Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« *** Attention: Scooooooooooooop en exclusivité mondiale *** | Page d'accueil | Joyeux anniversaire mon amour... »

13/01/2008

Comment ça, il n'y a pas péril en la demeure???????

Ce sont les derniers mots qu'elle m'a adressé: "C'est bon Stef, il n'y a pas péril en la demeure, non plus." Comment ça, il n'y a pas péril en la demeure. Non mais elle est dingue ou quoi?? Je crois qu'elle ne se rend pas compte que TOUTE la population mondiale devrait être mobilisée, que le Plan Vigipirate devrait être activé, que Nicolas Sarkozy devrait démissionner face à son impuissance manifeste de pouvoir apporter une réponse à mon problème ou peut-être qu'il n'est pas encore au courant mais je sais de toute façon que ce n'est qu'une affaire de temps car mon problème va faire l'ouverture du JT, ce n'est pas possible autrement, à un tel point de gravité. Tenez à cet instant précis, je suis persuadée que toutes les rédactions doivent se demander comment tout ceci a pu m'arriver et essayer de décaler les guerres, les morts, les conflits et les enlèvements pour les traiter seulement le lendemain. Parce que c'est rien à côté de mon histoire tout ça...

 

Je vais vous raconter mon histoire depuis le début. Tout a commencé le samedi 12 janvier alors que je venais de me lever aux aurores à 10h30. Tout de même surprise par le fait que le soleil soit déjà levé à cette heure-ci. Je me suis dit que je n'avais plus le temps pour passer à Conforama si je voulais être à temps pour ma session de code. Alors subissant encore les frais d'une soirée et d'une nuit très agréable, je réussis tout de même après la 24ème question (sur 40!) à me souvenir que cette série, je l'avais déjà faite. Non, je ne dormais pas mais comment dire le code ça ne me passionne pas, en plus je l'ai déjà alors se remotiver pour des questions du type:

 

"un piéton est déjà engagé sur la chaussée, quel comportement devez-vous adopter?

A: Vous accélerez   

B: Vous le visez et accélerez en même temps

C: Vous ralentissez pour ne pas l'effrayer avant d'accélerer et le renverser bien évidemment

D: le piéton ne circulant pas sur un passage piéton, il ne bénéficie donc pas de la priorité, vous pouvez donc l'écraser librement et ne pas être considéré comme pénalement responsable!

 

Ou un beau gosse genre Koyotte traverse la route

A- Vous faites une série d'appel de phare pour lui signifier en morse qu'il est fort charmant

B- Vous vous arrêter à sa hauteur pour discuter

C- Vous le faites monter

D- Vous lui demander ses tarifs et s'il pratique le cunilingus.

 

 

Enfin, eux, ils ont d'autres questions, le genre de questions ou quoi que tu fasses, t'es toujours obligé de ralentir. Et dire qu'à un an près, j'aurais pu passer le permis moto directement sans m'embêter à repasser le code. Enfin bref, revenons au drame. Mettant rendu-compte que j'avais déjà assistée à la correction de cette série de questions, je quitte la salle de code précipitamment pour essayer me rendre à Conforama dans le secret espoir de dôter mon modem Wifi d'un téléphone sans fil lui aussi. Lorsque j'arrive à Conforama, il doit être 13H30, le temps que je me laisse séduire par plusieurs magasins de vêtements achalandant mes yeux par ces formules magiques: "jusqu'à moins 50%". Et puis, je n'ai rien acheté. Les seuls trucs qui me plaisaient étaient de la nouvelle collection et les 6jours de file d'attente comme les crises d'hystéries des clientes se jettant sur des articles que même Emmaüs prendrait par pitié mais qui à sous prétexte qu'ils affichaient des remises exceptionnelles étaient dotés de beaucoup, beaucoup plus d'intérêt. Aaah, les soldes, il y aurait de quoi faire des notes et des notes sur les soldes. Donc me voici dans le seul et unique Conforama de Paris où dès l'entrée, je me laisse totalement subjuguée par un magnifique canapé en cuir cacao très confortable en plus d'être si beau. Et puis bon, une fois que j'aurais le téléphone, j'aurais bien besoin d'un canapé pour passer des heures à téléphoner, non? ah mon banquier me souffle que: NON et que de toute façon, je ne saurais pas quoi faire des anciens. Je dois avouer que mon banquier a mis le doigt sur l'argument et renonce (un peu triste). Avant de pouvoir prendre le téléphone qui me plaisait tant et qui se trouve au 2ème et dernier étage du magasin. Je trouve un meuble (pas plus beau que ça mais utile), dans lequel je pourrais parfaitement ranger TOUTES mes paires de chaussures qui trainent dans chaque pièce de mon appartement et qui lui donne d'ailleurs dès l'entrée, un petit air de mosquée comme se plait à me le répéter sans cesse un ami. Donc je réussis à avoir un vendeur aussi charmant que charmeur qui me propose une remise de 70% sur le modèle d'exposition si je le prends tout de suite. Moi serviable et charmée, j'accepte. Quand quelques secondes plus tard, une étincelle dans ce qui est communément appelé un cerveau me permet de réaliser que: "modèle d'exposition" = déjà monté = encombrant = pas transportable dans le métro. Et c'est à cet instant précis que je me souviens que je n'ai plus de voiture depuis que je vis à Paris. Vous savez cet instant précis où je range ma carte dans mon porte carte après avoir payé l'acompte de ce putain de meuble et le téléphone que j'ai enfin réussit à trouver.

 

J'élabore scrupuleusement mon plan d'action pour retirer ce meuble d'ici. Si j'ai un bon d'enlèvement, c'est pour l'enlever ce meuble, alors je prépare point par point mon stratagème pour la tentative d'enlèvement de mon meuble. et puis, il faut dire que j'aurais tout le temps de réfléchir à comment procéder puisque je me rends compte que j'ai oublié de prendre une multiprise et me refait 3h de queue, juste pour le plaisir. En même temps si j'étais célibataire, une file d'attente en période de soldes, c'est vraiment le plan drague par excellence et je suppose que commencer à nouer la conversation pendant l'attente pour la poursuivre selon le feeling autour d'un bon chocolat chaud chez elle ou ailleurs paraissait plus qu'envisageable. Et je l'ai d'ailleurs envisager dans mon plan d'actions, c'est vrai que si j'avais pu rencontrer une personne (même moche) MAIS avec une voiture, vu qu'il ou elle était déjà sur place, ça aurait été moins gênant pour "enlever" mon meuble.

 

 

 Plan d'action:

- Je trouve parmi mes amis habitant à Paris, une âme sensible prête à faire du bien à mon appartement et surtout à toute la partie rangement en me rendant ce tout petit service. Je sélectionne ceux qui ont une voiture. Et les appelle un à un. Résultats: L'une est à Toulouse et le plus important sa voiture aussi! L'un est sur messagerie. Une autre vient de se faire larguer par son copain et lui remonte le moral plutôt que de ne penser qu'à moi et à ma tentative d'enlèvement. Etc, etc... Il me reste ma meilleure amie que j'appelerai plus tard, je préfère la garder comme ultime solution. Et puis aussi, je venais de l'appeler pour lui demander un autre service!!

 

- J'élargis ma demande à mes copains, connaissances, collègues, ex., etc... Ce qui donnerait un peu ce genre de discussion: "Oui bonjour, c'est Stef mais si Stéphanie, souviens toi, on s'est croisé, il y a à peine 14 ans! Tu te rappelles de moi quand même, enfin moi en tout cas, tu vois, je pense souvent à toi comme maintenant et je me disais c'est dommage que je n'ai plus de nouvelles de toi. ça ne te dirait pas qu'on discute pendant disons 10km, c'est plus convivial que d'aller boire un verre, non? Dis-moi, tu peux être dans combien de temps à Conforama? Ah tu viens en métro. Non ben, laisse tomber, on a bien discuté là quand même, faudrait quand même pas bousculer les choses! Allez adieu au revoir crevard qui peut même pas avoir une voiture.  Et puis j'imagine aussi ce que ça aurait pu donner avec des exs. Je suis persuadée qu'elles auraient très bien réussit à intérioriser leurs joie de me parler: "Oui, c'est Stéphanie. Je sais que je me suis pas très bien comportée avec toi, et bien tu vois, je le regrette tellement que j'ai eu envie de t'appeler pour te présenter mes excuses. et puis tu sais si je n'ai jamais répondu à tes appels et tes sms, c'était pour toi, je ne te méritais pas, il valait mieux que tu m'oublies et que tu passes à autre chose, tu comprends. Comment ça c'est le genre de phrases bidons que toute les personnes lâches déblatèrent lors d'une rupture??!! Bon assez parler de moi, venons-en à toi alors quoi de neuf pendant tout ce temps, t'as toujours ta voiture????????

 

- Je vais à la piscine me laisse draguer par le maître nageur ou le caissier qui m'aiment bien en espérant qu'ils aient une voiture. Reflection faite, proposition supprimée. 

 

- Je drague un père de famille (pour son monospace) mais c'est pas très facile de déceler si un homme a un monospace ou non simplement suivant son allure physique. Je cible plutôt les chauffeurs poids-lourds, les chauffeurs de bus, conducteurs de train, enfin tout ce qui roule et qui puisse contenir mon meuble...

 

- Je loue une voiture uniquement pour ça

 

- Je laisse mon meuble à Conforama et vient déposer quand même mes affaires dans mon meuble à moi parce qu'il est à moi même si ça fait un peu loin le matin pour venir chercher une paire de chaussures comme mes resplendissantes bottes que j'ai acheté mardi!! (oui, je suis la seule personne au monde qui n'était pas au courant que les soldes commençaient le lendemain- siic!)

 

- Je supplie la directrice du Conforama pour qu'elle m'offre la livraison en lui disant que je lui rends service en la débarassant (et en prenant éventuellement le canapé si elle fait ça dans le dos de mon banquier)

 

- je viens vivre dans Conforama pour être plus près de mon meuble.

 

- Je m'achète une voiture.

 

- Ou tout simplement, je récupère mon acompte et ne récupère pas mon meuble (avec qui le lien affectif était plus que tissé et ce serait un peu comme si l'on m'arrachait un membre de ma famille mais, bon...)

 

 

Résignée, j'appelle ma dernière chance: ma meilleure amie.

Moi: "Bonjour, ça va?"

Elle: "Tout aussi bien qu'il y a 30 minutes quand tu m'as appelé pour me demander de te trouver de toute urgence un mannequin pour décorer ton appartement"

Moi: "ah oui, t'as trouvé???? Enfin, je t'appelais pas pour ça, tu te souviens quand je t'ai sauvé la vie??? Et bien là, j'ai besoin que tu me renvoies l'ascenceur..."

Elle: "la dernière fois que je t'ai demandé un service, c'était je te rappelle de garder mon fils alors que j'allais accoucher et que madame était pendant ce temps là...en train de skier!"

Moi: "t'es vraiment de mauvaise foi, t'oublies quand même que t'as accouché avec 3 semaines d'avance et que certes j'avais prévu de fêter Noël avec ma famille mais que je t'ai proposé cent fois de prendre ton fils avec moi et que je suis revenue à Paris spécialement pour toi..."

Elle: "T'as raison. Dis moi ce que je peux faire pour toi?"

Moi: "Tu n'aurais pas un camion, une voiture ou un vélib de dispo?"

Elle:"Non, je suis désolée la voiture est en réparation depuis ce matin"

Moi:"Hein????????????????? Pourquoi le sort s'acharne t'il sur moi????????????"

Elle: ""C'est bon Stef, il n'y a pas péril en la demeure, non plus."

Moi: "Comment ça, il n'y a pas péril en la demeure?????????? Et si j'oublie ton anniversaire demain, il n'y a pas péril en la demeure, non plus? En plus, je t'avais prévu un super cadeau: la possibilité de me rendre service donc que je sois heureuse et que tu le sois aussi par ricochet, tu vois. Maintenant, du coup, il faut que je te trouve un autre cadeau..."

Elle: "Pendant que t'es à Conforama, n'hésite pas"

Moi: "Oui mais non, parce que si c'est encombrant, tu pourras même pas venir le chercher!!"

02:55 | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Mais c'est que tu es rusée comme un fenneck toi!!

Où qu'elle est la fin de l'histoire? Moi je vote pour la fin endeuillée: tu as dit adieu à ton meuble (ou on t'a supplié de quitter prestement les lieux à la fermeture) et tu es rentrée telle une reine.

Et puis garde la mosquée à la maison. Ca donne un cachet exotique à ta demeure.

Écrit par : milla | 14/01/2008

Si toi tu te laisses embobiner par un vendeur charmeur, moi j'dis qu'il n'y a plus de repère ma p'tite dame !

Écrit par : 4largo | 15/01/2008

Ça c'est du bon. Par contre y a au moins deux Conforama à Paris. Ou on m'aurait menti ?

Écrit par : Ada | 16/01/2008

Rappelle moi de ne jamais décrocher mon téléphone lorsque je vois ton numéro s'afficher sur mon portable (et n'utilise pas la feinte du numéro masqué, on ne me l'a fait pas à moi ... et en plus, j'imite très bien le travailleur lusitano-croate pour te faire croire que tu t'es trompé de numéro !) c'est trop dangereux !!!


Ps pour de vrai : je t'appelle ce week end pour que l'on organise ce restau (rien que toi et moi baby) et encore désolé de ne pas avoir répondu plutôt mais j'ai été réellement débordé ces 2 dernières semaines.

Écrit par : Koyotte | 18/01/2008