Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2007

14 février 2007

Soirée du 14 février: whhhhhhhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhh, whhhhhhhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhh, wwwhhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhh

Alors pour la nuit, les mots me manquent mais c'est de l'ordre de: sensationnelle, extraordinaire, magnifique, sublime, exceptionnelle, étonnante, surprenante, époustouflante,...

Pour toutes les personnes qui préfèrent les notes courtes, il suffit que vous réunissiez les conditions suivantes: vous me réservez une magnifique suite dans un charmant hôtel, un restaurant à tomber et surtout l'élément principal: une femme exceptionnelle...

D'ailleurs pour la personne concernée: merci, merci, merci, merci...

21:49 Publié dans Hommage | Lien permanent | Commentaires (9)

Soirée Bouche à Oreilles...

 Une petite dédicace à Lib, CUI et 4Largo...

 Si vous ne voyez pas le contenu de ce mail, allez sur http://lesaperosdujeudi.pourquoitucours.fr?num=93

10:10 Publié dans Hommage | Lien permanent | Commentaires (3)

13/02/2007

La note la plus gaie de l’année!!!

Souvent, je repense à Sébastien. C’était il y a 5 ans. Mais même après tout ce temps. Il est là bien présent, il plane, au dessus, de ma tête.

Toutes les filles étaient amoureuses de lui, tous les mecs voulaient être son ami. À cause du mystère qu’il dégageait, de son sourire, de ses yeux, de ses blagues qui fusaient comme par hasard en plein cours et qui faisaient mouche, de sa façon nonchalante de lever la main, jamais pour répondre, mais toujours pour aller aux toilettes, ou à l’infirmerie. Pour la phrase «Je vois pas en quoi sauter dans des sacs à patates comme des cons va aider à résorber le problème de la faim dans le monde» alors que le lycée, dans lequel nous étions préparationnaires, organisait un événement pour récupérer des fonds.

Je me souviens de la première fois que je me suis assise à côté de lui. Il parlait pas beaucoup, juste l’essentiel, il n’a jamais parlé pour ne rien dire. Il m’a lancé un : «alors comme ça, c’est toi qui est juste devant moi en philo…pour l’instant », en souriant. Un sourire… je sens encore la longue lame froide qui m’est rentrée dans le coeur quand il m’a souri, la douleur dans la gorge. Une délicieuse douleur.

Il parlait vraiment pas beaucoup. Et moi je parlais trop. Je le faisais rire. Nos rendez-vous (pétards) se sont multipliés, d’après les cours à avant les cours, à entre les cours, à pendant les cours. Parfois il avait pris un trip ou deux, avant de venir, alors forcément c’était là qu’il parlait le plus, et moi je l’écoutais. Je pouvais l’écouter des heures délirer sur n’importe quoi, en le regardant, me parler de sa soeur avec qui il dormait et dont il était pas si secrètement que ça, amoureux. Vu qu’on avait 20 ans, on parlait de refaire le monde aussi, avec des champs d’herbe partout, une anarchie totale, on abolissait l’argent, on arrêtait les guerres, et on rendait le LSD obligatoire, ça c’était encore avant le formatage école supérieure de commerce. Enfin pour moi, parce que lui, il commençait à m’inquiéter un peu, à devenir aussi dépendant à l’alcool, au cannabis et à l’héro.

Mais quand t’as 20 ans, et que t’as la chance de connaître ce mec là, quand t’as le privilège qu’il te raconte ses histoires, quand il interdit aux autres de s’asseoir à côté de lui parce que c’est ta place, et quand il te demande d’entreprendre de le contre-argumenter sur un sujet de philo des parisiennes pour préparer sa khôlle, qu'il t'offre une bague de fiançailles pendant qu’il fredonne “Friday, I’m in love”, tu dis rien. Parce que tu veux pas le perdre.

Un soir, après les cours il s’est dirigé vers chez lui directement. Je lui ai demandé ce qu’il faisait, s’il venait au petit parc. «Tu vas où?» je lui ai crié du trottoir d’en face, alors qu’il s’était déjà éloigné. Il s’est retourné, et il a continué de marcher à reculons et il m’a dit avec son sourire qui me tuait «Je vais me suicider, tu viens?» J’ai ri. J’ai dit «ouais c’est ça, on se voit demain!» et je l’ai regardé partir. «Mais moi j’étais trop loin, j’étais même pas là pour te tendre la main…» Le lendemain matin, bien sûr, il était pas là au petit parc, sur notre banc. Je suis pas restée, du coup. Je suis allée voir au verre à pied, le bar où on allait pendant que les autres apprenaient à programmer en Turbo Pascal ou s’enfilaient des encyclopédies entières. Il n’était pas là. Sa place est restée vide pendant le premier cours. Moi j’ai pas ouvert mon sac, j’ai pas enlevé mon manteau. J’attendais qu’il arrive, comme toujours, en retard, avec son sac sur une épaule, et son carnet de correspondance tout plié avec ses dessins dessus dans la main et son excuse bidon. J’ai regardé la porte pendant les deux premiers cours, et à la récré je suis allée au petit parc, au cas où il y serait. Mais y avait sa soeur, au petit parc. Sur notre banc.

Quand elle m’a vue elle a fondu en larmes, pis elle s’est mise à se balancer d’avant en arrière comme un enfant autiste. Je ne lui ai pas parlé, je suis partie en courant vers l’infirmerie. Parce qu’il y a allait tout le temps, alors il devait forcément y être. L’infirmière pleurait. Quand je suis rentrée, elle m’a dit «Stéphanie, assied-toi…» mais je l’ai pas laissée finir, parce qu’il fallait que je trouve Séb, et je savais où il était. En haut, où il allait fumer quand il pleuvait, cachés, parce que le lycée était non-fumeur, il était assis là depuis le début, et il rigolait bien, comme un con, parce que je le cherchais partout. Il m’avait fait peur, j’allais le taper un peu et puis j’allais lui dire d’arrêter ses conneries. On irait fumer un pet’ après, et on en rirait. Il était pas là. Ni dans les toilettes des garçons. Ni dans aucune salle de classe. Tous les gens que je croisaient me rassuraient. Il a juste trop fumé hier soir, il ne s’est pas réveillé. Il sera là cet après-midi. Oui je sais qu’il sera là cet après-midi parce qu’il FAUT qu’il soit là cet après-midi.

La conseillère pédagogique m’a retrouvée assise dans un coin, hébétée, alors que les cours avaient commencé, et elle m’a emmenée dans son bureau pour me dire qu’elle savait qu’on était proche Sébastien et moi, et que l’infirmerie était ouverte, ou qu’elle était là, si j’avais besoin d’aide. De l’aide pour quoi? Parce-que-Sébastien-s’est-probablement-suicidé-hier-soir-au-volant-de-sa-voiture-il-est-dans-le-coma-je-suis-désolée.

On pourrait penser que c’est le moment où j’ai perdu pied, mais non. Parce que le coma, c’est pas la mort. Il va s’en sortir et on va en rire. On ira au Blue Note draguer comme tous les jeudis à sa sortie de l’hôpital. Le moment où j’ai perdu pied c’est quand l’infirmière est venue m’informer en plein Devoir Surveillé de maths, toujours mon manteau sur le dos et mon sac pas ouvert, que les médecins l’avaient débranché.


J’ai crié, je pense.

J’ai couru, je pense.

J’ai pleuré, je pense.

Je lui en ai voulu, je sais.

Après, je me souviens plus de rien…

19:22 Publié dans Hommage | Lien permanent | Commentaires (12)

Oyé, Oyé…le jour de gloire est arrivé

Nous sommes le 13 février 2007 (enfin pour moi, le 11, je suis dans le TGV 6428, Voiture 5 place 47, qui vient de longer le lac du Bourget et même si je n’ai pas le droit au petit panier repas que se voit remettre chaque membre du Club-Med, je t’écris quand même). Bon trêve de racontage de la misère dans le monde puisque aujourd’hui, le 13 février, soit un jour après la sortie du nouvel album « Totem » de Zazie ou un jour avant la Saint-Valentin mais aussi et surtout : la date jour pour jour de l’anniversaire de mon papounet chéri. Alors :

                       JOYEUX ANNIVERSAIRE PAPA

 

 medium_254176.jpg

Merci pour tout. Je te remercie aussi pour tous les efforts que tu fournis dans le seul but de m’offrir très prochainement une maman puisque comme tu me le confiais pour toi, ça t’es égal d’avoir une femme sublime à la maison, ça ne te fait ni chaud, ni froid même. Si tu le fais, c’est uniquement pour moi : pour que je puisse manger à ma faim, pour que ma nouvelle maman puisse librement venir me raconter une histoire le soir, me borde et me dépose un doux baiser sur le front avant de venir te rejoindre.

 

 medium_200446628-001.jpg  medium_50n.jpg medium_dv1447004.jpg

A ce propos,  je n’aurais qu’une question à vous poser, mesdames : Vous faîtes (CUI, je te laisse rectifier) quoi demain soir??? S la réponse à cette question vous déplaît, n’hésitez pas à envoyer votre candidature à : koyotte_world@hotmail.fr. Oui, vous aussi, vous avez le droit de toucher du bout des doigts le Paradis sur terre ; Je vous laisse imaginer le tableau : VOUS et l’homme idéal dans un somptueux restaurant, ce pourrait être la première phrase de ce livre qu’il reste à écrire, que vous pourrez même librement écrire : « Ma vie, mon rêve, ce conte de fée (avec comme baseline) ou comment tout a commencer en cette soirée du 14 février 2007».

medium_2915320225_08_AA240_SCLZZZZZZZ_.jpgBon si ce livre venait à ne pas s’écrire, je t’offrirais ce livre : Pourquoi les hommes adorent les chieuses?. En parlant de cadeau et comme je sais que je ne réussirais jamais à te détrôner  au niveau de l’évènementiel. Au départ, j’avais pensé faire envoyer une calèche à ton travail après avoir pris le soin d’avoir pris sur le pas de sa porte Eva Longoria pour vous conduire tout deux sur une île paradisiaque ou alors t’offrir un chèque de 5 Mons d’Euros ainsi qu’un magnifique château en Espagne ou ailleurs et une petite Z4 ou une Yamaha XVS Dragstar pour te conduire de la porte d’entrée à la boîte aux lettres. Et puis, je me suis dit que c’était tellement vu et revu que ça ne faisait plus rêver personne. Alors, j’ai décidé de t’offrir (roulement de tambour)… une copie de mon CD de Zazie.

medium_73118739.jpg medium_corps.jpg medium_72135251.jpg

Voilà, j’espère que ce cadeau te fait plaisir. J’étais certaine, de toute façon que ces dépenses d’argent faramineuses citées plus haut n’aurait pu rivaliser avec ta bannière: «Joyeux Anniversaire» le 1er février sur la façade de Tati.

Passe une excellente journée mon petit papounet adoré. Et ne veille pas trop tard ce soir, tu as une très longue et belle journée qui se profile à l’horizon demain mais avant cela profite de chaque secondes de ce jour si particulier : tes 55 ans!!

Place à la musique maintenant, voici une partie de ton cadeau:

 podcast

(Pour toute réclamation à propos de ton cadeau saches que cette note a été programmé et qu’au moment où tu me lis, je suis au Mans, la ville de Steevy!! Et non, ce n’est pas la peine de me demander de te ramener des rillettes, je ne peux pas te lire mais pour te réconforter, dis toi que j’ai failli mettre Papa de Diam’s, alors tu vois, c’est pas si mal Zazie et puis elle respire la joie de vivre cette chanson!!)

05/02/2007

Pour vous mesdames, une opportunité exceptionnelle qui ne se présentera qu’une seule fois…

Mesdames,

Aujourd’hui est votre jour de chance, le jour où tous vos rêves d’enfants peuvent enfin se réaliser. Mais pour cela, il ne tient qu’à vous de ne plus refuser le bonheur. Il est à vote porte laissez-le ravager votre vie.

Vous êtes jeune, moins de 45 ans, vous êtes cultivée, drôle et particulièrement belle. D’ailleurs, ont vous fait souvent la remarque: « Mais dis-moi, tu sais que tu ressembles à Daphné Roulier, Zazie, Nina Bouraoui ou Catherine Matausch» ou vous êtes vous-mêmes l’une des 4 personnes citées précédemment. Si oui, hein? Whaaaaaaaaaah, eh madame, vous êtes fort attrayante, j’adooooore tout ce que vous êtes. Si non, je suis sûre que vous disposez d’une personnalité hors-du-commun qui saura pallier ce manque de notoriété passager.

 

medium_valiseninab_g.jpg 
medium_392853-482560.jpg
medium_telerama.3.jpg
medium_c_matausch.jpg

 

Si vous vous êtes reconnue dans la description, vous pouvez constater sur la paume de votre main droite que votre ligne de cœur et de chance vienne de se rejoindre à l’instant. Vous êtes l’élue, la chanceuse, celle qui va accéder au bonheur pour le restant de sa vie.  Vous avez l’opportunité extraordinaire de me faire parvenir votre candidature qui se limitera pour commencer à une lettre de motivation pour justifier de votre intérêt à rencontrer LE Prince Charmant : l’homme aux milles qualités et à un seul défaut: pensez uniquement à votre bonheur et y contribuer chaque seconde. Vous l’avez sans doute reconnu, il s’agit de (roulement de tambour, hola générale et musique de la RATP  : tin-lin-lin: Suite à un incident voyageur, le trafic est interrompu sur l’ensemble de nos lignes, veuillez vous débrouillez par vos propres moyens tintlinlin. Tinlinlin, le problème serait lié à un suicide collectif de la part de femmes déçues de ne pas correspondre au profil tinlinlin. Je crois que si je bossais à la RATP , je m’amuserais toute la journée avec la petite musique: tinlinlin: le charmant jeune homme à la chemise rouge et à l’œil pas du tout épilé est prié de se déshabiller pour éviter d’entraver le bon fonctionnement du service tinlinlin. Tinlinlin Eh la madame avec le petit air pinçé, faudrait un peu vous détendre, vous aviez l’air beaucoup moins coincé aux chandelles hier soir- tinlinlin. Tinlinlin, (enfin bon, je pense que vous avez compris que je pourrais m’amuser pendant des centaines d’années avec cette petite musique. Allez une dernière parce qu’autrement, je sais que ça vous manquerait considérablement et que ça pourrait même gâcher votre journée: TIN-LIN-LIN (en dolby-surround)).

 

medium_200339036-001.jpg        medium_200364991-001.jpg

 

Bon le Prince Charmant auquel aucune femme jusqu’à présent n’a résisté, c’est bien évidemment Brad Pitt et si toutefois, il n’était pas disponible, ce pourrait être son représentant français (j’entends déjà les cris de joie des filles de Tokyo à Chicago): KOYOTTE et vous ne perdez absolument rien au change, loin de là même. Koyotte est mille fois plus drôle, plus charmant et en plus, il parle français (argument non négligeable, vous en conviendrez).

 

medium_200067952-001.2.jpg medium_72655759.jpg

 

Son anniversaire est le 13 février et il a décidé de partager un peu de sa joie de vivre et de son bonheur en vous proposant de vous inviter lors d’un merveilleux dîner en sa charmante compagnie le lendemain soit le 14 février. Bon pour les filles, je vous rappelle que le 14 février, c’est le jour de la Saint-Valentin , donc si vous hésitiez encore (comment on fait pour encore hésiter, c’est l’homme idéal, Koyotte), je me disais que ça pourrait peut-être vous intéressée de passer une agréable soirée avec le plus bel homme au monde plutôt qu’en compagnie de votre célibat, mais c’est vous qui voyez!! Enfin, j’imagine (ça ne m’est jamais arrivée!!) que c’est assez pathétique de passer la Saint-Valentin absolument toute seule madame, alors que vous pourriez vous voir offrir des fleurs, dîner dans un endroit comme le Georges V ou la Tour d’Argent (l’homme idéal se réserve un droit de modifier le lieu suivant ses moyens pour éventuellement remplacer par : un grec ou Flunch!!), rire aux éclats et se demander pourquoi vous n’avez pas rencontrer l’homme de votre vie avant.

 

medium_200457054-001.jpg

 

Pour la suite, je vous laisserai l’écrire tous les deux puis nous la raconter…

 

Vous n’avez plus que 8 jours pour profiter de cette offre exceptionnelle, alors ne la laissez pas filer…

N.B. : Si toutefois, la femme idéale ne parlait pas français, je peux librement traduire ce texte en : anglais, allemand, arabe, hébreu et japonais… N’est-ce pas Eva Longoria et consoeurs?

(Lilou, voilà, c’est ça du Marketing)

(Koyotte : je t’ai vendu comme si je croyais à fond en toi, alors ne me déçois pas!! Sois le vrai Lover que tu es)

** Avertissement ** (illustration sonore : non pas le Tin-linlin de la RATP mais carrément la sirène d’Alerte Enlèvement, vous voyez le truc qui fait flipper même Joey Starr et qui me fait penser qu’on vit quand même dans un pays où l’insécurité est partout, ah ben tiens, je vais adhérer à l’UMP, moi, enfin bref, revenons à la sirène) : Ce message et cette opportunité bien qu’exceptionnelle ne s’adresse absolument pas à Lilou. Lilou, je sais que vous êtes particulièrement généreuse et que vous défendez bon nombre de causes philanthropiques mais là, je préfèrerais que vous continuiez à vous intéressez à sa fille. Désolée papounet mais je conserve la perle rare, la femme exceptionnelle qui me fait rêver pour te laisser toutes les autres…)

 

26/01/2007

Juste pour ne pas que je l’oublie…

« A force de vouloir aller toujours trop vite, on finit par perdre un temps fou. »

Flore Vasseur – Extrait d’« Une fille dans la ville »

 

PS : Excellent anniversaire à Lilou et très bon week-end à tous (même au nouveau couple 4largo-Lib!)

18/01/2007

Se voir le plus possible…

« Se voir le plus possible et s’aimer seulement,

Sans ruse et sans détours, sans honte ni mensonge,

Sans qu’un désir nous trompe, ou qu’un remords nous ronge,

Vivre à deux et donner son cœur à tout moment [...]»

Alfred de Musset- Extrait de Poésies Nouvelles

Cet extrait de « Poésies Nouvelles » est dédié à toutes celles qui veulent mais n’a été choisi que pour une seule…

13:50 Publié dans Hommage | Lien permanent | Commentaires (4)

19/12/2006

Un an déjà…

Depuis un an, je me lève tous les matins à 05h30

Depuis un an, je réussis avec plus ou moins de difficultés à m’extirper de bras tendres dans lesquels j’étais lové (bon d’accord CUI, ce sont souvent les bras de Morphée et alors, j’ai besoin de me reposer moi, hein on va dire ça…)

Depuis un an, je fais un peu tâche avec mon petit tailleur dans le métro avec ceux qui n’ont pas le choix, qui vont juste travailler

Depuis un an, j’arrive toujours la première

Depuis un an, je me crois un peu dans mon second chez moi, alors, je dis bonjour à chaque membre de ma famille et je prends de leurs nouvelles

Depuis un an, je motive mon équipe pour qu’elle vienne chaque jour

Depuis un an, je me rends dans ma cabine attitrée

Depuis un an, j’ôte mes vêtements pour enfiler l’un de mes petits maillots de bain deux pièces

Depuis un an, je range mes bijoux dans une des poches de mon sac de sport (mais je vous dirais pas laquelle, bande de voleurs!)

Depuis un an, je déambule le nombril à l’air dans les allées sans tenir compte des ravages occasionnés

Depuis un an, je monte les escaliers, jette un coup d’œil dans le miroir qui me fait face, au départ pour m’admirer, et puis je finis toujours par me demander si je ne suis pas un peu trop musclée

Depuis un an, je vais saluer les maîtres nageurs avant de m’élancer dans ma ligne et ne jamais cesser de nager

Depuis un an, je contemple, à travers la baie vitrée, la Tour Eiffel les yeux toujours aussi émerveillés

Depuis un an, je mène à mon rythme toute mon équipe qui me suit difficilement

Depuis un an, chaque jour a lieu une nouvelle compétition entre une athlète émérite et moi, j’aime cette émulation

Depuis un an, je suis littéralement hypnotisée par ce petit tatouage tribal qui s’agite sur la cheville de la personne devant moi

Depuis un an, j’entends : « allonge plus le bras, tu t’épuises comme ça »

Depuis un an, je laisse mon esprit divaguer tout en réussissant à allier style et efficacité

Depuis un an, je lance à toute personne qui veut me défier un : « si tu gagnes sur 500m, je t’offre un café » (je n’ai jamais payé)

Depuis un an, je supplie à l’évacuation du bassin : « la dernière s’il vous plaît » à laquelle suivra la dernière des dernières puis la dernière des dernières des dernières et enfin la toute dernière

Depuis un an, je nage 3km5 tous les matins

Depuis un an, je me dis que je devrais peut-être un peu diminuer le nombre de séances, 2 à 3 fois par semaine, ce serait suffisant et je me retrouve à nager 2 à 3 fois par jour

Depuis un an, j’ai visité 30 des 36 piscines parisiennes

Depuis un an, j’ai fait des progrès phénoménaux

 

Et tu crois qu’ils auraient fait quelque chose pour fêter ça. Non. Absolument rien. Même pas une statue, une cérémonie du souvenir, un jour férié, une piscine à mon nom, la une d’un journal même local. Rien. Nada. Par contre Laure Manaudou par ci, Laure Manaudou par là, ça on pouvait pas rater le fait qu’elle soit allée patauger. Non mais qu’est-ce qu’elle a de plus que moi? Non mais honnêtement ? A part quelques records du monde et encore, je suis pas vraiment, vraiment sûre de la fiabilité des chronomètres moi. Et puis moi aussi, j’ai le record du monde du 1212m crawl avec pull-boy et plaquettes. C’est comme pour les voitures, il suffit de créer une catégorie où l’on est tout seul et après, c’est pas trop compliqué d’être voiture de l’année ou nageuse de l’année, n’est-ce pas Laure Manaudou?!!

 

De toute façon, je m’en fiche parce que j’ai réalisé dimanche dernier que si ça se trouve je suis une star mais c’est juste qu’on a préféré ne pas m’en informer pour pas faire exploser mon ego surdimensionné. Parce que je me disais tous les touristes, promeneurs et joggeurs qui se rendent au jardin du Luxembourg, à votre avis c’est pour quoi? J’ai bien réflechi et ça ne peut pas être pour le cadre sublime, non ça ça n’intéresse personne, ils iraient au Jardin des Tuileries, ce serait tout aussi beau. Ça ne peut pas être pour ce petit coin de verdure dans un monde de (béton) brut, non sinon, ils iraient à la campagne comme à Montreuil ou à La Défense. Ça ne peut pas être pour des raisons de proximité sinon ils resteraient chez eux, c’est encore ce qu’il y a de plus près. Ça ne peut pas être pour avoir la chance de voir David Pujadas jouer au Tennis ou encore de mettre à l’amende en course Lambert Wilson ou Carla Bruni avec leurs coachs respectifs (comme je ne me suis pas gênée de le faire les 2 WE précédents et qui pourrait vous arriver si vous consentez à me donner 5.000€ pour obtenir les horaires!), sinon, ils iraient au Country Club ou au Café de Flore pour faire dédicacer les mains sales à JP Sartre (Ah bon, il est mort? Et moi qui essaie depuis quelques temps d’ajouter des références culturelles pour faire plaisir à CUI et essayer d’instruire 4largo!)

 

Alors j’ai beau eu continué de chercher et puis j’ai dû me faire à l’idée. Si tous ces gens se rendent au Jardin du Luxembourg et qu’il est aussi fréquenté, c’est tout simplement pour avoir l’immense privilège de me voir MOI. Sinon pourquoi, je me fais prendre en photos par, en moyenne 30 personnes à chaque tour, non mais hormis les monuments. Une fois rentré chez eux qu’est-ce qu’ils en ont à faire d’avoir une photo du Sénat alors qu’une photo de moi, tout de suite ça donne une belle image de la France , de son charme, des petites filles de Pigalle, le Moulin-Rouge, « Voulez-vous coucher avec moi? », c’est juste pour le béret et la baguette, j’ai pas vraiment eu la place dans mon corsaire de course à pied mais promis la prochaine fois, je ferais un effort. Et puis 30 photos par tour, ça fait 360 photos par week-end. Vous vous rendez compte, je suis sur 360 photos qui vont être vues pour chacune d’entre elle par au moins 20 personnes soit 7 200 personnes qui auront vu mon beau petit minois et qui se diront : « C’est donc ça la France , le prochain vol pour Paris est à quelle heure ? ».

 

Voilà, j’en étais sûre en fait, je suis la cause du tel engouement touristique pour la France. Vous vous rendez compte 26 millions d’étrangers qui viennent chaque année à Paris dans le seul but d’espérer me voir. En fait, je suis un peu comme Mireille Mathieu, une véritable icône internationale mais connue qu’à l’étranger!!!

06/12/2006

Moi, mes lunettes et moi...

Bon comme ça faisait longtemps et que vous vous moquez pas mal de savoir que "Je ne fais pas le poids" de Zazie est un inédit ou encore que vers 16h30, je rêve de la venue de ma maman. J’ai décidé de vous donner des nouvelles de mes lunettes surtout des Chanel pour ne pas que vous vous inquiétiez trop!! Je vous ai déjà dit que j’avais des Chanel? Ah, je ne me souvenais plus!!

medium_200290745-002.jpgHier, j'étais dans le métro, assise, avec mes magnifiques lunettes Chanel sur le nez. Oui, j’avais dit que je ne les mettrais qu’au travail mais j’aime bien finalement que tout le monde se retourne sur mon passage en se disant : « Mais qu’est-ce qu’elle est belle et en plus, elle a des lunettes Chanel » (enfin j’imagine!!)Une femme plutôt charmante (moins que Lilou, cela va de soit) était assise en face de moi, avec, elle aussi, des lunettes Chanel (mais moins belles que les miennes du fait que c'était les siennes). De chez moi jusqu'au travail, j’emprunte le métro pendant 25 minutes. 25 longues minutes pendant lesquelles je me suis demandée si il fallait que je lui fasse un petit signe, une marque d'entendement comme quoi "moi aussi j'ai des Chanel" un peu comme les motards, ou les gens qui ont des TOC. Une sorte de grande fraternité des Chanel, quoi. Presque une confrérie.

Comme je perds jamais l'occasion d'avoir l'air d'une conne (oui, je me lance dans l’auto-dérision, comme je commençais à avoir faire le tour de mon égo!), j'ai fait un signe. Mon signe c'était un sourire en hochant de la tête tout en clignant de l’oeil. J'ai failli aussi prendre mes lunettes dans les mains et les agiter un peu (pour montrer que j'en avais aussi, au cas où elle ne l’aurait pas remarqué), mais je me suis dit que non, quand même, le ridicule ne tue pas, mais je mets toujours du temps à m’en remettre quand même. Du coup j'ai fait mon signe.

medium_57269465.2.jpg
Et puis je l'ai refait, parce que la première fois, la femme ne me regardait pas. Pour la troisième fois, j'ai attendu qu'elle me regarde, et juste quand elle m'a regardé, j'ai pas fait mon signe, parce qu'elle s'était visiblement mise à me regarder en sentant que je la regardais. Du coup ça faisait la fille qui regarde pour faire un signe quand la femme regarde et ce genre de trucs, il faut que ce soit spontané!! Donc j'ai arrêté de la regarder et j'ai repris la lecture des Echos, oui parce que depuis que j’ai ces lunettes, je lis Les Echos et Marketing Magazine dans le Métro, je trouve que ça met en valeur mes lunettes! Elle aussi a recommencé à lire mais elle c’était le 20 minutes parce que ses lunettes à elle sont moins classes, c’est pour ça! Je regardais pas, mais j'ai vu, juste comme ça.

 

Alors j'ai regardé autour de moi, et je me suis dit, qu’on avait l'air, quand même, beaucoup plus heureuses dans la vie medium_56459014.2.jpgque les autres gens avec simplement leurs yeux pour contempler le monde. Du coup je me suis redit que j'allais lui faire un signe, entre personnes heureuses grâce à leurs Chanel. Et puis avec mes conneries, j'ai failli rater ma station. Alors, je me suis levée pour sortir, rangeant ma petite chiffonnette à lunettes dans mon étui Chanel (oui parce que j’ai des Chanel au cas où vous ne seriez pas au courant!) dans mon porte-document. Et là, la femme a levé les yeux, et elle m'a fait un signe. J'ai répondu à son signe par mon signe (qui était très proche du mien, dans le fond), et je suis descendue du métro, toute heureuse de constater de la fraternité qui existe entre les possesseurs de lunettes Chanel…

 

Et vous sinon, ça va? Vous avez vu les arbres poussent et la nature est plutôt bien faîtes, non? Ne vous inquiétez pas, je continuerais à vous donner des nouvelles de mes lunettes régulièrement. Elles font presque partie de votre famille maintenant, c’est normal!! Pour ceux qui ont la chance de porter des lunettes, vous faites comment lorsqu’il pleut? Est-ce qu’il existe un petit spray anti-buée, parce qu’en natation, on me conseille de mettre un peu de salive sur mes lunettes, mais là avec mes Chanel, je préfère pas, vous comprenez à cause de la classe qu’elles dégagent. Et aussi, vous avez fait une demande de carte d’invalidité déjà ou vous l’avez reçu directement avec vos lunettes? Parce que vous le croirez ou non, mais personne ne s’est levé ce matin pour me laisser sa place dans le métro pourtant j’ai 0,25 à l’œil gauche, tout se perd de nos jours, il n’y a plus de saison, de toute façon! Alors voilà, j’attends ma canne avec impatience ainsi que mon Labrador pour que mon handicap soit enfin considéré à sa juste valeur. Et aussi, depuis que ma vue ne cesse de baisser, cette question m’obsède : à quoi rêvent les aveugles de naissance?? Parce que moi là, je rêves à Lilou et je les plains de ne pouvoir avoir cette chance de comme moi pouvoir imaginer chaque parcelle de son corps, centimètre après centimètre, millimètre après millimètre… (Bon, on va faire comme si je m’arrêtais là, parce qu’après, je vais encore m’exciter toute seule et ça m’aide pas vraiment à me concentrer…).Et puis, comme, je n’ai pas perdu, pour l’instant, intégralement la vue, je me disais que si Lilou m’en laissait l’occasion, je pourrais la découvrir de mes propres yeux…       

 - A suivre… - (là vous devez être super heureux de découvrir que je vais vous raconter ma vie et celle de mes lunettes (intimement liées) presque quotidiennnement). Ne trépignez pas d'impatience, la suite arrive!!

04/12/2006

Vers 16h30…

Je ne sais pas si ça vous le fait aussi. Mais vers 16h30, je pense tous les jours à la même chose. C’est presque une obsession.

Je suis assise à mon bureau. Je fixe la porte et j’attends. J’attends cet instant. Je sais qu’un jour, cela arrivera.

J’aimerais tellement qu’un jour, l’on frappe tendrement à la porte de mon bureau et que ce soit ma maman. La plus belle des mamans (n'en déplaise à Luis Mariano), ma maman à moi que j’aime tant qui soit venue spécialement m’apporter mon petit goûter. Je l’imagine. Elle me déposerait délicatement mes Choco BN qu’elle aurait pris soin de disposer dans leur boîte verte en plastique d’antan pour ne pas qu’ils se brisent. Elle s’approcherai de moi pour me passer la main dans les cheveux et en profiter pour me recoiffer puis elle laisserai glisser sa main sur ma joue comme seule sait le faire ma maman. Elle déposera un doux baiser sur mon autre joue tout en me susurrant : « A demain mon petit oiseau des îles… ». Et puis elle sortirait comme ça, comme elle est venue, par surprise.

Il est 16h34, ma maman n’est pas venue. Peut-être qu’elle est arrivée trop tard pour prendre l’avion…  

 

Déjà lorsque j’étais enfant, elle était toujours la dernière maman à venir me chercher. Je lui ai toujours reproché. Et puis aujourd’hui, j’ai compris que c’était parce qu’elle se saignait aux 4 veines pour mon frère et moi.

 

medium_Moi_enfant.3.JPG
Même dans la cour des grands, il y aura toujours une place pour toi maman. Alors avec mes yeux d’enfants qu’elle aime tant, je me suis dis que c’était à moi de lui offrir son goûter on ne peut plus mérité. J’ai eu envie de la surprendre comme lorsque j’étais enfant et comme il m’arrive encore tant de fois de le faire maintenant…

Alors, aujourd’hui à 16h30, j’ai fait livré ce goûter au travail de ma maman :

 

Le Goûter d'Enfants

medium_gouter_ete06_150.2.gifJ’ai fait accompagner ce cadeau d’un mot bouleversant ainsi que des paroles de cette chanson de Marie Lafôret : « Cadeau » :
podcast

{Chanté: Marie Laforêt:}
Pour neuf mois de patience et douze heures de souffrance
CADEAU
Pour tant de nuits de veille, surveillant ton sommeil
CADEAU
Pour les tours de manège, les jouets, le collège
CADEAU
Et quand on fait le tour, le total de mon amour,
C'est CADEAU

{Parlé: Marie Laforêt:}
Quand il a eu fini de lire, il avait un gros chagrin dans les yeux.
Il a levé la tête et a dit :

"M'Man, je t'aime très beaucoup"

Il a repris son papier, l'a retourné, et en grosses, grosses lettres,
a marqué :

"CADEAU"

Et puis, j’ai eu besoin de faire une pause. Je me suis rendue dans le café le plus proche et j’ai commandé un chocolat viennois. Des fois, j’aimerai bien être encore une enfant…

Dis ma maman que j’aime tant, un jour, tu viendras m’apporter mon goûter? Je t’attends maman…

23/11/2006

Du pur bonheur…

Je suis comme ça, je donne, je donne, parfois, il ne me reste plus rien, je suis épuisée, vidée mais heureuse d’avoir provoqué ne serait-ce qu’un sourire ou mieux un rire. Ma passion : contribuer au bonheur des autres! Alors j’ai décidé que vous aviez suffisamment cotisé à la caisse nationale du bonheur pour en recevoir un peu…

Oyé, Oyé, avis à la population, le jour de gloire est arrivé. Préparez-vous… 

Chaussez vos lunettes* et commencez à écarquiller vos yeux, l’Amazone se dévoile, se dévêtit, se livre entièrement pour votre plus grand bonheur. Aujourd’hui est et restera le plus beau jour de votre vie (c’était inscrit dans mon rail de cocaïne de ce midi…)

* Si vous en avez, si vous n’en avez pas, c’est pas la peine d’aller en acheter et revenir. C’est pas comme pour l’éclipse, vous ne risquez pas de perdre la vue non plus, quoique!!! Si obnubilé(e) par ma beauté, j’étais amenée à devenir l’objet de tous vos fantasmes, soyez sympa, tenez-moi au courant que je mette en place un planning pour tous vous satisfaire lors d’une grande tournée ou tournante, comme vous voulez…

Avertissement : Ne pas laissez ce blog à la portée des enfants et à la vue de personne trop sensibles pour être en mesure de recevoir tout ce bonheur d’un coup.  Comme, je ne voudrais pas non plus que vous épuisiez totalement votre capital bonheur à la vue de ce petit film et de cette photo, j’ai décidé de vous ménager un peu et de créer une campagne d’accès au bonheur en 2 temps :

- 1ère phase : « Mais comment fait-elle pour être aussi belle ? »

- 2ème phase : « Whaaaaah, mais comment fait-elle pour être aussi belle ? »

Puisque je vous dois bien ça, voici la réponse :

Pour les garçons : je fais un tout petit peu de sport et je prends soin de moi.

Pour les filles : Absolument rien, c’est naturel. Je suis née comme ça. Les kilos et la graisse n’ont pas de prise sur moi. Je peux manger tout ce que je veux, je ne prends pas un gramme. Disons que la nature m’a doté d’un métabolisme exceptionnel et d’un physique plus qu’avantageux. C’est dommage pour toi, avec 20 kg de moins et un look moins «Modes et Travaux 1962 », t’aurais presque été récupérable. Non, mais j’exagère pas, tu verrais ce qu’ils font à la casse avec des tacots qui ne ressemblent plus à rien, tu serais surprise. Bon, c’est vrai que ça ne ressemble toujours à rien après, mais… Pourquoi tu pleures, faut pas te vexer, la vérité est dure à entendre mais gardes espoir ou vas plutôt à Lourdes, on ne sait jamais…Excusez-moi pour cette digression mais solidarité féminine oblige!!! Ah un instant s’il vous plaît, je viens de m’apercevoir dans le miroir, il me faut toujours 2 à 3 minutes pour m’en remettre : « Oh maman, pourquoi tu m’as faîtes si belle??? » Alors ready??? A vos pacemakers, prêt, admirez…

(Roulements de tambour – hola générale – mouvements de foule – cris et sifflements – rupture d’anévrisme et explosion de cathéters)

5 – 4 – 3 – 2 – 1 , let’s gooooooooooooooooo :

Voici la grande, la seule, l’unique, la magnifique, la triomphante, la resplendissante, la tellement modeste Amazone :

(bon là, je voulais mettre comme illustration sonore pour les malentendants, Et c’est parti pour le show de Nadiya mais mon ordinateur et mon blog viennent de se liguer et réclament leurs droit à la dignité, je suis vraiment désolée, mais si vous voulez vous pouvez chanter dans votre tête : « Et c’est parti pour le show, et c’est parti pour le show… » Whaaah, on vous a déjà dit que vous chantiez super bien? Non? C’est normal! Et puis merde quoi, il y a des gens qui meurent de froid et de faim (je sais que ça n’a rien à voir, mais c’est parce que je fais super bien Emmanuelle Béart, je voulais pas vous en priver!!). Pour les malvoyants : vous vous démerdez ou vous venez constatez de ma beauté en braille. Oui, je suis en forme…au pluriel!!! (Pour ceux qui se poserait la question, non je ne me drogue pas, je viens juste de finir une bouteille de liqueur algérienne : «La saveur du désert», un pur régal et puis ça n’a aucun effet sur moi!!)

Allez THE photo :

medium_anni_juju_et_caro_058.jpg

Si c’est moi. Je porte bien le Levi’s non? Et puis l’avantage c’est que je suis facilement transportable. (Précision : la photo n’a pas été tournée). Qu’est-ce qu’il est photogénique mon petit popotin. Je l’adore. En même temps, j’en prends soin, c’est lui qui me fait vivre, c’est même mon principal outil de travail. Je vous laisse aussi admirer la sangle abdominale nécessaire pour tenir cette position (position dîtes de l’Amazone complètement bourrée dans le Kamasutra).

Et comme, je ne recule devant aucune (demande) connerie et que je me tape pas 3h de sport par jour pour rien et encore moins pour ne pas en faire profiter mes proches, ceci est pour vous, du bonheur à l’état pur, allez-y profitez, admirez, fantasmez. Et comme disait Dieu juste après m’avoir créé : Whaaaah, la pauvre Adriana Karembeu, je l’ai bâclé à côté de toi » et à qui je répondis : « Wesh gros, t’inquiète, je saurai rester modeste mais juste : Aimez-moi les uns les autres,  regardez ceci est mon corps, bavez ceux-ci sont mes seins!! »

Petites précisions : Les personnes situées à la gauche de l’écran ne sont pas mes amis. Par conséquent, je ne cautionne absolument aucune de leurs tentatives (de suicides) humoristique. On va juste dire qu’ils n’ont pas un sens de l’orientation très développé et qu’ils sont exactement à l’opposé du sens de l’humour. Par ailleurs, le prénom mentionné a été choisi complètement aléatoirement et ne correspond absolument pas au mien! Mais bon, ne vous dispersez pas et n’oubliez pas de vous concentrez, uniquement, sur moi.

Allez profitez, installez-vous confortablement, vous n’êtes plus qu’à un clic de l’orgasme!

 

anni_juju_et_caro.zip

 

21/11/2006

Pour faire plaisir à 4largo!!!

medium_Carnaval_2_copie.jpg medium_mariage2_copie.jpg medium_Carnaval_3_copie.jpg 
Quoi??? Je suis plus âgée là!!!
Oh, qu'est ce que je suis mignonne, je m'aime à la folie!!! Vous avez déjà vue quelqu'un d'aussi cutissime???
Les vraies photos de moi arrive, je vous laisse juste le temps de vous préparer, j'aimerais pas être la cause de ruptures d'anévrisme et de milliards de demandes de divorces simultanées, c'est tout!!!
Et puis bon, l'inconvénient quand on est aussi mignonne, c'est que je ne sais pas quelle photo choisir, j'ai beau chercher, je n'en trouve aucune où je serai susceptible d'être moche!!!
Elles arrivent, c'est promis...
(Quelle campagne de teasing!!! Allez demain, j’enlève le bas, si la fréquentation n’augmente pas, je sais pas quoi faire, là. Si je propose de coucher avec toutes les personnes qui me laisseront un commentaire, ça marche??? Ou il suffit que j’écrive un truc intéressant???)

14:00 Publié dans Hommage | Lien permanent | Commentaires (2)

08/11/2006

Le 11 Novembre sera Miss Tic ou ne sera pas…

medium_int-MissT-1G.jpg                  medium_int-MissT-6G.jpg         
     - Parcours missticien commenté dans le 13ième. Apportez votre appareil photo. Il y aura un concours de la photo la plus originale (avec cadeau...)
Rendez-vous Place de Rungis à 15h15 ; départ à 15h30. Arrivée une heure et demi plus tard environ vers la Porte d'Italie.


- Soirée privée de vernissage-dédicace
à la Galerie Lélia Mordoch, où la Miss expose ses tableaux en ce moment, à partir de 18h30, 50 rue Mazarine à Paris. Apportez vos livres, et en particulier le dernier paru : Parisienne

- Dîner du Miss.Tic Fan.Club à
21h dans un restau près de la galerie. Le restau sera choisi en fonction du nombre de participants.

Absolument Urgent:

NB (sans aucun rapport avec ce qui précède) : Si vous êtes une femme et que vous répondez à (l’un de) ces critères :

-          Vous avez moins de 35 ans

-          Vous avez toujours été une femme

-          Vous êtes séduisante et raffinée

-          Vous êtes intelligente

-          Vous êtes prête à devenir ma maman

-          Vous êtes suffisamment humble pour savoir que vous ne serez jamais aussi jolie, drôle et brillante que votre fille (ie moi).

-          Et avoir des rapports sexuels ne constitue pas pour vous une profession

Si vous répondez à un seul de ces critères, vous êtes fait pour vivre avec mon papounet : Koyotte, le tombeur de ces dames, en personne. N’hésitez pas à le contacter et à lui laisser votre numéro de téléphone: http://koyotte-world.hautetfort.com/. Si vous ne le faîtes pas pour lui, faîtes le pour moi, j’ai pas mangé depuis samedi dernier, mes deux joues commencent à se toucher, par pitié, aidez-moi!!

30/10/2006

Starfuckeuse!!!

Depuis toujours, je souffre de cette terrible pathologie que l’on je nomme : TOS pour troubles obsessionnels de la séduction.

medium_200216650-001.jpg

J'aime les challenges, les défis et ne renonce jamais face à une cible, a fortiori lorsqu’elle se montre résistante, mon imagination se retrouve exacerbée avec pour seule mission : réussir à l’attirer, lui faire baisser la garde et la laisser tomber à mes pieds.

Ce que les autres nomment l'amour correspond à la guerre pour moi. Tout n'est que rapport de force, un rapport dans lequel il est impensable que je n'obtienne pas le dernier regard, le dernier mot pour finalement assister fièrement à la victoire de mes assauts face à la défaite de ses réticences. En fait, elles finissent toutes par tomber amoureuses quel que soit leur âge. Souvent beaucoup plus âgées, je m’adapte, je fascine, j'intrigue, je suscite l’admiration puis la passion.

podcast

La nature m'a faite jolie (en toute modestie !) et moi j'ai construit le reste. Toute ma vie j'ai choisi mes occupations dans le but de plaire d’abord à mes parents, à mes enseignants, à mes amis, à mes collègues, tout n’a toujours été qu’un rapport de séduction de ces études brillantes à ma situation actuelle en passant par la pratique du sport à outrance pour ne pas privilégier l’esprit au corps, pour me sculpter un corps comme vitrine. Je crois que tout dans ma vie n'a été motivé pour atteindre un seul objectif : leur plaire à tous!medium_200318506-001.jpg

Mon regard comme arme, je deviens redoutable. Je peux être la plus entière des amoureuses mais cela ne dure qu’un temps, un tout petit temps, un instant le plus souvent. Je me lasse très vite comme si le plaisir d’avoir séduit n’était pas aussi intense que le désir de conquérir. Séduire, jouer, plaire devient une véritable boulimie, je ne suis jamais rasasiée, j’ai besoin de ce bonheur lyophilisé.  En fait, moi qui me moquais, il n’y a encore pas si longtemps, je ne suis pas si loin de la Starfuckeuse caricaturée par Rhoff :podcast

Où que je sois, je joue, je séduis et ce quelle que soit la personne en face de moi. (ça ça veut dire que même les moches vous avez votre chance !). J’en veux pour preuve samedi dernier où vêtue de ma petite tenue de marathonienne émérite bien près du corps, la tenue est Adidas, l’athlète est fait main, l’humilité en sus!

 

Après avoir ravagé les cœurs de dizaines de couples, entendue autant de sifflements que lors d’un OM-PSG et recueillie des compliments à faire pâlir Clara Morgane (wais mais Clara, t’as qu’à faire du sport, non mais du vrai pas que du hummmmmm-hummmmmm). Me voilà, à proximité de « La closerie des Lilas » à deux pas du Jardin du Luxembourg quand, tout à coup, j’aperçois l’homme de ma vie à ma droite. Réflexe de séductrice née, je souris, cligne de l’œil et lance un bonjour monsieur dans la foulée. Nous attendions bien patiemment que le feu medium_pan77794.jpgpasse au rouge pour pouvoir enfin traverser. Il me rend mon sourire l’air ravie et la mine enjouée : « Quelle foulée, je suis admiratif ». Bon là, je vous épargne le passage où, je fais preuve d’humilité : oui, je fais un peu de sport le dimanche (et l’ensemble des autres jours) pour me détendre (et remporter le triathlon que je prépare). Ses yeux après m’avoir parcourus de la tête aux pieds en ralentissant à mi-chemins. « Vous avez le visage aussi fin que celui d’une poupée et les jambes sculptées telle une gazelle, j’envie la personne qui partage votre vie ».  Vous pouvez lire et relire la phrase précédente, personnellement ça fait 20 fois et je ne me lasse pas. Je m’aime, je m’aime, je suis sincèrement désolée pour vous de ne pouvoir être moi !). Bon là, c’est à moi de jouer, soit, je sors un truc marrant et je me fais remarquer, soit je sors un truc marrant très, très vite et je me fais remarquer, soit je lui montre ma sangle abdominale pour l’achever. J’aurais peut-être dû privilégier la 3ème possibilité, mais non, j’ai lancé : « Ahhhhh, Michou, si j’avais 2 ans de moins !!».

 

Quoi??? Je suis pas une tombeuse, honnêtement ? Jalousie mise à part les filles, c’est pas le mari idéal Michou??? Noooooooon. Oui, c’est vrai, mais à part son âge, son attirance pour les hommes, son dentier légèrement décollé à droite, il est pas beau gosse tout de même mon Michou ? Non, toujours pas ? Ben, en tout cas gentleman, il m’a invité à l’inviter à prendre un café et plus si affinités, comme un café ET un Perrier. En fait, là je viens de me rendre compte que je n’ai pas du tout pris le bon exemple. Parce que je sais pas si vous avez déjà couru avec le petit pantacourt et le petit tricot de peau associé mais il y a une seule poche toute petite et en général, je mets mes clés au cas où j’aurais envie de rentrer chez moi… Et du coup, je n’ai pas de liquide, pas de CB, pas de chéquier, pas de brosse à cheveux, pas mon Vanity, pas de déo (parce qu’après 2h de course, je devais pas avoir que les jambes d’une gazelle, une petite odeur de je viens de passer 20 ans dans la jungle à plus de 600 km de tout point d’eau) et aussi point de stylo, point de morceau de papier et même pas une petite carte de visite. Alors mon idylle avec Michou a finit comme elle avait commencé sur un passage piéton.



J’ai continué de courir. Pour ne pas le voir partir…

10/09/2006

Hommage à Miss Tic

Je suis fan de cette artiste parisienne. Nous fréquentons le même musée: la rue.

Ses jeux de mots et ses pochoirs se laissent apprécier sans fin...

medium_miss_tic_2006_serial_qui_leurre.jpg medium_misstic15.jpg medium_miss_tic_2006_trop_heureuse_peureuse.2.jpg medium_misstic02.2.jpg

19:20 Publié dans Hommage | Lien permanent | Commentaires (9)

16/08/2006

Vous en connaissez, vous des gens comme ça???

J'ai déménagé et je voudrais rendre hommage à :Lucie et Patrice et puis les remercier infiniment: merci, merci, merci, merci, merci... (là , je crois que vous avez compris la démarche).

Vous en connaissez, vous des personnes qui :

- Loue un monospace pour qu’il y ai plus d’espace,

- Viennent de Compiègne exprès,

- Viennent vous chercher chez vous pour aller prendre l’apéro dans l'autre appartement,

 - Proposent de payer le restau du soir, (ma Visa Premier a arrêté de pleurer à l'instant mais je me disais, vous mangez beaucoup quand même surtout Julien et Caro!!!)

- Achètent les croissants et pains au chocolat pour tout le monde

- Partent le matin tout les 2 pour charger toutes les affaires et vous font découvrir un excellent restaurant à midi.

Vous en connaissez vous des gens comme ça ?

Non et ben moi, j’en connais 2 et ils ont la chance d’être mariés, en plus. Eh mais vous faîtes pas des idées hein, ce sont mes amis à moi, je les prêtes à personne!!! C’était juste pour souligner qu’ils sont extraordinaires et que je les adore. Ça fait un peu trop si je dis que : Lucie et Patrice, je vous aime. Eh Lucie, ça n’a rien à voir avec le fait que tes parents m’aient pratiquement adopté et qu’ils aient une piscine. Absolument rien à voir... A cet effet, je me demandais, je peux venir voir la piscine "maman", ce week-end???

12:15 Publié dans Hommage | Lien permanent | Commentaires (1)