain ou pas parce que des fois, ils se trompent, mais ce n’est pas vraiment de leurs fautes à eux, c’est juste que c’est un métier compliqué et puis c’est pas véritablement une vocation de parler du temps qui passe et du temps qu’il va faire et que peut-être il y aura des nuages avec des noms tout mignons, mais peut-être qu’il ne va pas pleuvoir pour autant. Non, c’est une prise de risques énorme la météo, imaginons que le type qui voulait donner son cœur soit marin d’eau douce en hautes mer et parfois en océan mais pas tout le temps parce qu’il fait plus froid dans l’océan et que comme il a raté le jour où il devait donner son cœur et ben, il décide pour se venger et faire un truc bien de sa vie, du fait qu’il avait tout misé sur le don du cœur pour obtenir un radio-réveil à Noël, eh ben il prend son canöé-kayak (oui, il aurait pas trop de moyen, le mec du fait qu’il a pas pu donner son cœur et tout ça et aussi qu’il soit pas très fute-fute pour penser à demander à Météo France de le parrainer). Alors à bord de son Canöé, il décide d’entamer la traversée de la Méditerranée en solitaire, le mec, il se dit, bon en avion, on met, 1h30 pour relier Paris à Casa Blanca, là en Canöé, si l’A6 n’est pas trop bouchée et si aucune sardine ne bouche le port et si le boucher cesse d’augmenter les prix de ses rillettes (oui, je sais que ça n’a rien à voir mais lui, ne le sait pas du fait qu’il ne soit pas très, très futé, mais chut, ne lui dites pas, ça pourrait le perturber et le faire renoncer à la traversée…)

 

Ah oui, sinon mon week-end, s’est très bien passé, il a commencé vendredi comme le vôtre, je suppose oui sur certaines choses, je ne peux pas véritablement faire preuve d’originalité, du coup, j’ai essayé de me rattraper medium_200067952-001.jpgpour le reste, dîner aux Chandelles avec Elle (Comme une Image, dans le dîner aux Chandelles, «aux Chandelles», c’est une indication de contexte pas de lieu, hein qu’on soit bien d’accord, du coup c’est ni Elle, ni moi que tu as rencontré sauvagement baisé. Désolée mon éjaculateur précoce préféré, j’espère que ça ne va pas te gâcher ta soirée, hein? A ce propos, tu as passé un excellllent week-end ou pas, finalement ?  Parce que pour ma part, il était vraiment excellllllllllllllllllllllent, je vous le raconterais un jour à l’occasion…et sans digressions, c’est promis, mais là je voulais juste vous faire vivre 12 minutes avec moi dans ma petite tête. Pour que vous puissiez comprendre que ce n’est pas toujours évident et que parfois, j’en arrive même à oublier de quoi, je voulais vous parler au départ, ah si du fait que nous sommes lundi et du coup faire le point sur mon week-end, ça me reviens maintenant, bon ben ça attendra demain, alors…

 

- A suivre, demain -  (je voulais rajouter si vous me lisez aujourd'hui, la suite arrivera demain mais je fais confiance à votre intelligence hors du commun pour envisager toutes les situations possibles et puis comme, je me disais que j'avais digressé déjà une fois ou deux, c'était peut-être pas la peine d'en rajouter car trop de digressions tuent la digression...)

11:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : sexe, blog, gay, séduction, politique, Sarkozy, Zazie

Commentaires

Tu comptes Laurence Sterne parmi tes ancêtres ou bien ?

Écrit par : Ada | 11/12/2006

et à part cela, j'ai deux questions à te poser :

1. t'as passé un bon week end ?.

2. et tes Channels dans tout ça, t'en parles presque pas et ça m'inquiètes !

Écrit par : koyotte | 11/12/2006

Il est lundi matin (enfin là l'après midi) et tu as fumé quoi???
Lu en diagonale ça donne : météo, greffe de coeur, Chandelles (le lieu pas le contexte, chacune ses références)... fiouuuuuu

Écrit par : Frogita | 11/12/2006

Moi j'ai rien dit, hein. C'est Frogita.


(Tu ne perds rien pour attendre.)

Écrit par : Comme une image | 11/12/2006

en diago façon frigota:

- mariage
- echangisme
- chandelles
- A6
;)

Écrit par : captainwhat | 11/12/2006

Mon petit oiseau des iles, le coup de la robe de mariée, bien trouvée, les avantages sans les inconvénients. Le reste, j'ai tout lu, deux fois, j'attends toujours de savoir ce que tu as fait avec Elle, pour me donner un aperçu de ce qui risque de m'arriver dans un futur... Vais je devoir attendre demain pour savoir si tu m'as trompée ?
A toi peut être un jour je donnerai mon corps, mais comme ton gars, si par malheur, il m'arrive quelque chose, j'ai décidée de faire don de mon coeur, ainsi que de tous les autres organes, ...
Dans l'attente d'une suite beaucoup plus courte, mais plus croustillante, je t'embrasse. Lilou

Écrit par : Lilou | 11/12/2006

Tu peux aller directement à la 8796 ? non parce que l'universitaire que je suis à du mal suivre ton esprit si inventif. STP, fais le pour moi, d'acc ?

Écrit par : 4largo | 11/12/2006

Ada : Enchantée pour vous comme pour Laurence Stern que je ne connaissais pas. Après une petite recherche sur ce cher Laurence, je ne sais toujours pas si je dois prendre votre commentaire et mon affiliation soudaine pour un compliment ou non. Dans le bénéfice du doute : MERCI.

Mon petit papounet Koyotte : ça me fait plaisir de te lire à nouveau, j’ai cru que t’avais disparu. Félicitations en tout cas (si vous voulez connaître la raison de mes félicitations, il ne vous reste plus qu’à vous rendre sur son blog, bande de curieux!) J’ai passé un excellent week-end même si j’aurais bien aimé être à Nancy aussi. Mes sublimes lunettes Chanel se portent à merveille, c’est juste qu’il me semblait avoir atteint le seuil de saturation de mon entourage avec elles, alors que je leur en parle bcp moins qu’à vous, hier, il m’est même arrivé de faire une phrase sans parler de mes Chanel et ça personne n’a remarqué pourtant, je fais des efforts, vous voyez mais puisqu’à la demande générale (d’une personne et en plus mon papounet), je vous annonce officiellement que mes lunettes reprendront leur 1er rôle dans chacune de mes notes à venir. (Merci papa pour avoir posé la question à propos des lunettes comme je te l’avais ddé, on fait comme on a dit, 50-50 sur les royalties versées par Chanel et Afflelou!)

Frogita : Ce qui est drôle, c’est que là c’est à jeun. N’imaginez pas après avoir fumé ou bu même moi, je ne parviens plus à me suivre… Dis toi que tu as de la chance parce que là, tu as souffert quoi 5 voire 10 minutes maxi mais dans ma tête, c’est ce bordel en permanence, un tourbillon qui vient détruire tout lien entre 2 idées. L’année dernière, on a diagnostiqué mon hyperactivité (pas sexuelle, hein, je parle de moi pas de CUI, là!). Du coup, je fournis un véritable effort pour te répondre là et j’espère que tu sauras apprécier. T’es déjà allée aux Chandelles??? Raconte…

Comme une image (obscène) :En fait, c’est toi qui apparaît au fond des verres de saké, non? Oh le menteur, t’as pas dit que t’avais l’impression de percevoir les effets de ta cuite (souriante) dans la nuit de samedi à dimanche entre ta vie maritale et ta vie EXTRA (conjuguale)en lisant ma note?? Bon comme t’as vraiment pas de chance et que le destin t’as forcé, contre ta propre volonté, à baiser encore ce week-end, je ne t’en veux pas… (je te fais gagner 2min, Lord Kossity est le mec a la voix la plus grave que compte la planète, tu l’as forcément entendu dans «Ma Benz’» de NTM…Oui, l*** m’a écrit, merci. Dis, je fais comment pour gérer tout le monde, moi? Je fais appel à ta très grande expérience là… Pour les ingénieurs, je ne sais pas, je ne fais pas dans le cliché mais je suis sûre que tu travailles activement à renforcer l’image de séducteur-lover-tombeur de l’ingénieur informaticien, non?

Captainwhat : Bon, je vois que j’ai les lecteurs que je mérite : bande de petits pervers!!! Echangisme et Chandelles, ne constituent aucunement des mots-clés de cette interminable note rédigée en écriture automatique. Mais merci captain, dis en vrai, tu connais bien Capitaine Flamme??? C’est un membre de ta famille?

Lilou, mon amour : je vous livre un aperçu de ce qu’il risque de vous arriver : découverte –bras- embrasser – joie – plaisir – séduire - bonheur – admirer – succomber – baisés – seins – bouche – langue - cheveux – clitoris – vagin – amour (le faire et le vivre) – contempler – heureuse – yeux bleus – titiller – exciter- mordiller – aimer - jambes galbées et élancées… les autres mots ne seraient que superflus. A nous de savoir les associer, les organiser et écrire NOTRE histoire… J’ai le regret pour vous très chère Lilou et le plaisir pour moi de vous annoncer que vous allez devoir continuer à m’embrasser encore quelques jours en attendant la suite… Bon pour vous reposer un peu, je prends le relais et vous embrasse très tendrement mon petit coeur...

4largo : D’accord, c’est (presque) fait grand maître… (tu m’oublies pas pour les infos sur Lilou, dis hein?)

Écrit par : l'Amazone | 12/12/2006