Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Passage de Relais... | Page d'accueil | Moi, un dîner mondain et moi… »

03/01/2007

Moi, mes vacances et moi…

Epuisée et affublée des mêmes cernes que VGE (oui, j’avais atteint le top du glamour, je sais!), mes vacances arrivèrent à point nommé. Je passa ma dernière nuit de l’année à Paris avec Elle avec qui je fêta avec un peu de retard la journée mondiale de l’orgasme et avec un peu d’avance la fête internationale organisée pour les 1 mois d’obtention de mes sublimes Chanel anciennement connu sous le nom de Noël. Parmi ses cadeaux, je reçois l’Intégrale de Mafalda (à qui, je lui fait penser. J’arrive toujours pas à savoir si c’est un compliment ou pas) 896 pages soit approximativement 25kg pour ce cadeau que je décide d’emmener avec moi en Savoie. Tant pis si il prenait les ¾ de mon sac de voyage et pèse des tonnes, la cruelle absence de «Elle» fut beaucoup plus lourde à porter. Un peu Complètement  perdue entre Elle et Lilou, je crois que j’étais heureuse de partir et enfin pouvoir retrouver celle qui m’a toujours fait rêver : la montagne. Pour ceux qui s’attendaient à ce qu’une 3ème personne fasse irruption à la place de la montagne, je suis au regret de vous annoncer que j’étais déjà suffisamment perdue pour ne pas rajouter encore une 3ème voie possible à ma vie sentimentale. Donc pour tous ceux qui s’attendaient à ce que je leur raconte que j’ai baisé toutes mes vacances, ben désolée de vous décevoir mais vous pouvez arrêter votre lecture ici (CUI et 4largo, merci d’être passé!), j’ai été sage comme une image (et là, je ne parle pas du célébrissime burpeur et correcteur d’orthographe!) et donc très loin de Miss C à Courchevel (désolée de te décevoir Samessa!). Ce fut le néant absolu, même une nonne aurait eu plus de choses à vous raconter. Bon, je vous livre mes vacances en vrac et en résumé parce que sinon, ça va encore être plus long que l’œuvre entière de Proust… D’ailleurs, je me demandais pourquoi on dit «les» vacances et «le» travail, je suis pas fonctionnaire moi, j’ai quand même nettement plus de jour de travail que de vacances. Bref passons, je sais pas pourquoi mais je sens que ça va être long!! En même temps, ça fait plus de 10 jours que vous ne m’avez pas lu, si ça peut excuser…

Mode: loose on :

Vous vous souvenez de la fille qui censée être un peu plus futée que les autres ou qui tout du moins s’était auto-proclamée parce qu’avec ces sublimes Chanel, elle avait eu l’idée de faire ses achats de Noël sur le site Internet de la fnac? Eh ben, cette même personne s’est retrouvée avec cette commande livrée là où était organisé Noël mais … le 30/12!!! Allez, on l’applaudit bien fort : Clap-Clap-Clap. Comment on fait pour expliquer à ses petits cousins que les cadeaux ne sont pas encore arrivés?? Non mais sans me décrédibiliser et les laisser croire en l’existence du Père-Noël. Bon du coup, j’ai dû les culpabiliser un peu : «T’es sûr que t’as été bien sage cette année ?!!»

 

 Mode : Médiatrice du conflit familial ou comment le conflit du Proche-Orient s’invite à notre table :

La moitié de ma famille est juive, d’autres sont musulmans et même certains chrétiens, du coup, je ne sais même plus si on fêtait Hanoukka, Noël, l’Aïd-el-kébir ou les 1 mois de mes Chanel, mais comme chaque année, j’ai eu l’impression de passer le 25 décembre dans la bande de Gaza. Chaque camp se partageant Israël la dinde et finit par se lancer des cailloux marrons accompagnant la dinde des phrases du style Dieu est amour mais toi, je t’aime pas parce que t’as pas le même Dieu que moi… En même temps, je regardais mes parents et je me disais, vous n’auriez pas l’adresse de Roschdy Zem, par hasard ? Parce que s’il était tenté de faire une suite à son film «Mauvaise Foi», pas la peine qu’il se casse la tête pour les décors et les acteurs, il peut venir chez moi un 25 décembre…

 

Mode : Et si je voyais ma vie sentimentale défiler devant moi?:

Au début des vacances, j’étais dans la ville où j’ai passé mes 17 premières années avant de m’envoler pour de très, très longues et brillantes études (hors université tout naturellement mais cela 4largo et Koyotte l’auront rectifié d’eux-même!!) Je me promenais en (centre-)ville (la ville n’est pas suffisamment grande pour que l’on puise dire qu’il y ai un centre, mais bon…) lorsque je rencontre M… accompagné de sa femme et de ses 3 enfants. Comment faire pour ne pas les observer tous les 5, lui et sa petite famille, considérer la vie qu’il allait m’offrir et ne pas être heureuse d’être passée à côté de cette vie bien rangée mais aussi me laisser à penser que tout aurait été tellement plus facile avec lui qu’avec elle(s)? Comment ne pas douter de ma réaction à venir lorsqu’il me glisse en me faisant la bise: « Je t’aime encore, appelle moi… » même si je sais pertinemment  que je ne l’appellerais pas. Je m’interdis de ressurgir dans sa vie pour tout bouleversé alors que je suis incapable de dire si je l’ai vraiment aimé.

Et puis allez parce qu’on ne doute jamais assez, j’ai eu le droit aussi à la 1 384ème scène de ce film qui me semble sans fin : « Je t’aime/Tu m’aimes bien et Tu m’aimes/Je ne t’aime plus».  Je ne sais même pas pourquoi, j’ai accepté de la revoir. Sans doute pour essayer de répondre à cette question: Est-ce que je l’ai vraiment aimé ou si tout simplement, j’ai aimé l’idée qu’elle m'aime? Et pourtant, cette question c’est elle qui me la pose. Je lui dis que je crois que non et là, je sais que je mens, que j’aurais très bien pu répondre oui aussi. Comment fait-on pour être sûre de ses sentiments? C’est pour elle que j’ai répondu non parce qu’elle avait l’air si heureuse avec son copain. J’ai préféré continuer cette histoire dans laquelle nos amours se sont croisés pour ne jamais se rencontrer…

Et je tiens à préciser que non, je ne me suis pas tapée tout le monde mais que comme c’est une petite ville, on est souvent amenés à se recroiser, c’est tout. En fait, je sais pas si c’est la ville qui est petite ou le monde? Parce qu’en repartant à la voiture-bar du TGV, il y avait D… qui était en Terminale avec moi et bon que je me suis aussi tapée mais furtivement et puis, il y a aussi J… qui était en prépas à Valence et que je retrouve à la station de métro que j’emprunte quotidiennement pour repartir du travail et où lui distribue « Direct-Soir » mais bon avec lui, il ne s’est rien passé, faut pas abuser non plus, je ne suis pas en charge du recensement!!

Voilà donc j’étais partie pleine de doutes et la ferme intention de bien réfléchir à ne blesser personne entre Lilou et «Elle», paumée face à l’ambivalence de mes sentiments et puis l’envie de prendre un peu de recul sur la situation. La fin des vacances est arrivée, j’étais encore plus perdue qu’en partant. Après tout, je verrais bien, les choses se passeront comme elles devront se passer. Je n’ai que 50% de la suite de chacune des 2 histoires entre les mains. J’ai juste envie de continuer à être sincère avec « Elle » et  Lilou.  A bonnes entendeuses...

 

Mode : Repos obligatoire ou comment j’aurais pu profiter de mes jours de congés pour dormir si seulement je savais me reposer :

J’ai fait des grasses matinées jusqu’à 8h (whaaaah!!!). Et puis, j’en ai profité pour faire du sport parce qu’avec tout ce temps libre, la pauvre petite Amazone était un peu déstabilisée presque elle nous as fait le syndrome de la  nostalgie inversée, ça vous est déjà arrivez vous d’être en congé depuis 2 jours (oui, ça s’appelle aussi un week-end) et d’avoir envie de retourner travailler le lundi ?? Non, je me disais aussi. Eh, ben moi, ça m’est arrivé presque tous les jours. En fait, je crois que je suis la fille la plus prévisible au monde et que j’aime bien mes petites habitudes ou alors c’était peut-être mon injection de chlore quotidienne qui m’a manqué, je sais pas trop en fait…Parce que vers le mardi 26 quand mes collègues se sont souvenus de mon existence et ont confondu «en congé» avec «télétravail», ça m’a tout de suite moins manqué!

Ah oui et puis aussi ces vacances ont été l’occasion de vivre une grande désillusion. Avec mes 7 ans de basket en club, je pensais être au moins la meilleure joueuse de basket au monde, enfin je l’ai cru et proclamé à la face de la moitié de la population mondiale jusqu’au vendredi 29/12/06, date à laquelle, j’ai pris ma première correction (puis en vinrent 2 autres pour bien valider cet état de fait). Du coup,  je me demandais si vous n’avez jamais joué en club, que vous êtes une fille pas très habile de ses mains et que vous mesurez moins d’un mètre 20, en gros si vous êtes une petite fille de 4 ans, vous voulez pas joué au basket avec moi et si vous perdez devenir mon amie? Parce qu’en réfléchissant bien si j’ai perdu, c’est parce qu’il est un garçon, il mesure 1m92 et il joue encore en club, c’est tout et puis aussi parce que j’avais mis mes lunettes derrière le panier (par peur de les faire tomber) et du coup, j’ai pas marqué parce que je pensais que les vibrations occasionnées pouvaient briser les verres de mes Chanel, c’est pour ça! Vous savez vous ce que ça peut occasionner le battement d’ailes d’un papillon ?? Alors l’Amazone qui tente un 3 points, je vous laisse imaginer. Air ball du soir : espoir…En fait si j’ai perdu c’est uniquement pour vous éviter un tsunami ou une gigantesque tornade qui aurait ravagé entièrement la planète. Si si c’est tout à fait plausible et NON, je ne suis pas une mauvaise perdante, c’est juste que c’est un peu douloureux au niveau de mon ego, c’est tout. Et puis surtout ne me remerciez pas d’avoir sauvé l’humanité et surtout le plus important mes lunettes, ça ne m’a pas vraiment demandé d’efforts. Et puis de toute façon, je le bats à plates coutures en natation, en luges, en raquettes, au squash, au tir à l’arc, sans parler de la course à pied, du ski et du domaine sur lequel personne ne peut rivaliser : mon ego surdimensionné!  

Ah oui et sinon, elles se sont bien passées dans l’ensemble ces vacances. J’ai profiter de la présence d’amis pour faire visiter à mes lunettes : Annecy, Val d’Isère et Megève… Et elles ont eu l’air de beaucoup apprécier !!

Voilà, voilà…

23:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : sexe, blog, gay, séduction, politique, Sarkozy, Zazie

Commentaires

Meilleurs voeux ! Et bonne année 2007 à l'amazone !

Écrit par : Alix la feignante | 04/01/2007

Stéph, quelle lecture, voilà des vacances bien remplies ma chérie, Je vois que tu aimes autant le sport que moi. Le récit de mes vacances sera beaucoup plus court. Ca pourrait se résumer par club med, djerba, soleil, beaux mondes, piscine, plages, cocotiers, cocktails, bonne bouffe, sauna, discothèque, dodo...
Je n'ai plus envie de revenir, cependant, une chose me manque...Ce soir, je sors, l'avantage du club, c'est que tu lies très vite connaissance, et je pense avoir un ticket avec une belle brune aux grands cheveux, yeux bruns, grande bouche prometteuse, garnie de dents super blanche. Comme tu m'as mis l'eau à la bouche, tenterais-je l'expérience, car maintenant, cette idée m'obsède, et j'ai bien envie de découvrir ce qui te fait vibrer. Ne voulant pas mourir idiote, et vu les problèmes aériens en ce moment, j'ai décidée de ne pas attendre pour m'envoyer en l'air avec l'hôtesse, Mdr...
Je pense à toi, tu me manques terriblement, je délire....

Écrit par : Lilou | 04/01/2007

ahhhhh....ça fait du bien.
Il est 7.14 et je ne vois pas comment j'aurais fait sans ça.
DIs, c'est dingue, dans la même petite ville, je n'ai rencontré personne. Pourtant...
Enfin bon.
Je n'ai même pas vu passer une paire de chanel sur un petit nez mutin.
La misère.

Bref, je suis contente de te lire ce matin et je te souhaite une belle année.

Écrit par : lib | 04/01/2007

Lilou> tu es au quel ? je parie sur la Douce... je sais pas pourquoi mais en ce moment je te vois pas à la Fidèle ;-) J'aurais bien pris quelques jours off moi aussi...

Ma Zone> dejà ne râle pas ! je te vois dejà t'exciter sur ton clavier à la lecture des deux lignes du dessus... c'est pas nécessaire et en plus je te rappelle que si tu discutes avec Lilou c'est grâce à moi... donc... ça c'est dit.
Ensuite je comprends mieux pourquoi j'ai pas reçu ton sms le 1er: t'étais bien trop occupée pour l'envoyer ! mouhahahah quelle star ! Sinon j'ai croisé un mec avec de superbes Chanels dans la ville de ton père, me dit pas que c'était lui ??????

Écrit par : 4largo | 04/01/2007

Largo, c'est vrai qu'en ce moment, je me la coule douce, et la fidélité, il n'y a pas plus fidèle que moi, lorsque j'ai une personne qui partage ma vie... fidèle à qui ?????? Tout bonheur que la main n'atteint pas n'est qu'un leurre...;-))

Ma douce, tu vois en vacances, j'oublie tout, je fais le vide, j'ai carrément oubliée de te présenter mes meilleurs voeux de bonheur pour cette nouvelle année.
Aujourd'hui, journée remise en forme, chouette, je vais m'offrir des massages, parce que je le vaux bien....
Bises à tes chanels...

Écrit par : Lilou | 04/01/2007

Lilou> Je parlais juste du nom du club... mouhahahaha ! et fais attention au masseur, ils ont tendance à s'emballer parfois... voilà un bon boulot, j'aurais du faire masseur, à Djerba La Douce tant quà faire !

Écrit par : 4largo | 04/01/2007

> Alix : Tous mes vœux de bonheur pour cette nouvelle année et merci pour tes vœux…

> Lib : Merci ma petite blogueuse savoyarde préférée. N’en fais pas trop non plus, après on va croire que tous les savoyards ont tendance à exagérer! J’ai beaucoup aimé la lecture du profil type du savoyard que tu as dressé, ça donne envie!! Je te souhaite de foirer autant 2007 que tu l’as espéré, au moins, tu ne pourras être déçue. Je crois que je vais devenir pessimiste, ça a l’air plus sympa qu’imbécile heureux! Je ne suis pas originaire d’Aix mais d’une autre ville où s’arrête le TGV aussi, c’est fou le progrès en Province, l’électricité et l’eau courante, l’année dernière et puis qui sait d’ici 10 ans peut-être le télégraphe! (CUI, régales toi, c’est pour toi!!). Pour les rencontres, j’ai encore dû être sélective, parce que j’ai vraiment eu un chambardement émotionnel durant ces vacances, la prochaine fois, je resterais cloîtrée chez moi!J’ai pensé à toi, au retour lorsque le TGV effleurait les rives du lac du Bourget… C’est juste sublime…

> 4largo : Je sais bien que tout est grâce à toi : mon bonheur, Lilou, mon charme naturel, la couche d’Ozone, le décès d’Isabelle Adjani (c’est CUI qui l’a dit, il bosse à l’AFP, je crois!!), ma fortune dans 2 ans. D’ailleurs à ce propos, est-ce que tu peux t’entraîner à marcher sur l’eau, ça aidera ta success-story à se vendre! Et puis au pire, tu te noies et je reprends ta boîte!! (ça c’est pour le massage, Lilou, va pouvoir se débrouiller avec le masseur/se, loin de toi, très loin même!!). Mon père n’a pas de Chanel mais de vulgaires lunettes Kenzo, truc de bobo, quoi!! Et, il n’était pas dans les Bouches du Rhône, la semaine dernière… sinon, toi ça va?? C’est nouveau de mâter les mecs et leurs lunettes chez toi, non? Tu serais pas gay? C’est pas grave 4largo, dis-toi que ça arrives à des gens très bien comme moi par exemple…
> Lilou : J’ai beau lire et relire tes propos, je ne sais pas comment les lire et surtout comment les comprendre. J’ai fait quoi, moi? Quand, j’écris trois fois par ligne et que je le répète sur 40 lignes : «je suis complètement perdue», perdue du verbe : «je ne vais pas très bien, j’ai la tête sous l’eau en ce moment et merci Lilou de me proposer de me maintenir la tête sous l’eau mais j’ai comme l’impression que je vais me débrouiller toute seule pour remonter», n’est-ce pas Lilou? Pourquoi, c’est à moi de deviner la suite de cette phrase : «Je n'ai plus envie de revenir, cependant, une chose me manque...» Comment dois-je prendre le fait que vous me relatiez le fait que vous ayez envie d’avoir une aventure avec une femme et un peu la première qui vient, de toute façon peut importe la cobaye, c’est juste pour une «expérience»? Si c’était dans le but de me rendre jalouse, j’ai le plaisir de t’annoncer que tu as réussit et avec brio, en plus! C’est quoi, la prochaine étape, on pourrait jouer à la roulette russe et même n’ôter qu’une seule balle au barillet pour te prouver à quel point, je t’aime ou alors, je pourrais m’ouvrir la poitrine à la disqueuse pour que tu puisses voir à quel point mon cœur bat la chamade lorsqu’il te lit. Je pourrais faire ça, sauf que là, j’ai pas vraiment envie de mourir et puis j’ai pas non plus envie de jouer et encore moins de voir jusqu’à quel point, on pourrait jouer à se faire mal. J’ai pas besoin de ça, je sais aimer et dire je t’aime. D’ailleurs, je ne fais que ça vous l’écrire. C’est juste que lorsque j’avance d’un pas, vous reculer de 2 parfois 3 si bien qu’au lieu d’avancer, nous reculons Lilou. C’est bizarre, mais moi, je ne me serai pas posé la question: «fidèle à qui ??????»

Lilou, j’aimerais que vous répondiez à cette question en toute franchise : Vous attendez quoi de moi???

Parce que bon moi, ça ne me dérange pas de me justifier sans cesse sur ma sincérité, mais entre nous, s’il y a bien une personne qui joue avec l’autre, je suis certaine que ce n’est pas moi. Je sais pas moi, ce que vous voulez si c’était juste un plan Q avec la petite lesbienne de service pour vous changer un peu. Je suis désolée mais je ne ferais pas l’affaire Lilou, il fallait le dire avant. Maintenant, c’est trop tard. Moi, je vous aime déjà, je ne pourrais pas partir à l’aube comme je suis venue, juste un petit coup, un coup de vent un peu distrayant, je ne saurai pas faire ça, Lilou. C’est peut-être mieux pour vous si vous prenez la 1ère qui vient, une qui ne s’attache pas trop parce que de toute façon, c’est juste pour une «expérience». Lilou, on ne joue pas avec les sentiments des gens. Je ne vous ai rien fait, j’ai juste essayer de vous plaire. J’ai déjà donné et trop souffert pour devenir votre victime. Je ne sais pas où ça a déraillé mais moi, je me proposais juste de vous aimer…

Écrit par : l'Amazone | 04/01/2007

excusez moi.. pardon.. oui ...ah l'Amazone!...oui bah Tu m'excuses t'es gentil chacun son tour...quoi c'est ton pied?... voilà...

"Bonne année 2007! "

Écrit par : captainwhat | 04/01/2007

Stéph, crois tu avoir le monopole de la jalousie, quand, toute heureuse, j’arrive à trouver un moyen de me connecter pour aller lire ton blog et que je lis : « Elle avec qui je fêta avec un peu de retard la journée mondiale de l’orgasme », que crois tu que je ressente ? J’ai failli fracasser l’ordinateur du club. Tu vois, toi tu as quelqu’un, moi, je n’ai personne…Donc…Je sais, on ne s’est jamais vue, mais il faut croire que ça n’empêche pas les sentiments. Je voulais juste te rendre la monnaie de ta pièce, sauf que moi à la fin, j’ai ajoutée : je délire. Pour qui me prends tu pour croire que je puisse m’envoyer en l’air avec la première venue, et qui plus est pour ma première expérience, qui aurait peut être été la dernière. Peut être aurait tu préférée que j’essaye un G.O., là j’ai quelques années de pratiques. Je pensais que tu me connaissais un peu mieux, et j’ai essayée la dérision avec l’hôtesse, puisque tu aimes mon sens de l’humour, sauf que là, l’envie n’y était pas, …Il ne faudrait pas me prendre pour une nonne, moi aussi, j'ai besoin de satisfaire certains plaisirs...
Avec moi maintenant, c’est coup pour coup, caresse pour caresse, baiser pour baiser….
Je pensais que tu n’étais pas jalouse, tu as dit que l’on pouvait aimer plusieurs personnes à la fois, le penses tu toujours ? Si oui, fais le, mais ne me le dit pas, parce que moi, je suis jalouse, tu vois, j’ai aussi des défauts, mais n’est on pas jaloux que de ce qu’on aime ? Petit à petit, je me dévoile à toi, bon côté, et …mauvais côté, les deux sont malheureusement indissociables….

Écrit par : Lilou | 04/01/2007

Ouuula la la, ça fouette ici, pour un début d'année c'est intense.
Les filles polé, polé, je ne veux pas semer la zizanie au sein de votre couple virtuel mais quelle déclaration que vous nous faites ici.
Bon, les filles, par pitié, un peu d'amour, de sexe, ou ce que vous voulez mais pas les réglements de compte ! Non non non, pas pour un début d'année quand même.
Du coup j'ai oublié mon commentaire sur cette note.

Écrit par : samessa | 04/01/2007

Samessa : Tu as raison… Et je ne te demandais pas de te substituer à moi(de toute façon Diorra se serait aperçue que ce n’était pas moi!) mais d’accompagner la sublime Diorra uniquement (grande, blonde aux yeux bleus,pas du tout Italienne et qui nage divinement bien si ça peut constituer un argument pour t’aider dans ta décision!!)

Captainwhat : J’ai bcp aimé votre façon de me souhaiter une bonne année. Je vous présente à mon tour, tous mes vœux de bonheur pour 2007…

Lilou : Je te présente toutes mes excuses si je t’ai blessé, ce n’était aucunement mon intention. Mon cœur, je suis obligée de l’admettre à travers les premiers symptômes, mais Lilou, je crois bien que je t’aime… Profitez bien de vos derniers jours de congé pour décompresser, pensez à vous et oubliez tout le reste. Je vous l’ai déjà dit mais je ne crois pas que l’on puisse se lasser de l’écrire et de le lire : Je t’aime Lilou…

Écrit par : l'Amazone | 05/01/2007

Hey ! J'ai entendu que quelqu'un avait certains plaisirs à satisfaire !!!

Hum ! Hum ! J'suis là !!! Et puis ça reste dans la famille ...

Je sors ???

Écrit par : koyotte | 05/01/2007

j'ai envie d'aller skier...

Écrit par : Frogita | 05/01/2007

Ah bon Diorra n’est pas Italienne ? Je suis à la masse……. !
L’idée de l’accompagner est bien tentante mais je ne pourrais malheureusement pas me rendre sur le pinky boat ce soir.
Ce n’est pas pour dire, mais j’ai vraiment le mal de mer, en plus au risque de perdre tout ce que j’ai de glamour en moi ( pas grand-chose pour ainsi dire) je me rappelle d’un épisode de plongée, où j’ai fini par arroser tous mes co-équipiers de bateau, pendant qu’ils se prélassaient sur la terrasse. Autant vous dire que la détente fût courte ! …….. Et que tout le village du club en question se rappelait de mon prénom après cette fameuse virée.

Tu vois Koyotte, tu as tout de même échappé à cette honte suprême d’arroser ta Date pendant ce diner romantique.

Je parie que je n’aurais pas échappé à ça, moi…

Lilou, tu pardonnes à l’Amazone ? Elle ne t’est pas indifférente à la lecture de ces commentaires. C’est épatant ce que tu lui fais dire……. !!

Écrit par : samessa | 05/01/2007

Ah oui, alors bon, je vais commencer par présenter très platement mes excuses : cela fait 1 jour, 19 heures et 17 minutes que ce billet très émouvant a été publié et que fait CUI pendant ce temps : rien. Il écrit des billets sans intérêt chez lui, commente en se croyant spirituel, va même sur d'autres burps souhaiter çà et là la bonne année, mais ici, rien. Alors oui, j'ai honte et je le dis, l'Amazone, je rampe plus bas que terre pour te présenter mes excuses et te promettre que plus jamais ça ne se reproduira : laisser lib commenter chez toi AVANT moi, c'est scandaleux. Salope de Lib. Elle me pique tous mes burpeurs préférés. En plus, l'Amazone, je préfère te prévenir de suite, si jamais Lib voulait jouer avec ton petit cœur fragile : elle est 100% hétéro, et même quand elle embrasse une fille dans un club échangiste, elle est obligée d'imaginer qu'elle a une moustache pour ne pas se sentir mal (non, non, Lib, ne me remercie pas, c'est normal (en plus on ne me reprochera pas de trahir ici un secret, puisque c'est pure spéculation de ma part)).

Quoi qu'il en soit, ton Noël familial avait l'air assez charmant. Si tu veux, en décembre 2007, on échange. Tu me prêteras tes lunettes, m'assèneras un bon coup de genoux dans les couilles et je suis sûr qu'avec ma voix de fausset et mon déguisement je ferai illusion. Je fais une totale confiance à ta capacité à donner, de ton côté, le change et merci de rester poli avec ma mère si elle te déclare comme elle l'a fait cette année : « bon, on dira que c'était un bon Noël quand même ? ».

Je suis taraudé par l'envie de commenter d'autres sujets discutés sur cette page mais je n'en ferai rien, le terrain m'a l'air miné, comme ton moral.
J'en ai déjà trop dit.
C'est terrible, je ne sais pas me taire.
Oh mais je sentais bien que ... non, non, je ne le dirai pas.

Allez, bonne reprise !

Écrit par : Comme une image à la bourre | 05/01/2007

Depuis que j'ai découvert, totalement par hasard, ce blog, j'ai suivi avec de plus en plus de sympathie les événements de l'Amazone et de son petit monde (monde dont je suis assez éloigné: Marseillais, irrémédiablement hétéro, catholique et même royaliste). J'apprécie beaucoup le style (le talent) de l'Amazone, surtout depuis qu'il a été stimulé par les lunettes Chanel. J'ai admiré les bottes et les jambes de Lilou sur son blog.
Si je quitte mon rôle de témoin muet, et parfos voyeur, c'est à cause du haut niveau d'électricité qui vient d'être atteint. L'Amazone et Lilou, vous avez toutes les deux de grandes qualités et aussi une grande sensibilité, ce qui entraîne des réactions très (trop) fortes et brutales. Alors, ne cherchez pas à vous blesser mais expliquez-vous clairement et directement, et c'est possible.
Mon voeu pour 2007: l'harmonie entre vous.
En tout bien, tout honneur, je vous embrasse.

Écrit par : Larouman | 06/01/2007

Excuse moi l'Amazone d'utiliser cet espace autrement que pour te glorifier mais là, y a urgence :

COMME UNE IMAGE, t'es vraiment une enflure de mec!
Tu vas payer cher.

Amazone, mes respects.

Écrit par : lib | 07/01/2007

> Koyotte : Ben non, tu ne sors pas. Pourquoi tu sortirais d’ailleurs? Et puis dis toi que tu as peu de chance de pouvoir sortir, une fois que je t’aurais brisé intégralement tes 2 petites jambes. (D’ailleurs, dis-toi que la vie ne sera pas fini, j’avais vu un film (il devait pleuvoir fortement ce jour là, si ça peut expliquer le fait que je l’ai vu!) quand j’étais petite avec un cul-de-jatte qui se déplaçait sur 1 skate et il m’avait fait rêver si bien que j’avais même demandé à mon frère de me couper les jambes à la scie pour me déplacer en skate aussi, mais il n’avait pas voulu, Noël devait approcher ou son anniversaire, ça doit être pour ça!!) Mais comme t’es quand même mon papounet (qui a déjà voulu se taper ma vraie maman, d’ailleurs), je te laisse le choix : c’est soit tu dis adieu à tes jambes, ça t’apprendra à courir les filles soit tu optes la tête haute pour le même destin que Saddam Hussein (enfin surtout la fin du destin!!). Si tu choisis la 2ème hypothèse, sache que ça m’arrange énormément parce que j’ai une nièce qui voulait une coiffeuse pour son anniversaire… Bon comme ta proposition ne m’étais pas destinée, je vais quand même laissé répondre la principale intéressée mais j’aimerais mon petit Koyotte que quelque soit sa réponse tu gardes bien en tête mes menaces, vu? (Ah oui et sinon, ça me fait plaisir de te relire)

> Frogita : Oui d’accord et qu’est ce que je peux y faire moi? Si tu veux je te loue le chalet de ma grand-mère mais en échange moi, j’ai envie d’un loft de 3.500m2 en plein cœur du jardin des Tuileries, si tu peux faire qqchse?! Sinon, t’as raison de vouloir skier et j’espère que tu pourras y aller, il y a enfin de la neige…

> Yoann : Merci infiniment…

> Samessa : Hummm, ça donne envie de faire une croisière avec toi!! Mais en même temps Maxim’s est assez loin de la mer et même de la Seine pour t’éviter tout mal de mer. A part, si tu te rends sur la péniche Maxim’s ou que tu bois de leur champagne éponyme, ma foi pas excellent.

> CUI : ton carnet de correspondance et que ça saute (pas moi, hein, CUI, tu te calmes, c’est juste une expression). T’as déjà oublier de me répondre alors que je t’avais laissé un commentaire absolument pertinent (qui a dit : comme d’habitude? Ah, c’est moi, pardon..). Ensuite, tu me lis en diagonale et là ta dernière trouvaille, c’est quoi, hein je te le demande ? Tu ne me lis plus du tout ou alors avec 1j19h de retard. Je te laisse une dernière chance et après c’est le conseil de discipline que ça te plaise ou non, jeune rebelle. (Bon le dernier qui est passé à mon Conseil de discipline, c’est Saddam, si ça peut te dissuader, il avait oublié de me laisser un commentaire aussi, ce n’était que mérité sa petite ablation du cou!)
En ce qui concerne Lib, mais dis-moi, ça doit être un plaisir d’être un de tes amis, dis-moi c’est pas toi qui envoie des lettres anonymes à JM Le Pen pour dénoncer des voisins parce que Durand et Dupont, c’est trop français pour l’être et ça cache certainement du Stern ou du Benahmadala, non?!! Oh et puis la tête rasée n’allait pas si mal à ta grand mère en 44 et puis ça lui dégageait les oreilles pour mieux épier ses voisins! En vrai, ça me fait rire d’imaginer Lib dans un club-échangiste comme tu la décrivais. T’es déjà allé dans un club échangiste CUI?
Pour le 25 décembre 2007, ça marche, on échange. Et j’espère que ce n’est pas juste un moyen de gagner un petit séjour à la montagne en plein hiver gratuitement!!
Pour le dernier sujet, je suppute que tu voulais me parler du basket et me conseiller d’au lieu de blablater, je ferais mieux de jouer, c’est ça? Eh, pourquoi tu sentais que j’allais perdre? Ça m’arrive jamais normalement…De toute façon, je vois pas de quoi d’autres, tu aurais souhaité me parler!

> Larouman : Déjà, merci beaucoup de me lire, ça me fait très plaisir. Et puis, nous ne sommes pas si éloignés que cela puisque que comme moi vous êtes Ségolène Royaliste et que vous trouver les jambes de Lilou sublimes! Même si je préfèrerais que vous vous soyez arrêté à ses jambes, ses seins, ses fesses et son regard sont à tomber. J’espère que votre vœu pour Lilou et moi sera exaucé et vous souhaite à mon tour tout ce que vous espérez pour cette nouvelle année. Je vous rend votre baiser et espère vous relire très prochainement. Merci Larouman…

> Lib : C’était surtout drôle, non? Et puis laisse-le dévaloriser la gente masculine aux yeux de toutes les femmes, ça m’arrange un peu faut dire… Bon Lib, c’est pas que je sois vénale, faut pas croire, mais tu comptes extorquer combien à CUI parce que compte-tenu du fait que ce soit chez moi, je trouverais tout naturel qu’on partage (25% pour toi et l’infime part restante pour moi). Eh, non Lib, je ne suis pas Mauriennaise!! Disons que ça me dérange pas de voir le soleil plus de 20 min par jour alors comme toi, la Tarentaise me paraît plus apropriée… Mes hommages madame la future gagnante du truc de Romans que j’ai pas trop compris ce que c’était mais qui m’a quand même permis de voter pour toi, d’ailleurs si vous voulez faire pareil, vous allez sur ce site : http://www.festivalderomans.com/liste_participants.php?cat_part=1 Vous cherchez dans la catégorie Litérature : « Echapée belle » et vous votez pour la belle savoyarde… ou directement: http://www.festivalderomans.com/detail.phpid_part=1188&cat_part=1
(Bon Lib, pareil, hein si tu gagnes, on partage!!)

>Lilou : J’attends votre retour avec impatience…

Bon comme, c’est encore plus long que la note, vous avez qu’à faire comme si c’en était une nouvelle…

Écrit par : l'Amazone | 07/01/2007

J'en ai la gorge nouée....

Écrit par : samessa | 07/01/2007

J'en ai la gorge nouée....

Écrit par : samessa | 07/01/2007

Non c'est juste que je n'avais pas grand chose à dire...

Écrit par : Frogita | 08/01/2007

Hey ! Je sens comme une légère possessivité lorsque je parle de Lilou ! Je me trompe ? Donc on applique pas avec tout ce qui t'interesse le principe du premier arrivé, premier servi ?

Bon écoute, j'hésite entre les deux options mais sachant que je viens de m'acheter une paire de pompe ultra chère avant hier et que les colliers ne me vont pas très bien (j'ai arrêté les chaînes en or depuis David et Johnatan !), je vais plutôt partir comme un prince sur la pointe des pieds ...

Bon, je te la laisse alors, je ne voudrais pas faire pleurer une fille que j'aime tant ! (Ceci n'est pas une bonne résolution mais un acte tout à fait vénal ! Envoyez vos cdons à koyotte, je vous ferais un bon pour vos déductions d'impôts !

Écrit par : koyotte | 08/01/2007

Samessa, sure que je lui pardonne, et je compte bien lui en faire dire davantage....:-))

Koyotte, je trouve que tu capitules bien vite, j'aime être désirée, même si...bon, enfin, tant pis

Larouman, j'espère que tes voeux se réaliseront, et si tu viens sur mon blog, n'aurais tu rien oublier ? tu pars toujours sans laisser de traces ?

Stéph, quel joli prénom, combien de fois l'ai je penser ? deux, trois, quatre milliards de fois ? Moi aussi, pour une fois je suis contente d'être rentrer, c'est la première fois que je me suis ennuyée en vacances, les seules caresses que je me suis autorisées, sont celles du soleil....Je n'y retournerai, que si je suis en agréable compagnie, bisous mon ange.

Écrit par : Lilou | 08/01/2007

Lilou> je vois que l'Amazone a droit à du bisous mon ange, à de l'agréable compagnie... à du tu m'as manqué... humm hum... en plus avec ça là elle va me tuer...

Écrit par : 4largo | 08/01/2007

Samessa: Rien que ça?!!

Frogita: J'avais crû comprendre!!

Koyotte: Ben, tu vois quand tu veux, tu comprends vite!! Et ne t'avise surtout pas de prendre la réponse de Lilou pour une incitation à continuer. Les seuls mots de Lilou que tu dois garder en tête, c'est "Tant pis", d'accord? Comme dans la phrase, "tant pis" pour toi papa!! Et puis pense à tes resplendissantes chaussures qui risquent de devenir orphelines de tes pieds et l'air ringard que tu pourrais avoir la corde au cou!!

Avis général et plus particulièrement adressé à Koyotte et 4 largo: (Petite aparté: 4largo, t'es un homme mort). Je ne veux pas que vous vous adressiez à Lilou ou même que vous pensiez à elle dans vos esprits de dépravés, c'est bien compris? J'ai fait dresser un cordon de sécurité autour de mon petit trésor adoré et je veux voir tout le monde derrière la ligne, c'est à dire à plus de 10.000km de Lilou, vu?

4largo: Profite bien de tes derniers instants pour comprendre que si j'ai le droit à tous ces mots doux de la part de lilou, c'est parce qu'elle m'apprécie et que comme moi, elle TE traîne, hein, mon petit boulet?!! Remarque, c'est pratique un boulet, une fois jeté dans la mer dont il est proche, il a pas de chance de ressurgir!!!

Mon coeur: Nous partons quand???

Vous m'avez tellement manqué, qu'il m'est arrivé ce joli quiproquo ce matin au travail? Alors que je prenais des nouvelles d'une collègue, elle évoque sa fille: Lila (et j'avoue que là, j'ai un peu décroché quand elle me parlait pour ne penser qu'à vous avec un ravissant petit sourire niais aux lèvres: Oh Lilou, ma petite lilou, mon coeur...) "Alors ça te dit?" bon, moi comme je savais même pas de quoi elle me parlait, j'ai dit oui et voilà comment, je me suis retrouvée invité à l'anniversaire de sa fille de 8 ans!!!

Rassurez-moi, vous avez tout de même bien profité de vos vacances pour vous reposer et faire le vide comme vous le souhaitiez?

(Eh le soleil, fais bien attention à toi, depuis quand tu te permets de caresser la douce peau de ma Lilou chérie?!! Fais gaffe, j'ai des lunettes Chanel anti-reflets, je peux venir te taper si tu continues...)

Je suis particulièrement heureuse que vous soyez rentrée et vous embrasse ou vous enlace comme vous voulez même si j'ai une petite préférence pour les deux et puis quand on aime, on ne compte pas...

Écrit par : l'Amazone | 09/01/2007